par Joest Jonathan Ouaknine

Brève rencontre: Ramses

La Ramses serait une bonne candidate pour le "qui suis-je?" Que tous ceux qui ont, ne serait-ce qu'entendu parler de la première voiture produite sur le continent Africain par et pour des Africains lèvent le doigt!

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La Ramses serait une bonne candidate pour le "qui suis-je?" Que tous ceux qui ont, ne serait-ce qu'entendu parler de la première voiture produite sur le continent Africain par et pour des Africains lèvent le doigt!

Autant certaines voitures manquent d'ambitions, autant la marque Egyptienne Ramses portait tellement d'espoirs, que ses clients ne pouvaient qu'être déçus.

Dans les années 50, l'Egypte connait un important essort économique. La demande en véhicules est importante. Cela n'échappe pas Georges Hawi et Essan EldinAboul Ela. Ils souhaitent construire une voiture basique et increvable, c'est la Frisky, sur base NSU Prinz (dont elle reprend notamment le 600cm3 de 20cv), imaginée par Raymond Flower.

En 1959, l'Egyptian Automobile Co (détenue à 50% par NSU) est fondée et la Frisky produite sous le nom de "Ramses Utilica". D'autres sources disent que Nasser s'est emparé du projet, qui colle à ses idées messianiques: le tiers-monde aurait ainsi sa voiture. Quoi qu'il en soit, une usine est construite au Caire, près des pyramides et l'on annonce 10 000 voitures par an.

En 1963, l'Utilica est rejointe par la "Ramses Limousine", très proche de la NSU Prinz IV. Elle atteint 116km/h en pointe (de quoi se faire de belles frayeur dans la "circulation" cairote.) Puis en 1966, le coupé Gamila, dessinée par Vignale, apparaît. S'agissait-il d'un clone de la FIAT 600 Vignaline/Neckar Jagst 770?

En 1967, la production des Ramses s'arrête, après avoir péniblement dépassé un total de 1700 exemplaires. Il n'y avait pas vraiment de chaîne de montage et le personnel, formé sur le tas, n'arrivait à produire que 2 ou 3 véhicules (à la finition très légère) par jour. Impossible donc de rentabiliser l'usine.

Dommage. La première voiture Egyptienne aurait mérité mieux.

A lire également:

Brève rencontre: Santa Matilde

Brève rencontre: Yugo Florida

Pour résumer

La Ramses serait une bonne candidate pour le "qui suis-je?" Que tous ceux qui ont, ne serait-ce qu'entendu parler de la première voiture produite sur le continent Africain par et pour des Africains lèvent le doigt!

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.