Lancer le diaporama
Michel Ferté
+3
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Décès de Michel Ferté (1958-2023)

Frère cadet d’Alain Ferté, Michel Ferté, né à Falaise dans le Calvados en 1958, est décédé des suites d’une longue maladie.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Un espoir de de la monoplace française des années 80

La carrière en sport automobile de Michel Ferté décolle en 1980, quand il remporte le volant Malrboro, ce qui lui ouvre les portes de la Formule 3. Il remporte le championnat de France de Formule 3 1983 au volant d’une Martini Alfa Romeo. 3ème du championnat de F2 1984, et pilote d’essai de Ligier, il participe ensuite à la F3000 avec Oreca et signe de nombreux podiums, finissant 5e du championnat en 1985 et 1986.  Il court encore en F3000 jusqu’en 1989 mais sans résultats probants et les portes de la F1 s’éloignent…

L'homme aux Ferrari bleues

Il connaît plus de succès en supertourisme, GT et en Endurance. Vice-champion du championnat de France de supertourisme avec BMW en 1990, vainqueur du championnat GT BPR 1994 (sur une Venturi 600 « Jacadi »), il accomplit 13 participations aux 24 heures du Mans, entre 1983 et 2003, terminant 2e de l’édition 1991 sur une Jaguar XJR-12. Ses participations resteront célèbres dans les années 90 avec les Ferrari à la célèbre livrée bleue grâce au partenariat avec la marque de stylos Pilot : il s’engage sur une Ferrari F40 LM en 1995 et 1996 puis sur la Ferrari 333 SP à moteur V12 qu’il engage dans sa propre écurie en 1997 et 1998, sans plus de réussite. En 1999, il épaule Henri Pescarolo pour sa dernière participation aux 24 Heures du Mans en tant que pilote. On le verra une dernière fois en 2003, sur une Ferrari 500 Maranello du XL Racing.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Michel Ferté est décédé à 64 ans des suites d'un cancer. Ayant commencé par la F3 et la F3000 dans les années, mais sans parvenir à accéder à la F1, il s'est ensuite reconverti dans le tourisme, le GT et l'Endurance, terminant 2e des 24 heures du Mans 1991.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos