par Thibaut Emme

La FFVE veut-elle exclure les diesel des cartes grises collection ?

La Fédération Française des Véhicules d'Epoque (FFVE) gère le régime spécial accordé aux véhicules de collection. Depuis quelques jours, elle est accusée de vouloir exclure les diesel.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Sauf que visiblement, ce ne sont que des pistes de réflexion sur lesquelles travaille la FFVE. Pourquoi diable vouloir exclure le diesel ou porter le délai d'obtention de la CG collection à 40 ans ? A cause de la dérogation parisienne.

En effet, les véhicules de collection ont beau ne pas avoir la vignette Crit'Air adéquate pour circuler dans Paris ou à l'intérieur de l'A86, ils le peuvent. Et cela en vertu d'un accord trouvé par la FFVE pour laisser les "collec'" circuler et faire les rassemblements.

Une "faille" exploitée par quelques malhonnêtes

Arguant qu'un véhicule de collection fait très peu de sorties par an (et donc de kilomètres) la FFVE a obtenu cette dérogation. Sauf qu'à l'époque de cet accord, il y avait moins de 100 véhicules de collection diesel sur Paris. Désormais, certains se seraient engouffrés dans la brèche pour passer des véhicules de plus de 30 ans en collection et ainsi continuer de circuler tous les jours dans Paris.

Cela porte tort à tous ceux qui, honnêtement, possèdent un véhicule ancien qu'ils ne sortent que de temps en temps. La FFVE va ouvrir une consultation sur internet pour recueillir l'avis de ses adhérents, mais aussi de tous les collectionneurs.

Il n'empêche, exclure les diesel des véhicules de collection serait un ostracisme insupportable. En quoi une Mercedes 260D (cf. illustration) serait moins un véhicule de collection qu'un autre de cette même époque ?

Les professionnels des "youngtimers" inquiets

De même, passer l'âge de la CG collection à 40 ans créerait des torts. En effet, de nombreux professionnels se sont fait des spécialistes des "youngtimers". Or, ces véhicules sont souvent âgés de 30 ans comme la 205 qui n'a "que" 35 ans pour les plus âgées d'entre elles.

Ces professionnels seraient donc durement impactés par ce changement de condition. De plus ces voitures finiraient en plus grand nombre à la casse, devant encore attendre 10 ans ou plus avant d'obtenir cette exception somme toute avantageuse (CT tous les 5 ans, exonération de restriction de circulation due au faible kilométrage, etc.). La France a un patrimoine automobile qu'il faut continuer de préserver.

Tout ça pour combien de véhicules ?

Enfin, cela soulève une grande question. Si un véhicule de 30 ans passe en collection et que les conditions changent, perdra-t-il cette classification ? Bonjour le casse-tête !

Vu la levée de boucliers sur ces simples réflexion, la FFVE serait bien inspirée de renoncer à ce projet. Surtout que le nombre de véhicules diesel de plus de 30 ans qui roulent quotidiennement dans Paris et qui ne sont pas des collections vont forcément voir leur nombre, déjà faible (*), diminuer très vite avec le temps et les pannes.

(*) on estime à moins de 30 000 le nombre de véhicules de plus de 20 ans qui circulent sur Paris quotidiennement. Ceux de plus de 30 ans sont forcément bien moindre. Chaque jour, ce sont plus de 15 millions de déplacements en voiture que l'on compte à Paris.

Source : FFVE via News d'Anciennes, illustration : Wikimedia

Pour résumer

La Fédération Française des Véhicules d'Epoque (FFVE) gère le régime spécial accordé aux véhicules de collection. Depuis quelques jours, elle est accusée de vouloir exclure les diesel.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.