par Thibaut Emme

C'est quoi le Low Volume Motor Vehicle Manufacturers Act ?

La NHTSA, l'organisme régulateur automobile aux USA, vient de finaliser la Low Volume Motor Vehicle Manufacturers Act (LVMVMA) qui intéresse les "fans de bagnole".

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Aux Etats-Unis, les règles en matière d'automobile sont plus ou moins souples selon les états. Cela en fait, avec l'Angleterre, le royaume des bagnolards de tous poils. Avec cette nouvelle loi adoptée en 2021 par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), et enfin validée selon la SEMA, ils devraient avoir encore plus de liberté.

Concrètement, quand un préparateur crée une réplique d'une voiture ancienne, il doit y mettre les technologies nouvelles dedans. De fait, ces répliques sont souvent hors de portée de toutes les bourses pour des véhicules qui bien souvent ne font pas beaucoup de kilomètres dans l'année.

325 véhicules par an

Désormais, ces répliques de véhicules de plus de 25 ans, pourront se conformer à des niveaux fédéraux de sécurité plus modérés. Cela devrait faire baisser le prix de la facture et ainsi ouvrir à plus de clients potentiels le monde de la réplique. Pour autant, pas question de faire n'importe quoi. En effet, déjà, le moteur devra être conforme aux règles environnementales en vigueur, non pas de l'âge de la voiture répliquée, mais du moment de la construction de la réplique.

Ensuite, le volume sera très limité, d'où le nom de la loi. En effet, seules 325 répliques observant cette nouvelle loi pourront être construites par an. Tous les fabricants de répliques devront s'enregistrer auprès de l'EPA (Environmental Protection Agency), du CARB (California Air Resource Board) ou de la NHTSA pour que les véhicules soient autorisés sur route ouverte. Concrètement, les répliques, les hot rods, kit-cars devraient être concernés.

Cette loi étend celle de 2015 qui avait un volume de 5000 unités mais des règles beaucoup plus dures en matière de sécurité et équipements modernes obligatoires.

C'est une grande victoire pour la SEMA (Specialty Equipment Market Association) qui milite depuis longtemps pour cet assouplissement des règles. En revanche, l'enregistrement auprès des autorités devrait prendre "quelques temps" et donc ces répliques n'arriveront pas dès demain dans les rues. Les répliques "classiques", souvent basées sur des voitures de grande série, pourront toujours être proposées.

Illustration : Sicnag

Pour résumer

La NHTSA, l'organisme régulateur automobile aux USA, vient de finaliser la Low Volume Motor Vehicle Manufacturers Act (LVMVMA) qui intéresse les "fans de bagnole".

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.