par Elisabeth Studer

Véhicules de collection: le Sénat pour une vignette "historique"

Le Sénat a voté jeudi une proposition de loi ayant pour but de créer une vignette "historique" pour les véhicules de collection. Objectif affiché : permettre à ce type de véhicules de circuler dans les zones limitant la circulation des véhicules les plus polluants. Si certes ses véhicules sont la plupart du temps loin d‘être conformé à l’air du temps – qui se veut écologique - le peu de kilomètres parcourus par leurs propriétaires ne devrait pas mettre en péril la planète.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le Sénat a voté jeudi une proposition de loi ayant pour but de créer une vignette "historique" pour les véhicules de collection. Objectif affiché : permettre à ce type de véhicules de circuler dans les zones limitant la circulation des véhicules les plus polluants. Si certes ses véhicules sont la plupart du temps loin d‘être conformé à l’air du temps – qui se veut écologique - le peu de kilomètres parcourus par leurs propriétaires ne devrait pas mettre en péril la planète.

Néanmoins, le texte adopté à main levée en première lecture malgré un avis défavorable du gouvernement, a peu de chances de passer sous les Fourches Caudines de l'Assemblée nationale.

Les dispositions du domaine réglementaire

Si le ministre chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari a certes tenu à préciser que le gouvernement souhaitait préserver ces véhicules et faciliter leur circulation, les dispositions proposées relèvent du "réglementaire". Le ministre a confirmé travailler avec la Fédération française des véhicules d'époque (FFVE), notamment pour mieux définir les véhicules de collection.

Des dérogations prévues dans les zones à faibles émissions (ZFE)

Si le ministre a également tenu à souligner que les zones à faibles émissions (les ZFE) prévoient toutes des dérogations, certain s’interrogent sur leur pérennité. Tel notamment, l'auteur de la proposition de loi Jean-Pierre Moga qui défend un "patrimoine industriel".

La passion des véhicules de collection, partagée par 250.000 collectionneurs, "n'a rien d'élitiste", a-t-il assuré, citant l'exemple de la "4 chevaux Renault" à prix "modique".

Préserver patrimoine et tourisme via les véhicules de collection

"Il faut donner un cadre législatif à cette passion, afin que ce passé si riche ait un avenir, car si ces véhicules ne peuvent rouler, ce patrimoine s'étiolera avant de disparaître", a plaidé quant à lui Gérard Longuet (LR).

Nadia Sollogoub a quant à elle mis en avant un argument touristique.

Pour l'écologiste Jacques Fernique, il est "possible de bien cadrer, sans créer d'effet d'aubaine, et par là de concilier lutte contre la pollution et maintien d'une culture populaire". "Malheureusement, cette proposition de loi n'emprunte pas la bonne voie", a-t-il jugé.

Une voiture ancienne pour aller travailler

"N'oublions pas que certains de nos concitoyens ne peuvent plus prendre une voiture, trop polluante, pour aller travailler", a rappelé de son côté Jean-Claude Requier.

Sources : AFP, Sénat

Pour résumer

Le Sénat a voté jeudi une proposition de loi ayant pour but de créer une vignette "historique" pour les véhicules de collection. Objectif affiché : permettre à ce type de véhicules de circuler dans les zones limitant la circulation des véhicules les plus polluants. Si certes ses véhicules sont la plupart du temps loin d‘être conformé à l’air du temps – qui se veut écologique - le peu de kilomètres parcourus par leurs propriétaires ne devrait pas mettre en péril la planète.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.