par Joest Jonathan Ouaknine

Le conducteur du jour: figurante dans CHiPs

A la fin des années 80, j'ai commencé à m'intéresser aux MG B, en particulier les derniers modèles. A la même époque, TF1 diffusait la série TV CHiPs. Or, dans chaque épisode, il y avait au moins une MG B en arrière plan! Du coup, pour moi, CHiPs et MG B sont indissociables...

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

A la fin des années 80, j'ai commencé à m'intéresser aux MG B, en particulier les derniers modèles. A la même époque, TF1 diffusait la série TV CHiPs. Or, dans chaque épisode, il y avait au moins une MG B en arrière plan! Du coup, pour moi, CHiPs et MG B sont indissociables...

Vous vous souvenez de la MG B GT "champ de fraises pour toujours"? Elle datait de la fin des années 60. A l'époque, MG pouvait être optimiste: avec le rachat par British Leyland, il disposerait de davantage de moyens.

Hélas, le constructeur va subir deux coups durs.

British Leyland apporta Triumph, ennemi intime de MG. Plutôt que de laisser deux marques concurrentes, BL tranche en faveur de Triumph. Le prototype de future MG sortira finalement sous le nom de TR7.

Les Etats-Unis sont le premier marché à l'export. Or, les normes de sécurité se durcissent. Pour y répondre, la MG B MK III reçoit de disgracieux (et lourds) pare-chocs "sécuritaires". En plus, comme les phares sont trop bas, BL décide de relever la garde-au-sol. Ajoutez-y un catalyseur qui étrangle le 1,8l, une finition "façon British Leyland", le tout sur un modèle vieillissant et vous obtenez un vilain petit canard.

Le pire, c'est qu'elle n'a même pas de nom spécifique. C'est une "MK III", comme le dernier modèle à pare-chocs "normaux" et non une "MK IV".

Pour autant, cet exemplaire "moutarde" (une teinte très seventies) est assez jolie et très bien conservée.

BL est au bord du naufrage. L'état accepte de payer s'il taille à la hache dans les actifs. Ainsi, MG et son usine de Abingdon sont sacrifiés, afin de donner de l'air à Triumph. La dernière MG B sort en 1980. Aston Martin tourne autour, mais rien n’aboutit.

L'ironie de l'histoire est que la TR7 n'a survécu qu'un an à la MG B. En 1984, Triumph meurt avec l'Acclaim. Alors que MG, après 3 massages cardiaques, est bel et bien vivant aujourd'hui.

A lire également:

Le conducteur du jour: Jurassic MG

Le conducteur du jour: champs de fraises pour toujours

Le conducteur du jour: la tempête dans le calme

Pour résumer

A la fin des années 80, j'ai commencé à m'intéresser aux MG B, en particulier les derniers modèles. A la même époque, TF1 diffusait la série TV CHiPs. Or, dans chaque épisode, il y avait au moins une MG B en arrière plan! Du coup, pour moi, CHiPs et MG B sont indissociables...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.