par La rédaction

AvtoVAZ : temps très troubles faute de roubles

Affirmer que la situation d'AvtoVAZ prêt à aider son homologue mais pas à travers l'injection de cash, davantage dans un transfert de technologies et l'assemblage d'un modèle à partir de 2012 (sans précisions supplémentaires). Petit point financier aujourd'hui avec un drapeau rouge flottant sur AvtoVAZ.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Affirmer que la situation d'AvtoVAZ est périlleuse constitue un délicat euphémisme tant le partenaire russe de Renault navigue en eaux très troubles depuis de longs mois désormais, un navire pas encore proche de sombrer mais que le nouveau capitaine peine à remettre à flot. Le constructeur au losange, gentiment pressé par les autorités de Moscou, s'est du reste déclaré prêt à aider son homologue mais pas à travers l'injection de cash, davantage dans un transfert de technologies et l'assemblage d'un modèle à partir de 2012 (sans précisions supplémentaires). Petit point financier aujourd'hui avec un drapeau rouge flottant sur AvtoVAZ.

Frappé notamment de plein fouet par l'enlisement dangereux de son marché national, AvtoVAz publie une perte nette de 19,4 milliards de roubles (environ 445 millions d'euros) à la clôture du premier semestre de cette année soit dix fois plus que l'an passé à période similaire.

Dans un communiqué, le groupe (détenu donc à hauteur de 25 % par Renault) précise ceci par "une baisse des ventes et de la production de voitures ont entraîné une perte significative". Le chiffre d'affaires s'est écroulé d'une année sur l'autre passant de 98 milliards de roubles en 2008 à un peu plus de 53 milliards cette année.

Sur le plan des ventes de véhicules, le niveau est tombé à 169 000 unités au cours du premier semestre contre 378 000 au premier semestre 2008. Si la situation ne s'arrange pas, le dernier plan social en date pourrait encore grossir...

A lire également. Renault prêt à investir dans AvtoVAZ et 27 600 postes supprimés chez AvtoVAZ.

Source : Reuters.

Pour résumer

Affirmer que la situation d'AvtoVAZ prêt à aider son homologue mais pas à travers l'injection de cash, davantage dans un transfert de technologies et l'assemblage d'un modèle à partir de 2012 (sans précisions supplémentaires). Petit point financier aujourd'hui avec un drapeau rouge flottant sur AvtoVAZ.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.