par Thibaut Emme
Loi montagne 2

Non les pneus hiver ne sont pas obligatoires !

Depuis le début du mois de novembre, la loi montagne II est en vigueur et ce, jusqu'à la fin du moi de mars 2023. Mais, entre approximations et raccourcis, on peut entendre ou lire des balivernes.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La première est un raccourci grossier qui consiste à montrer la carte des départements où la loi montagne s'applique. Cette loi vise à obliger les conducteurs à avoir des équipements adéquats pour les frimas de l'hiver et les intempéries qui peuvent arriver. Or, cette loi ne s'applique pas forcément au département en entier. La décision est prise commune par commune, et même route par route. C'est le Préfet qui prend un arrêté consultable par tout le monde. Donc, déjà, tout le département n'est pas forcément concerné.

Mais en plus, là encore par raccourci, ou par méconnaissance de la loi, on peut souvent entendre que les pneus hiver sont obligatoires pour rouler dans ces départements. Là encore, c'est un grossier raccourci. Oui, on peut pour se mettre en conformité avec la loi, rouler en pneus hiver avec marquage 'M+S" ou "3PMSF" jusqu'en 2024 (au-delà seulement "3PMSF"). Les pneus dits "quatre saisons" sont aussi possibles, mais uniquement s'ils ont le label "M+S" (mud + snow, boue et neige) sur les flancs.

Une paire de chaussettes de pneu dans le coffre suffit

Mais, ce n'est pas la seule possibilité. En effet, on peut également détenir dans la voiture des chaînes à neige (métalliques) ou des chaussettes à neige. Et là encore, pas forcément besoin d'avoir deux paires. Il suffit de pouvoir équiper "au moins deux roues motrices". Ainsi la "LOI n° 2016-1888 du 28 décembre 2016 de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne" (alias loi montagne) ne vous oblige pas à rouler avec des pneus hiver dès lors que vous roulez dans les départements concernés.

Alors que faire ? Evidemment, si vous allez rencontrer des conditions de températures inférieures à 7° durant des mois, chausser quatre pneus hiver est un bon conseil. Ils restent tendre malgré la froidure et améliore tenue de route ainsi que distance de freinage durant l'hiver. De plus en plus de garages ou centres auto vous proposent de conserver vos pneus été pendant ce temps quand vous faite l'échange chez eux. Quatre jantes en tôle font l'affaire.

Sinon, le plus simple reste encore de mettre une paire de chaussettes de roue dans le coffre, et de les oublier. Un peu comme l'éthylotest obligatoire mais dont la non détention n'est pas sanctionné. On est nombreux à en avoir un vieux, périmé, dans le fond de la boîte à gants, à côté du ou des gilets fluorescentes "au cas où". Une paire de chaussettes pour pneu vous coûtera 40 à 45 euros environ.

Cocasseries des arrêtés préfectoraux

La carte des communes concernées par la loi montagne 2022 (voir ici) a quelques subtilités amusantes comme ces quatre communes de Haute-Vienne dont Saint-Leger-la-Montagne qui sont concernées mais pas celles autour d'elles.

Ou bien encore Rodez et quelques communes périphériques qui sont enclavées au milieu de communes concernées par la loi montagne. D'une rue à l'autre, on peut être concerné, ou ne plus l'être. Comment ne pas citer Oloron-sainte-Marie (220 m d'altitude) concernée, mais pas la commune limitrophe d'Agnos (250 m) ? Bref, autant de "subtilités" administratives qui font qu'il vaut mieux avoir la paire de chaînes ou de chaussettes dans le coffre en permanence quand on va rouler vers ces milliers de communes qui sont concernées par les arrêtés préfectoraux.

Déjà repoussée, la sanction est encore repoussée et une tolérance est appliquée jusqu'à la fin de l'année.

Pour résumer

Dans les médias, souvent par raccourcis, on peut entendre ou lire des approximations concernant la loi montagne. Non, les pneus hiver ne sont pas obligatoire, et une simple paire de chaînes ou de chaussettes à pneu dans le coffre vous évitera de vous prendre une prune.

La carte des communes concernées comportent des bizarreries administratives. Mais on ne serait pas en France sans cela.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.