par Nicolas Meunier

Modélisme : Les Spyker en miniature.

Les miniatures permettent de retracer lhistoire dune marque, chose impossible avec de vraies voitures (sauf si on est le sultan de Brunei). Exemple pour la marque hollandaise Spyker.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Les miniatures permettent de retracer lhistoire dune marque, chose impossible avec de vraies voitures (sauf si on est le sultan de Brunei). Exemple pour la marque hollandaise Spyker.

1/Les antiquités.

Spyker est avant tout la renaissance dune marque disparue. Parmi les nombreux modèles sortis de Trompenburg, peu ont été reproduits. Les sujets ne manquent pourtant pas et on attend toujours les 60HP quatre roues motrices et les C4, par exemple. Une seule a retenu lattention de Lesney, un fabricant britannique. Annoncé comme Spyker 1904 par le fabricant, elle reproduit la première Spyker dotée dun radiateur rond, qui deviendra typique de la marque par la suite. En fait, sans pouvoir lassurer à 100%, il sagit certainement dune 12/16HP de 1905. La miniature étant assez ancienne, il ne faut pas sattendre à des sommets de finition. Toutefois, la gravure est bonne et léchelle du 1/43° semble respectée.

2/La renaissance.

En 2000, la marque renaît de ses cendres, sous limpulsion de Victor Muller, propriétaire des blousons Mc Gregor et de Martin de Bruijn, concepteur de la nouvelle voiture présentée au salon de Birmingham. La première version de cette voiture dénommée C8 est un Spyder. Spyker a fait réaliser une série de miniatures vendues dans de belles boîtes portant le logo de la marque.

Ces miniatures sont réalisées par Spark pour le compte de Replicars, importateur néerlandais de Norev, entre autres. Par la suite, cette série de miniatures va suivre la diversification de la production de la vraie.

Ainsi apparaissent un coupé Laviolette et une version longue Double 12.

Ces modèles réduits sont dune très bonne finition mais quelques détails sont à déplorer. Le plus important est lempattement, identique sur les versions courtes et longues. Ensuite, mais cest un détail, la Double 12 possède un intérieur brique alors que la version de présentation disposait dune sellerie grise. En 2004, Spyker ajoute une version turbo à sa gamme de Spyder.

Evidemment, Replicars suit et propose immédiatement une Spyder T au 1/43°, avec un avant retouché par rapport aux autres modèles. La Spyder T a également été proposée par Provence Moulage en kit ou tout monté, cette dernière possédant des jantes manquant de relief et un intérieur marron quon aurait préféré vert comme la version de présentation. Les derniers modèles de la marque (C12 La Turbie, D12 Peking-to-Paris et C12 Zagato), équipés du W12 ne sont pas encore disponible en miniatures. Il serait étonnant que Spark ne sen charge pas.

3/Les protos.

Nombre de prototypes ont émaillé lhistoire courte de la nouvelle marque Spyker. Tout dabord la Silvestris, créée par Martin de Bruijn avant la renaissance de la marque. Puis le proto C8, annonçant le Spyder. Et enfin la C12, présentée à la Miljonnair Fair dAmsterdam en 2004. Cette voiture, disposant du W12 dorigine Audi, est la seule à avoir tenté un fabricant de miniatures, en loccurrence Ixo, pour la série diffusée en presse par Altaya, « Voitures de Rêve ».

Un modèle assez réussi, quil faut toutefois éviter de placer à côté des modèles de chez Replicars, les deux fabricants nayant pas la même notion des dimensions, surtout en largeur. On pourra reprocher également des jantes un peu succinctes.

4/Le Mans.

Cest principalement par les courses dendurance (et aussi par du placement de produit) que Spyker sest faite connaître. La première participation à lépreuve mancelle eut lieu en 2002, avec une voiture attirant lil par sa carrosserie en aluminium brut. Un modèle disponible en kit chez Provence Moulage ou monté chez Replicars. Renaissance avait pendant un temps prévu ce modèle, étant allé jusquà concevoir la maquette, avant de renoncer, du fait de concurrence trop nombreuse. En 2003, on prend les mêmes et on recommence, mais la voiture est cette fois orange.

Les mêmes fabricants se sont penchés sur le modèle. Provence (le modèle photographié), ayant réagi très rapidement comme à son habitude, a négligé quelques détails comme lécartement des mâts daileron ou la boîte à air différente de 2002.

En 2005, Spyker est de retour au Mans avec une nouvelle voiture, seule voiture découverte de la catégorie GT, ce qui a fait sensation auprès du public. PMA (marque créée par des anciens de chez Provence Moulage après la faillite de celle-ci) fut le plus prompt à réagir, proposant un kit (modèle photographié) à monter en version Le Mans ou Sebring, au choix.

Replicars proposera également son modèle, uniquement en version Le Mans. En 2006, la Spyder GT2R gagne un toit, ce qui change radicalement sa ligne.

Une miniature est disponible chez Spark. Les versions 2007, dune superbe livrée orange, sont annoncées par le même fabricant pour le printemps prochain.

5/La F1.

Fin 2006, Spyker a décidé de se fourvoyer en Formule 1, pour une aventure plus que brève, puisquelle prendra fin en 2007, sans grand résultat. Néanmoins, les miniatures des F1 2006 et 2007 sont annoncées chez Minichamps. En attendant, on peut se consoler avec le camion transporteur Man que propose Eligor.

A voir aussi : ce site retraçant l'histoire de Spyker .

Pour résumer

Les miniatures permettent de retracer lhistoire dune marque, chose impossible avec de vraies voitures (sauf si on est le sultan de Brunei). Exemple pour la marque hollandaise Spyker.

Nicolas Meunier
Rédacteur
Nicolas Meunier

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.