par La rédaction

En Australie, des subventions pour inciter Toyota à rester et produire plus ?

Après que Ford vient de confirmer la fin de sa présence industrielle en Australie à l'horizon 2016 (en attendant d'éventuelles orientations du côté de GM/Holden), le gouvernement australien n'entend évidemment pas voir cette décision faire écho chez d'autres constructeurs. Alors que Toyota n'a pas envisagé cette option, le gouvernement serait en train de songer à d'éventuelles subventions pour inciter le géant japonais à rester sur place et produire davantage...

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Après que Ford vient de confirmer la fin de sa présence industrielle en Australie à l'horizon 2016 (en attendant d'éventuelles orientations du côté de GM/Holden), le gouvernement australien n'entend évidemment pas voir cette décision faire écho chez d'autres constructeurs. Alors que Toyota n'a pas envisagé cette option, le gouvernement serait en train de songer à d'éventuelles subventions pour inciter le géant japonais à rester sur place et produire davantage...

Une information, relayée par un média australien, à évidemment appréhender avec des pincettes, conditionnel et guillemets de circonstance. Selon les données rapportées par ce média, le gouvernement australien mènerait des discussions avec Toyota pour pérenniser sa place sur place et augmenter sa production avec, hypothèse, le RAV4 ayant de nombreux éléments en commun avec la Camry (dont la plateforme avec la Camry produite sur place).

Pour conclure, rappelons les derniers chiffres officiellement connus quant à l'impact industriel de Toyota Australia. En 2011, au sein du site d'Altona, Victoria, l'usine aura assemblé 93 671 autos et 54 206 moteurs. Actuellement le site produit les Camry (et Camry hybride) et Aurion. Aucun responsable Toyota ne s'est exprimé sur cette "information".

A lire également. Ford : fin de la production en Australie.

Source : GoAuto.

Crédit illustration : Toyota Australia.

Pour résumer

Après que Ford vient de confirmer la fin de sa présence industrielle en Australie à l'horizon 2016 (en attendant d'éventuelles orientations du côté de GM/Holden), le gouvernement australien n'entend évidemment pas voir cette décision faire écho chez d'autres constructeurs. Alors que Toyota n'a pas envisagé cette option, le gouvernement serait en train de songer à d'éventuelles subventions pour inciter le géant japonais à rester sur place et produire davantage...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.