Lancer le diaporama
ELegend EL1, la Quattro électrique. Faut arrêter maintenant ! 1
+5
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

ELegend EL1, la Quattro électrique. Faut arrêter maintenant !

A croire que les acteurs de l'automobile n'ont plus d'imagination. Avec l'ELegend EL1, voici un énième "revival" en électrique d'un modèle mythique automobile.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Bon, déjà, le nom de la société ELegend pourrait poser problème par rapport au concept Peugeot e-Legend. Sis à Beilngries, ELegend pousse même le bouchon jusqu'à reprendre le jaune fluo, ainsi que les trois bandes en diagonale de Peugeot Sport. On en est à se demander si ce n'est pas Peugeot qui serait derrière tant les clin d'oeil existent.

Mais, c'est une autre histoire. Pour son EL1, E-Legend a présenté un coupé électrique qui ressemble à une Audi Quattro modernisée. La voiture dévoilée est conçue en partenariat avec Roding Automobile GmbH qui se chargera aussi de la petite production de la série.

Le plumage sans le ramage

Concrètement, le véhicule EL1 reprend les traits et proportions de la Quattro iconique. On ne peut pas dire que le coup de crayon soit raté. Ainsi, on retrouve le montant arrière, la forme du vitrage, ainsi que les ouvertures sur le capot.

Techniquement, la voiture repose sur une monocoque carbone. Quatre roues motrices, elle est mue par trois moteurs électriques (un à l'avant, deux à l'arrière) qui délivrent 600 kW (804 ch environ) en pic. Ils sont alimentés par une grosse batterie de 90 kWh ce qui doit permettre de rouler plus de 400 km sur une seule charge. La batterie peut être chargée sous 150 kW en courant continu DC. A priori, elle fonctionne sous 800 Volts et serait faite des mêmes modules que celle du Porsche Taycan.

Grâce au carbone de la monocoque, et au plastique renforcé de carbone de la carrosserie et de l'intérieur, la voiture devrait peser un maximum 1 680 kg. C'est beaucoup, mais 90 kWh en batterie lithium-ion, cela pèse lourd. Le 0 à 100 km/h est prévu par le concepteur en 2,8 secondes. Rien d'exceptionnel désormais dans le monde de l'automobile. Le 0 à 200 km/h est annoncé en moins de 10 secondes. On est loin des 9,3 secondes de la Rimac Nevera pour le 0 à 300 km/h !

Bon, parlons un peu sport. Le poids handicape certainement la ELegend EL1. Mais, avec deux moteurs sur l'essieu arrière et une vectorisation du couple précise, il y a de quoi la faire enrouler les courbes à l'envi. Enfin à l'envi...la fiche descriptive indique que sont visés deux tours du Nürburgring à fond. La Nordschleife, c'est moins de 21 km. Donc 42 km "sportifs" et il n'y a plus personne ? Argh !

Plus de 1 million d'euros le clone imparfait d'icône

Bon, au moins, la voiture est équipée de suspensions ajustables trois voies, de jantes spécifiques (19 pouces à l'avant, 20 à l'arrière). Pour le côté pratique (?), il y a des radars avant et arrière, une caméra de recul, des vitres électriques, connexion bluetooth, navigation, etc. Sur le prototype, il y a des caméras à la place des rétroviseurs extérieurs. Mais la fiche technique n'en fait pas mention. Cela pourrait être une option.

Comble du raffinement...il y a un trunk et un frunk. C'est à dire un coffre à l'arrière et un coffre à l'avant. Cela peut être très pratique si la répartition des masses (inconnue) n'est pas idéale : hop sac de sable à l'avant !

La voiture est prévue pour être produite à 30 exemplaires. Les premiers prototypes devraient sortir fin 2022 pour de première livraisons en 2024. Le prix de départ devrait dépasser le million d'euros. Il faut dire que tout est fait à la main et localement, de la monocoque carbone à l'assemblage. Si vous vous demandez pourquoi E-Legend AG a choisi l'Audi Sport Quattro S1 comme modèle, c'est sans doute car le fondateur de la société n'est autre que Marcus Holzinger. Lui-même designer, son père a travaillé sur le modèle original de l'époque.

Il devrait y avoir une EL2 et une EL3. Toutes deux également produites à 30 exemplaires. Ces EL2 et EL3 seront elles-aussi des icones automobiles revisitées. L'EL2 devrait être une Stratos, tout arrière. En tout cas, une maquette de l'EL2 était présentée aussi. Et là, on repense au début avec le nom qui fait penser au concept e-Legend de Peugeot et là des véhicules qui reprennent des véhicules mythiques.

Pour la Stratos, cela risque d'être une autre paire de manche pour ELegend car on sait que le mythe est très protégé. D'ici que quelques procès soient lancés...

A noter que E-Legend cherche aussi des investisseurs prêts à investir dans la société à coup de 290 € l'action. Cela doit permettre de poursuivre les autres projets.

Notre avis, par leblogauto.com

Trop de "revival" (renaissance) tue le revival, non ? En quelques semaines, on a eu plusieurs propositions d'icones modernisées et passées entre les mains de la fée électricité (comme la Kimera 037 EVO). Il est vrai que c'est "plus simple" à concevoir et à homologuer. Mais, l'abondance tue un peu l'intérêt.

Cette EL1 avec un cinq cylindres thermique bruyant, glougloutant, fumant, puant, mais jouissif serait un must have à n'en pas douter. A quand la Peugeot 205 Turbo 16 électrique ?

Pour résumer

A croire que les acteurs de l'automobile n'ont plus d'imagination. Avec l'ELegend EL1, voici un énième "revival" en électrique d'un modèle mythique automobile.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos