par Thibaut Emme

Chine : GPS obligatoire pour avoir du carburant

Officiellement pour mieux suivre/traquer les potentiels terroristes, la police chinoise impose la mise en place, dans chaque voiture de la province du Xinjiang, d'un dispositif équivalent au GPS que nous connaissons.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La province, largement désertique, connait de vives tensions entre les Han (l'ethnie majoritaire dans le pays) et les Ouïghours indépendantistes. De nombreux attentats à la voiture marquent ces tensions. Ainsi, plus de 22 000 voitures devront être équipées du système "Beidou", le GPS chinois.

Les automobilistes ont jusqu'au 30 juin pour se mettre en conformité. Passé ce délai, les véhicules non équipés ne pourront pas prendre de carburant. On pourra rétorquer qu'un véhicule équipé pourra faire le plein puis être siphonné pour approvisionner un ou des véhicules non équipés. Mais, cela, les autorités doivent bien le savoir. Evidemment, le système appartenant au pays, le pouvoir a le contrôle sur les données.

Payer pour un système de surveillance obligatoire

Aussi, il pourra surveiller tout le monde qui circule en voiture dans cette région de plus de 460 000 km². D'ailleurs, les forces de l'ordre ne s'en cachent pas et n'hésitent pas à déclarer publiquement que cette surveillance est mise en place "afin de prévenir les vols mais aussi en priorité pour maintenir la stabilité". La police va même jusqu'à parler "d'harmonie sociale". Plutôt ironique vu la situation sur place.

Dernière ironie des autorités chinoises, le système Beidou imposé coûtera 12 euros par an.

Source : AFP, illustration : Beidou (logo)

Pour résumer

Officiellement pour mieux suivre/traquer les potentiels terroristes, la police chinoise impose la mise en place, dans chaque voiture de la province du Xinjiang, d'un dispositif équivalent au GPS que nous connaissons.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.