par Pierre-Laurent Ribault

Le couple Williams Renault se reforme pour 2012

Williams-Renault... L'évocation de ce nom ramène immédiatement à l'esprit les monoplaces jaunes, bleues et blanches qui ont dominé outrageusement la première moitié des années 90, permettant à Nigel Mansell, Alain Prost puis Damon Hill et Jacques Villeneuve de remporter le championnat et au tandem d'aligner 5 titres constructeurs. La réunion des deux partenaires va peut-être permettre d'ajouter de nouveaux chapitres glorieux à cette épopée puisque Williams et Renault ont annoncé aujourd'hui que le motoriste français propulsera à nouveau l'écurie de Grove à partir de la saison prochaine.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Marié avec BMW après le retrait de Renault, Williams a souffert depuis la séparation d'avec les Bavarois à la fin 2005. Equipé par Toyota et Cosworth sans grand succès entre 2006 et 2011, l'écurie a progressivement régressé dans la hiérarchie alors que Sir Frank et Patrick Head prenaient du recul dans la gestion au jour le jour, jusqu'à arriver à un début de saison 2011 particulièrement calamiteux où Williams, l'ombre de ce qu'elle fut, bataille dans le ventre mou du peloton et doit repousser jusqu'aux assauts du team Lotus. Elle garde le titre honorifique de meilleure écurie Cosworth, ce qui n'est pas particulièrement glorieux quand les autres candidats sont Marussia Virgin et HRT. Le moteur anglais peine face au Renault, au Mercedes et au Ferrari, et il était impératif de trouver une autre solution pour permettre à Williams, un des teams les plus titrés de la grille, de retrouver son standing. Le retour du moteur Renault dans les monoplaces sera un atout pour y parvenir. Ce sera la quatrième écurie motorisée par Renault la saison prochaine, avec Red Bull Racing, Lotus Renault GP et Team Lotus.  Renault possède les infrastructures pour une telle fourniture et cela permettra de plus au constructeur français de jouer sur l'héritage de l'association, à l'heure où Red Bull met l'accent sur le partenariat avec Infiniti et que la situation des deux Lotii est trop compliquée pour pouvoir en tirer le meilleur sur le plan du marketing.

Reste à trouver un moyen élégant de mener de front ce partenariat et celui de Williams avec Jaguar, il est vrai dans un domaine différent.

Source : Renault Sport F1

Crédit Photo : Williams F1

Lire également:

F1: du rififi chez Williams?

Pour résumer

Williams-Renault... L'évocation de ce nom ramène immédiatement à l'esprit les monoplaces jaunes, bleues et blanches qui ont dominé outrageusement la première moitié des années 90, permettant à Nigel Mansell, Alain Prost puis Damon Hill et Jacques Villeneuve de remporter le championnat et au tandem d'aligner 5 titres constructeurs. La réunion des deux partenaires va peut-être permettre d'ajouter de nouveaux chapitres glorieux à cette épopée puisque Williams et Renault ont annoncé aujourd'hui que le motoriste français propulsera à nouveau l'écurie de Grove à partir de la saison prochaine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.