par Elisabeth Studer

Great Wall : marque premium pour l’hydrogène … et les subventions

Great Wall, constructeur chinois de tout premier plan envisage de lancer une marque de voitures de luxe fonctionnant à l'hydrogène. Huitième constructeur de Chine, la société possède déjà cinq sous-marques. Parmi elles, les marques ORA et WEY commercialisent exclusivement des véhicules électriques.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Nouvelle marque premium hydrogène déjà prête en interne 

Great Wall indique que cette nouvelle marque premium est déjà prête en interne.

Si initialement, son lancement était prévu pour le second trimestre 2022, il a été reporté à la fin de l'année en raison de la crise sanitaire et des confinements toujours en cours  dans certaines villes chinoises.

Pas de précisions sur les modèles à venir 

Si à l’heure actuelle, aucune information n'a été divulguée concernant les  futurs modèles qui seront développés  par  le constructeur, il pourrait s‘agir  de véhicules  de grand volume, les voitures à hydrogène devant être équipées de larges réservoirs pour stocker le  carburant. 

 WEY et TANK, deux sous-marques de Great Wall  produisent de grands SUV qui pourraient  être adaptés pour intégrer la technologie hydrogène.  Tout en offrant   des équipements de luxe, permettant de cocher la case premium.  Avec le tarif associé … 

Incertitudes quant au marché visé

Personne ne sait non plus si les véhicules à hydrogène de cette nouvelle marque seront commercialisés en dehors de la Chine. Les ventes de Great Wall Motors restent encore essentiellement nationales : sur 1,2 million de voitures vendues par la firme asiatique en 2021, seulement 142 000 d'entre elles ont été expédiées à l'étranger.

Notre avis, par leblogauto.com  

Une annonce assortie de beaucoup d’incertitudes … histoire d’analyser les réactions et s’adapter en conséquence ?

Autre question qui se pose :  la raison qui pousse Great Wall à créer une toute nouvelle marque pour les véhicules à hydrogène au lieu d'ajouter ce type de motorisation à ses gammes existantes est probablement une question de subventions. Le constructeur automobile espère ainsi obtenir une partie des aides offertes par l'État chinois.

De nombreuses marques s’intéressent à l'hydrogène en grande partie grâce à de généreux soutiens financiers. Les japonais , coréen et allemand ont tous des programmes pour investir dans des projets d'hydrogène, et ça se voit. Toyota, Honda, BMW et Hyundai — tous des constructeurs automobiles japonais, allemands ou coréens — sont tous partisans de cette  alternative, malgré ses lacunes actuelles. Les  piles à combustible ont en effet des difficultés à produire des puissances de pointe élevées et elles nécessitent souvent une batterie lithium-ion haute tension pour  tenter de résoudre le problème. Sans parler  des limites de l'infrastructure de ravitaillement en hydrogène.  

Sources : Great Wall

Pour résumer

Great Wall, constructeur chinois de tout premier plan envisage de lancer une marque de voitures de luxe fonctionnant à l'hydrogène. Huitième constructeur de Chine, la société possède déjà cinq sous-marques. Parmi elles, les marques ORA et WEY commercialisent exclusivement des véhicules électriques.
Par ce biais, le constructeur automobile espère obtenir une partie de l' investissement dans l'hydrogène offert par l'État chinois. Et ce malgré les lacunes actuelles de cette solution alternative.

Les piles à combustible ont en effet des difficultés à produire des puissances de pointe élevées et elles nécessitent souvent une batterie lithium-ion haute tension pour tenter de résoudre le problème. Sans parler des limites de l'infrastructure de ravitaillement en hydrogène.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.