par Joest Jonathan Ouaknine

Le conducteur du jour: little ships

Dans quelques jours, le salon de Francfort va ouvrir ses portes avec son lot de nouveautés, de concepts brillants et de carrosseries rutilantes. Au milieu de cela, cette Citroën Ami 8 nous donne une leçon de philosophie. A savoir que ce qui semble "beau", "moderne" et "ingénieux" aujourd'hui, risque de devenir "moche", "démodé", voir "ringard" demain. Car dans les années 60, l'Ami était le dernier cri du design...

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Dans quelques jours, le salon de Francfort va ouvrir ses portes avec son lot de nouveautés, de concepts brillants et de carrosseries rutilantes. Au milieu de cela, cette Citroën Ami 8 nous donne une leçon de philosophie. A savoir que ce qui semble "beau", "moderne" et "ingénieux" aujourd'hui, risque de devenir "moche", "démodé", voir "ringard" demain. Car dans les années 60, l'Ami était le dernier cri du design...

Concernant la genèse des Ami 6 et Ami 8, j'ai d'abord cru qu'un jour, Timothy Leary avait offert un "acid test" à l'ensemble du personnel de Citroën. Mais les expérimentations du psychologue n'ont commencé qu'après leurs lancement.

Une deuxième hypothèse était un jeu de "tépacap" entre Flaminio Bertoni et Pierre Bercot (alors PDG de la firme aux chevrons.) J'imaginais Bertoni tendant un dessin à Bercot et disant: "T'es pas cap' de produire cette voiture!"

Trêve de plaisanteries, dans les années 50, Citroën était conscient qu'il manquait au moins un modèle entre la 2cv et les ID/DS.

L'Ami 6 (et plus tard, la Dyane) a été lancé pour combler le fossé. Elle reprenait la plateforme de la 2cv, mais avec une présentation moins spartiate. La firme aux chevrons dévoila d'abord la berline, au salon de Paris 1960. Le moins que l'on puisse dire était que sa ligne était très audacieuse. Les Citroënistes aiment souligner qu'elle fut la toute première voiture équipée de phares rectangulaires. Et que dire du traitement du montant de la vitre arrière, en "Z"?

Un break apparu en 1964 et elle séduisit davantage que la berline (grâce à son arrière "normal".)

Au salon de Genève 1969, l'Ami 6 évolue en Ami 8. Contrairement à ce que le nom suggère, elle garde un bicylindre à plat de 602cm3 (mais poussé à 35ch.) Elle s'offrait un nouveau masque avant, un équipement plus généreux, des disques (à l'avant) et surtout, un nouvel arrière pour la berline. Le lifting était signé Heuliez.

En 1973, il y eu même une Ami Super, équipée du 4 cylindres à plat 1 015cm3 54ch de la GS. Cette version luxueuse avec calandre chromée revendiquait 140km/h en pointe. Mais, avec la crise du pétrole, les gens ne voulaient pas d'une "grosse" Ami et dés 1976, elle quittait le tarif.

Du côté des insolites, il y eu le coupé M35 (à moteur rotatif), les Ami 6 Club et US (à phares ronds) et la C60 (fruit des amours d'une Ami 6 avec une DS.) Je vous déconseille personnellement de les regarder avant de vous endormir (en particulier la C60.)

L'Ami 8 vécu jusqu'en 1979. En 19 ans, la gamme Citroën s'est métamorphosée, passant de 2 modèles (2cv, ID/DS), à 6 modèles (2cv, Dyane, Mehari, Visa, GS/GSA, CX) et ayant davantage de cohérence.

Il s'est vendu 1,8 millions d'Ami, ce qui prouve qu'en son temps, ce fut un succès. De plus, certains exemplaires roulent encore, sans jamais avoir été restaurés.

Néanmoins, le design, trop typé, a très mal vieilli. Désolé d'en revenir à la ligne, mais c'est comme discuter avec quelqu'un qui a un gros bouton sur le nez: ça fini par captiver votre intention et vous ne parlez plus que de cela. Les voies très étroites et les ajustements de carrosseries trahissent également l'age du capitaine.

Après avoir pris les photos, j'avais du temps à tuer et j'ai pu observer les passants. Beaucoup se retournaient en disant "c'est quoi ce truc?", "quel horreur!" et chez les plus vieux "une Ami? Il y en a encore? On ne les a pas toutes détruites?"

A lire également:

Le conducteur du jour: la dernière (at)traction

Le conducteur du jour: un utilitaire chevronné

Pour résumer

Dans quelques jours, le salon de Francfort va ouvrir ses portes avec son lot de nouveautés, de concepts brillants et de carrosseries rutilantes. Au milieu de cela, cette Citroën Ami 8 nous donne une leçon de philosophie. A savoir que ce qui semble "beau", "moderne" et "ingénieux" aujourd'hui, risque de devenir "moche", "démodé", voir "ringard" demain. Car dans les années 60, l'Ami était le dernier cri du design...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.