par Thibaut Emme

La fin du Jeep Cherokee sous la pression des...Cherokees ?

Ce qui passait sans trop de souci durant des années est désormais considéré comme de l'appropriation culturelle. La tribu des Cherokee a officiellement demandé à Jeep de renommer son 4x4 devenu iconique.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Ce qui passait sans trop de souci durant des années est désormais considéré comme de l'appropriation culturelle. La tribu des Cherokee a officiellement demandé à Jeep de renommer son 4x4 devenu iconique.

Chuck Hoskin Jr, chef de la tribu des Cherokees "a dit au groupe qu’il ne tolérait pas l’usage de Cherokee par leur entreprise" selon l'AFP qui cite une porte-parole des Cherokees. Dans une réponse à Car and Driver, Hoskin Jr estimait "que le moment est venu, dans ce pays, pour les entreprises et équipes sportives, de retirer les noms, images, et mascottes amérindiens de leurs produits, maillots et équipes".

Jeep ne serait pas la première entreprise à arrêter d'utiliser le nom d'une tribu "indienne". Déjà, les Washington Redskins (football américain) ont changé de nom en 2020. L'équipe née "Braves de Boston" en 1932 avait pris le nom de "Cherokee de Boston" un an plus tard, avant de déménager à Washington en 1937. Depuis lors, l'équipe était les Redskins. Depuis bientôt 2 ans, c'est simplement la "Washington Football Team".

Il faut dire que "redskins" (peau-rouge) est considéré comme une insulte aux USA. Dans le même lot, les Cleveland Indians (baseball) ont du remiser leur logo "Chief Wahoo" qui était une caricature d'amérindien. De même, les Blackhawks de Chicago ont changé de nom pour ne plus porter le nom de "Black Hawk" (en deux mots), un grand chef amérindien.

En sport nord-américain, de nombreuses équipes portent des noms de tribus, ou à consonnance amérindienne : les Chippewas de Central Michigan, Seminoles de Florida State (football universitaire), etc. Pour ces derniers, la tribu des Seminoles a donné son accord, le logo est un indien Séminole, et un membre de la tribu donne le coup d'envoi symbolique de chaque match à domicile.

Les amérindiens très présents dans l'automobile et le sport

Dans le monde automobile, l'utilisation de noms de nations amérindiennes n'est pas nouveau. Le Cherokee date de 1974 et encore tout récemment, Chevrolet présentait en 2009 le concept Cheyenne. Toujours dans la culture amérindienne, il y a le Thunderbird ou l'oiseau du tonnerre qui a donné son nom à une Ford.

En 1976, Bertone proposait le concept Navajo. Lui aussi tire son nom d'une tribu des Indiens d'Amérique. Autre emprunt à la culture amérindienne : le tomahawk. Cette hache traditionnelle a déjà été accolée à une Dodge virtuelle, la Dodge SRT Tomahawk Vision Gran Turismo, mais aussi à un étrange ORNI, la Dubuc Tomahawk. Enfin comment oublier une icone automobile, la Holden Ute. Ici, c'est un "hasard" car le Ute tire son nom de "Utility". Mais, les Utes sont aussi une tribu amérindienne. On peut même ajouter à cette liste la Pontiac Chieftain des années 50 qui avait une "tête d'indien" en ornement de capot, tête qui s'illuminait quand on allumait les feux de route...

Vu de France, cette demande peut peut-être faire sourire. Difficile de se mettre à la place de ces tribus dont on "pille" la culture pour s'en approprier certaines caractéristiques supposées (ah les dream catchers vendus en station service...). Chez nous, Bison Futé a encore bonne presse. Certains industriels de l'alimentaire n'hésitent pas à mettre en scène des Bigoudènes pour vendre des noix de Saint Jacques du Pérou...Pirates !

A quand la Renault Culs Salés (tribu bretonne) ou la Peugeot Bituriges (tribu gauloise) ? Du côté de Jeep pour le moment, pas de retour officiel à cette demande des Cherokees.

Pour résumer

Ce qui passait sans trop de souci durant des années est désormais considéré comme de l'appropriation culturelle. La tribu des Cherokee a officiellement demandé à Jeep de renommer son 4x4 devenu iconique.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.