par Elisabeth Studer

L’Egypte profite de la crise du gaz pour vendre de l’hydrogène à l’Allemagne

La guerre énergétique continue.
Profitant des difficultés de Berlin pour s'approvisionner en gaz – compte-tenu de l’embargo européen mis en place contre la Russie – l’Egypte vient de conclure un partenariat avec l’Allemagne … pour lui vendre du gaz mais également de l’hydrogène … lequel pourrait être « voué » à faire le tour du monde pour finir en énergie dite verte ?
Une « méthode » dont Berlin semble décidément friande, la République démocratique du Congo lui offrant également une telle possibilité, en produisant de l’hydrogène via de l’énergie hydraulique.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

L’Egypte va fourniture du gaz et d’hydrogène à l’Allemagne

Selon le media allemand General Anzeiger, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s'est engagé à aider l'Allemagne à devenir indépendante de la Russie en fournissant du gaz naturel et a convenu d'un partenariat sur l'hydrogène vert , lors d'une réunion avec le chancelier allemand Olaf Scholz organisée dans le cadre du dialogue sur le climat à Berlin.

Egypte et Allemagne sur la même longueur d’ondes pour les énergies renouvelables

Scholz a souligné l'importance de s'éloigner des combustibles fossiles et a réitéré que l'Allemagne vise à être l'une des premières nations industrialisées climatiquement neutres.

En parallèle, l'Égyptien al-Sisi a déclaré quant à lui qu'il cherchait à faire un succès de la conférence des Nations Unies sur le climat COP27, en novembre à Charm el-Cheikh, ajoutant qu'il souhaitait faire de l'Égypte une « plaque tournante des énergies renouvelables ».

Scholz tente de calmer les ONG

L'accord entre l'Égypte et l'Allemagne fait suite aux appels des ONG demandant à Scholz d'augmenter le budget fédéral pour le financement climatique. L’objectif de Berlin étant notamment de montrer que l'Allemagne accélère sa transition vers les énergies renouvelables en réponse à la crise du gaz actuelle.

Notre avis, par leblogauto.com

Le chancelier allemand Scholz s'est  d'ores et déjà rendu rendu pays d'Afrique au cours des derniers mois dans le but de s'approvisionner en combustibles fossiles.

Reste que le pétrole est plus facile à transporter que l’hydrogène. S’approvisionner en hydrogène en Egypte pour montrer qu’on agit dans le bon sens en terme de protection de l’environnement et de la planète n’est-il pas un leurre, dirons-nous poliment ?

 

Pour résumer

La guerre énergétique continue.
Profitant des difficultés de Berlin pour s'approvisionner en gaz – compte-tenu de l’embargo européen mis en place contre la Russie – l’Egypte vient de conclure un partenariat avec l’Allemagne … pour lui vendre du gaz mais également de l’hydrogène … lequel pourrait être « voué » à faire le tour du monde pour finir en énergie dite verte ?
L'accord entre l'Égypte et l'Allemagne fait suite aux appels des ONG demandant à Scholz d'augmenter le budget fédéral pour le financement climatique. L’objectif de Berlin étant notamment de montrer que l'Allemagne accélère sa transition vers les énergies renouvelables en réponse à la crise du gaz actuelle. Quitte à "verdir" des énergies ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.