par Thibaut Emme

Limitation de vitesse : l'Espagne veut suivre l'exemple de la France

En Espagne, le nombre de tués sur la route a cessé de diminué. Pour contrer cela, la "Dirección General de Tráfico" (DGT) décide d'abaisser la vitesse à 90 km/h sur plus de 7 000 km de routes secondaires.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Attention, à partir de janvier 2019, certaines portions actuellement à 100 km/h passeront donc à 90 km/h. C'est le journal El Mundo et l'agence Servimedia qui le révèlent. Selon la DGT, cette mesure pourrait permettre de réduire de 10% le nombre d’accidents sur ces routes. Il est à noter qu'elles représentent 75% des accidents totaux (dont au moins 20% dus à la vitesse). Le levier est donc potentiellement fort.

Les sanctions à une vitesse excessive sont évidemment abaissées. Ainsi, à partir de 1 km/h au-dessus des 90 et jusqu'à 110 km/h, le contrevenant doit s'acquitter de 100 euros (mais pas de point). A partir de 111 km/h sur ces routes, ce seront 2 points et 300 euros d'amende (bien plus qu'en France NDLA). Attention, on parle de points sur un permis espagnol. Mais, les accords entre pays étant ce qu'ils sont, l'amende vous parviendra tout de même.

De fait, avec l'abaissement prévu, les voitures et les motos se rapprochent de la limite des camions (80 km/h). Comme en France, si la route dispose d'un séparateur central, alors la limite actuelle reste la règle (100 km/h NDLA).

De façon amusante, Pere Navarro, le Directeur Général de la DGT prend exemple sur la France qui a récemment baissé la vitesse sur les routes secondaires à 2 voies, sans séparateur central à 80 km/h. Il avoue avoir tenté de faire passer la mesure à venir il y a 7 ans, mais que la proximité d'élections avaient fait capoter le projet.

le chaud et le froid

Pour autant, le parallèle avec la France est loin d'être évident. En effet, les autoroutes françaises sont limitées à 130 km/h contre 120 km/h de l'autre côté des Pyrénées. De plus, les routes concernées par l'abaissement à venir ne cumulent que 7 000 km sur les 165 000 km environ du réseau secondaire. En France, le réseau secondaire c'est 400 000 km environ.

L'Espagne connait un rebond au niveau des chiffres de la mortalité routière. Ce rebond est principalement (à plus de 37%) dû à des accidents sur le réseau secondaire à 2 voies. Celui-là même qui est limité actuellement à 100 km/h. Il faut quand même relativiser puisque le pays comptabilise environ 1700 décès par an. Un chiffre qui a de quoi faire rêver la France avec ses 3 400 décès annuels.

D'autres décisions de la DGT devraient entrer en vigueur. L'utilisation d'un téléphone en conduisant pourrait coûter 6 points contre 4 actuellement. Une ceinture non bouclée et ce seront 4 points (3 actuellement) qui partiront. Le permis espagnol compte, comme en France, 12 points. Par contre, les stages de sensibilisation pourraient créditer 8 points, contre 6 actuellement. Petite différence avec la France, les conducteurs sans infraction pendant des années, ou ceux qui suivent des stages de perfectionnement peuvent avoir 3 points de plus sur leur permis.

"Vérité en-deçà des Pyrénées, erreur au-delà" disait Pascal. Eh bien sur cette mesure, la "vérité" (ou l'erreur selon le point de vue) est la même des deux côtés. En tout cas, à en lire les réactions. Les Espagnols réclament déjà en compensation que les autoroutes passent à 130 km/h. Ou bien carrément de passer à 0 km/h pour ne plus avoir de mort. Des réactions entendues ou lues en France lors du récent passage à 80 km/h.

Pere Navarro prévient déjà qu'il faudra plusieurs années pour voir les effets des mesures prisent cette année.

Limites de vitesse en Espagne

En Espagne, la limitation de vitesse en ville est de 50 km/h. Hors agglomération, si la route ne dispose pas d'un espace d'au-moins 1,50 m sur les côté (type bande d'arrêt d'urgence), la limite est de 90 km/h. Si la route dispose d'une BAU (matérialisée par deux lignes de rive continues), c'est 100 km/h (ce sont ces routes que vise Navarro). Sur les "routes pour automobiles", la limitation est aussi de 100 km/h (110 en France).

Enfin, deux types "d'autoroute" existent. Les "autopistas" et les "autovias". Les premières sont payantes, les autres sont gratuites et entretenues par l'Etat. Dans les deux cas, c'est 120 km/h en limite de vitesse. A noter que sur ces routes, en-dessous de 150 km/h on ne risque qu'une amende de 100 euros, sans point retiré.

Illustration : Google Map

Pour résumer

En Espagne, le nombre de tués sur la route a cessé de diminué. Pour contrer cela, la "Dirección General de Tráfico" (DGT) décide d'abaisser la vitesse à 90 km/h sur plus de 7 000 km de routes secondaires.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.