par Joest Jonathan Ouaknine

L'incroyable histoire du prince William de Lotus

En Chine, Lotus-Youngman, la star, c'est un homme. En quelques mois, le "prince William de Lotus" est devenu un phénomène.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

En Chine, les mannequins présents sur les salons de l'auto sont des stars. Avant chaque salon, les constructeurs annoncent les mannequins qui seront présents, accompagnés d'un book et d'un CV. Il y a même des élections de "miss salon de l'auto". Mais chez Lotus-Youngman, la star, c'est un homme. En quelques mois, le "prince William de Lotus" est devenu un phénomène.

Pour le salon de Shanghai, Lotus-Youngman voulait un homme. Vu que le constructeur se vante de ses "origines anglaises" et que le mariage du prince William approche, ils souhaitaient un sosie.

Leur mannequin n'est pas prince, ni Anglais et il ne s'appelle pas William. Mais ce n'est pas grave! Leonardo Frosi, mannequin Brésilien de 19 ans, hérite du surnom de "prince William".

Certes, pour certain Chinois, tous les blancs se ressemblent. Mais pour le coup, Frosi est très différent du vrai prince William:

Le job de Frosi est simple: se mettre à côté de la nouvelle L5 et faire des risettes devant les photographes.

Salaire moyen d'un mannequin: 1000€ par jour (soit près d'un an du salaire d'un ouvrier.)

Les jeunes Chinoises sont séduite par son côté androgyne. Elles se pressent pour le voir:

Lotus-Youngman est un petit constructeur. Toute médiatisation est bonne à prendre pour lui.

Frosi voit son contrat prolongé et il fait la tournée des présentations de la L5:

A priori, il n'a pas de permis de conduire. Ca n'empêche pas le constructeur de l'intégrer à son équipe Lotus F1 (mais uniquement pour les photos.)

Frosi devient une vraie star. Il fait des interviews à la TV:

Dans chaque salon, le stand Lotus prend des couleurs de "Zac Efron à Virgin Megastore" avec séance de dédicace...

Photos avec les fans (une jeune fille aurait carrément acheté une L3 sur un salon juste pour être prise en photo)...

Et même les fans collantes! "Un vigile, S.V.P.!"

Sur le web chinois on trouve des "sites non-officiels" et divers objets (dont ce thème Windows aux couleurs de Frosi.)

Des petits malins ont tenté de se faire passer pour ses agents, afin de soutirer de l'argent aux gogos.

Côté Lotus-Youngman, on se frotte les mains.

Lotus Cars débarque en ce moment en Chine. Lotus-Youngman déclare qu'ils leur donneront volontiers des conseils de stratégie.

Il a ouvert un compte sur le pendant chinois de Tweeter. Il y a juste dit "bonjour" et a eu immédiatement 500 réponses!

Au salon de Chongqing, certaines fans ont attendu leur idole pendant 10 heures et elles ont déployé une banderole.

P.S.: pour ceux qui ne comprendraient pas les liens entre Lotus-Youngman et Lotus Cars, il existe un schéma explicatif.

Source:

Lotus-Youngman

A lire également:

Lotus vs Lotus... En Chine

Lotus F1 ou comment perdre une course lorsque vous êtes (presque) tout seul au départ

Lotus à la conquête de l'ouest (de la Chine)

Pour résumer

En Chine, Lotus-Youngman, la star, c'est un homme. En quelques mois, le "prince William de Lotus" est devenu un phénomène.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.