par Christophe Labedan

Rétromobile: Matra 640

Jean Luc Lagardère fut à l'origine de ce projet ambitieux avec l'appui du Général de Gaulle pour aligner des voitures françaises dotées d'un moteur français au départ des Grands Prix de F1. Il était aussi à l'origine d'une pépinière mémorable de pilotes français dans les années 60: Jean-Pierre Beltoise, Henri Pescarolo, François Cevert, Gérard Larousse, Johnny Servoz-Gavin, Jean-Pierre Jaussaud. Il s'allia de surcroît les services de l'anglais Ken Tyrrel dont la carrière en F1 reste un exemple. Il n'y avait à l'époque pas de moteur capable d'affronter les nobles mécaniques italiennes et allemandes, et il impulsa à ses équipes la force de créer un bloc 12 cylindres en V dont nous ne sommes pas prêts d'oublier les fabuleux accents aigus et de saluer les victoires. Il n'y avait pas de châssis capable de remporter le Championnat du monde d'endurance alors il incita ses ingénieurs à le dessiner. Et c'est alors que naquit l'histoire tumultueuse et étonnante de la Matra 640 présente sur Rétromobile. [via automobile historique]

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Jean Luc Lagardère fut à l'origine de ce projet ambitieux avec l'appui du Général de Gaulle pour aligner des voitures françaises dotées d'un moteur français au départ des Grands Prix de F1. Il était aussi à l'origine d'une pépinière mémorable de pilotes français dans les années 60: Jean-Pierre Beltoise, Henri Pescarolo, François Cevert, Gérard Larousse, Johnny Servoz-Gavin, Jean-Pierre Jaussaud. Il s'allia de surcroît les services de l'anglais Ken Tyrrel dont la carrière en F1 reste un exemple. Il n'y avait à l'époque pas de moteur capable d'affronter les nobles mécaniques italiennes et allemandes, et il impulsa à ses équipes la force de créer un bloc 12 cylindres en V dont nous ne sommes pas prêts d'oublier les fabuleux accents aigus et de saluer les victoires. Il n'y avait pas de châssis capable de remporter le Championnat du monde d'endurance alors il incita ses ingénieurs à le dessiner. Et c'est alors que naquit l'histoire tumultueuse et étonnante de la Matra 640 présente sur Rétromobile. [via automobile historique]

Pour résumer

Jean Luc Lagardère fut à l'origine de ce projet ambitieux avec l'appui du Général de Gaulle pour aligner des voitures françaises dotées d'un moteur français au départ des Grands Prix de F1. Il était aussi à l'origine d'une pépinière mémorable de pilotes français dans les années 60: Jean-Pierre Beltoise, Henri Pescarolo, François Cevert, Gérard Larousse, Johnny Servoz-Gavin, Jean-Pierre Jaussaud. Il s'allia de surcroît les services de l'anglais Ken Tyrrel dont la carrière en F1 reste un exemple. Il n'y avait à l'époque pas de moteur capable d'affronter les nobles mécaniques italiennes et allemandes, et il impulsa à ses équipes la force de créer un bloc 12 cylindres en V dont nous ne sommes pas prêts d'oublier les fabuleux accents aigus et de saluer les victoires. Il n'y avait pas de châssis capable de remporter le Championnat du monde d'endurance alors il incita ses ingénieurs à le dessiner. Et c'est alors que naquit l'histoire tumultueuse et étonnante de la Matra 640 présente sur Rétromobile. [via automobile historique]

Christophe Labedan
Rédacteur
Christophe Labedan

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.