par Pierre-Laurent Ribault

Grand Prix de Grande Bretagne 2011 : Alonso terrasse Red Bull

Le taureau des Asturies a eu raison du taureau autrichien. Après un Grand Prix tendu, Fernando Alonso a passé la ligne le premier mais c'est derrière lui que dans les deux derniers tours tous les yeux se sont tournés sur deux duels fantastiques entre les deux Red Bulls et Massa/Hamilton.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Film de la course :

Une averse, une de plus ce week-end, a trempé la piste dans l'heure avant le départ, obligeant les pilotes à tous partir en intermédiaires. Vettel ne doit pas avoir compris qu'il n'est pas en pole ce dimanche et fait son départ de fusée habituel, oubliant Mark Webber dans son sillage. Hamilton ne perd pas de temps non plus pour passer 4 voitures dont son coéquipier dans les deux premiers tours ! Le premier abandon est le pauvre Kovalainen dont la boîte de vitesses rend l'âme immédiatement. Les premiers tours sont difficiles pour les deux Renault qui bataillent avec les Toro Rosso aux alentours de la quinzième place. Au 8ème tour Michael Schumacher écrase son nez dans l'arrière de Kobayashi qui part en tête à queue mais peut repartir. L'Allemand prendra une pénalité de 10 secondes pour l'incident plus tard, mais ses temps excellents en slicks après son arrêt forcé lancent le ballet des changements de pneus tandis que la seconde Lotus abandonne.

A l'issue du premier changement de pneus, ce sont les McLaren qui paraissent au mieux puisque Button passe Massa au 14ème tour pour la 5ème position avant que Hamilton ne fasse de même avec Alonso pour la troisième position. Webber semble également plus à l'aise avec les slicks et limite l'intervalle avec Vettel à moins de 4 secondes. Ce n'est pas le jour de Kobayashi qui après s'être fait éperonné par Schumacher doit servir un stop and go pour une erreur de ses mécaniciens lors de son arrêt, puis perd son moteur dans un filet de fumée bleue.

Au 24ème tour, Alonso reprend la 3ème position à un Hamilton qui semble perdre l'efficacité de ses pneus avant la Ferrari. Le pilote McLaren ne perd pas de temps à philosopher et passe aux stands immédiatement pour passer un nouveau train de pneus, suivi progressivement par les autres pilotes, avec quelques difficultés pour Vettel qui se fait passer dans les stands par Alonso qui prend la tête et Hamilton pas loin de lui. Soudain les 4 premiers sont dans un mouchoir à la mi-course ! Les choses se stabilisent pour quelques tours jusqu'à ce que Vettel ne revienne sur Hamilton et, ne réussissant pas à passer, change à nouveau ses pneus le premier pour le 3ème arrêt au 36ème tour, suivi deux tours plus tard par Hamilton qui repart derrière le jeune Allemand. Bien joué Sebastian. Ce troisième arrêt est fatal pour Button qui repart sans écrou sur la roue avant droite et doit s'arrêter à la sortie des stands.

A dix tours de l'arrivée, c'est Alonso qui mène clairement devant Vettel, Hamilton et Webber qui remonte sur le pilote McLaren qui doit en plus préserver sa consommation. L'Australien ne fait qu'une bouchée de la McLaren au 46ème tour pour accéder au podium et remonte comme une balle sur Vettel qu'il rejoint à deux tours de l'arrivée et fait mine d'attaquer jusqu'au fatidique message "Mark, maintain the gap" auquel il obtempère mais dont on n'a pas fini d'entendre parler, surtout à Silverstone où les fans anglais préfèrent mille fois Webber à Vettel. Derrière les deux Red Bull, le spectacle n'est pas moins passionnant, avec un duel à coup de roues dans les deux derniers virages entre Hamilton et Massa, l'Anglais réussissant in extremis à maintenir sa quatrième position. On en aurait presque oublié la victoire magistrale d'Alonso avec 16,5 secondes d'avance sur Vettel, qui consacre le retour en forme de Ferrari pour la seconde partie de la saison.

Crédit image : Ferrari

Classement:

1 5 Fernando Alonso Ferrari

2 1 Sebastian Vettel RBR-Renault

3 2 Mark Webber RBR-Renault

4 3 Lewis Hamilton McLaren-Mercedes

5 6 Felipe Massa Ferrari

6 8 Nico Rosberg Mercedes

7 17 Sergio Perez Sauber-Ferrari

8 9 Nick Heidfeld Renault

9 7 Michael Schumacher Mercedes

10 19 Jaime Alguersuari STR-Ferrari

11 14 Adrian Sutil Force India-Mercedes

12 10 Vitaly Petrov Renault

13 11 Rubens Barrichello Williams-Cosworth

14 12 Pastor Maldonado Williams-Cosworth

15 15 Paul di Resta Force India-Mercedes

16 24 Timo Glock Virgin-Cosworth

17 25 Jerome d’Ambrosio Virgin-Cosworth

18 23 Vitantonio Liuzzi HRT-Cosworth

19 22 Daniel Ricciardo HRT-Cosworth

Ret 4 Jenson Button McLaren-Mercedes

Ret 18 Sebastien Buemi STR-Ferrari

Ret 16 Kamui Kobayashi Sauber-Ferrari

Ret 21 Jarno Trulli Lotus-Renault

Ret 20 Heikki Kovalainen Lotus-Renault

Pour résumer

Le taureau des Asturies a eu raison du taureau autrichien. Après un Grand Prix tendu, Fernando Alonso a passé la ligne le premier mais c'est derrière lui que dans les deux derniers tours tous les yeux se sont tournés sur deux duels fantastiques entre les deux Red Bulls et Massa/Hamilton.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.