par Nicolas Anderbegani

Histoire de logos, épisode 1 : Alfa Romeo

Le blason Alfa Romeo est l'un des plus connus, car c'est aussi l'un des plus travaillés et chargés de signification. Il devrait résister au "Flat design", espérons-le !

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

de Darracq à A.L.F.A

Les lointaines origines d'Alfa Romeo sont françaises. En 1906, la marque française Darracq créé une filiale italienne, la Società Italiana Automobili Darracq. Cependant, les Darracq italiennes ne sont pas bien adaptées au pays et les ventes ne décollent pas… Vers 1910, la société subit un coup d’arrêt à cause de la crise économique. Les ventes s’effondrent en France, la concurrence se renforce et la filiale italienne est mise en liquidation. Elle est revendue à des investisseurs milanais, convaincus par le potentiel du marché italien, qui la transforment en Anonyma Lombarda de fabrica di Automobili, alias Alfa.

Le créateur du logo, Romano Cattaneo, expliqua que c'est en attendant le tramway à la station Piazza Castello à Milan qu'il eut l’inspiration. Il a vu à proximité la croix rouge du drapeau de Milan et, sur la façade d’une maison, l'emblème des Visconti.

A l'intérieur du cerclage, la partie gauche reprend en effet les armoiries de la ville de Milan. Le drapeau de la ville moderne suit fidèlement celui utilisé par le duché de Milan de 1395 à 1797, c'est-à-dire une bannière blanche (argent) frappée d'une croix rouge. Symbole rattaché à Saint-Ambroise, évêque de Milan, saint patron de la ville et un des pères fondateurs de la cité, elle est aussi assimilée à une croix de Saint-Georges, symbole énormément utilisé en Europe après les Croisades. Cette croix aurait été utilisée afin de commémorer Giovanni Da Rio, qui a été le premier à ériger la Croix en grimpant sur le mur de Jérusalem lors de la croisade. On retrouve cette croix aussi sur l'emblème du club de football du Milan AC.

La partie droite représente une vouivre, un animal mythologique qui se dit el bisson en dialecte milanais, ce qui a donné aujourd'hui le Biscione (la vipère), appellation souvent utlisée pour évqoquer la marque Milanaise. La vouivre est l'emblème des Visconti, une famille de la noblesse lombarde, qui règne sur le dûché de Milan de 1277 à 1447. La Vouivre ne crache pas des flammes, comme peut le laisser penser la version stylisée moderne, mais tente d'avaler une personne, homme ou enfant.

En effet, de nombreuses légendes existent sur l’origine de ce symbole, selon les époques et les contextes politiques. La plus connue met en scène Uberto Visconti, chevalier considéré comme le fondateur de la dynastie, qui aurait tué un serpent géant qui occupait le lac Gerundo, dévorait les enfants s’en approchant et polluait les eaux de son venin. Une autre légende, plus plausible, raconte que Othon Visconti, vicomte de Milan, aurait trouvé ce symbole sur le bouclier d’un Sarrasin qu’il aurait tué lors de la première Croisade. Le serpent est de surcroît un animal circulaire, capable de muer et donc, symboliquement, de se renouveler en permanence : une vertu entrepreneuriale.

Le blason des Visconti orne de nombreux monuments de la capitale lombarde, dont le beffroi du Castello Sforzesco. En effet, la famille Sforza, qui s'empare du pouvoir à Milan en 1450, reprend à son compte la Vouivre, afin d'afficher sa légitimité politique et la continuité avec la précédente famille règnante. Pour l'anecdote, on retrouve également la Vouivre sur le logo de...Fininvest, la holding fondée par Silvio Berlusconi !

Ces "armoiries" sont complétées au départ par l'inscription "ALFA" en haut et par "MILANO" en bas, séparées par des "noeuds de Savoie", un des symboles de la maison de Savoie, originaire du royaume du Piémont et fondatrice du royaume d'Italie.

Les évolutions

Une première évolution intervient en 1925, avec l'ajout d'une couronne de lauriers qui entoure l'ensemble du logo de forme circulaire, afin de célébrer les victoires sportives de la marque. Alfa Romeo remporte cette année-là le titre inaugural de "champion du monde des manufacturiers" grâce à Antonio Ascari et à la légendaire P2 conçue par Vittorio Jano.

En 1945, pour marquer une "renaissance" après les années de guerre, le logo est profondément modifié. On passe à un fond entièrement rouge avec un lettrage doré. Les "noeuds de Savoie" disparaissent, sans doute pour enlever toute référence à la famille royale italienne, honnie après la guerre et sa compromission dans le fascisme. Cette modification ne prend absolument pas et le constructeur fait finalement machine arrière en 1948.

Rien en change vraiment dans les décennies qui suivent, jusqu'en 1971/1972. Cette année-là, Alfa Romeo lance sa grande usine de Pomigliano d'Arco, près de Naples, qui doit fabriquer le modèle Alfasud, pensé pour doper les ventes du constructeur et aussi développer le Mezzogiorno pauvre. N'étant donc plus exclusivement Milanaise, la marque perd sur son logo l'inscription Milano.

Jusqu'en 2015, le logo n'évolue quasiment pas, hormis la teinte bleue en fond derrière la Vouivre qui devient plus foncée. Finalement, ce fond bleu laisse place à une teinte argentée avec un tapissage de petits motifs diamantés, tandis que la barre séparant la Croix de la Vouivre disparaît. La couronne est encore plus stylisée.

Images : wikipedia

Pour résumer

Le blason Alfa Romeo est l'un des plus connus, car c'est aussi l'un des plus travaillés et chargés de signification. Il devrait résister au "Flat design", espérons-le !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.