par Joest Jonathan Ouaknine

Brève rencontre: Lotus Elite/Eclat/Excel

Comme beaucoup de 2+2 les Elite/Eclat/Excel n'étaient ni sportive, ni réellement utilisable au quotidien. Ajoutez-y la finition des Anglaises des années 70-80 et la concurrence interne avec l'Esprit et vous comprendrez pourquoi ces Lotus ont tendance à être oubliées des livres d'histoire...

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Comme beaucoup de 2+2 les Elite/Eclat/Excel n'étaient ni sportive, ni réellement utilisable au quotidien. Ajoutez-y la finition des Anglaises des années 70-80 et la concurrence interne avec l'Esprit et vous comprendrez pourquoi ces Lotus ont tendance à être oubliées des livres d'histoire...

L'Elan+2 était (comme son nom l'indique) une évolution 2+2 de l'Elan. Colin Chapman souhaite une voiture encore plus élitiste (d'où le nom; tant pis pour la confusion avec l'Elite des années 60.) Née en 1974, l'Elite reçoit le 4 cylindres 2l 16 soupapes 160ch (d'origine Vauxhall) que l'on retrouvera sur l'Esprit.

L'Eclat est une évolution de l'Elite avec un arrière "normal", mais toujours en 2+2. Apparue en 1975, elle est positionnée sous l'Elite. Ainsi, la version de base se contente d'une boite 4 Ford et de jantes en tôles! Malgré tout, l'Eclat cannibalise l'Elite. En 1980, elles évoluent en "S2" avec un moteur plus coupleux.

En 1982, elles laissent place à l'Excel. Pour éviter de payer les frais d'homologation d'un nouveau véhicule, elle sort sous le nom de "Eclat Excel", prétendant que ce n'était qu'une évolution. En fait, elles n'ont que peu en commun. Toyota, alors actionnaire, l'aurait étudiée en parallèle de la Celica, d'où un look et des pièces communes.

L'Excel est vendue 273 000frs, soit le prix de deux Porsche 924! En plus, pour 7 000frs de mieux, on peut avoir une Esprit S3 équipée du même moteur 2,2l 160ch, mais plus typée "sport". Lotus essaye de redresser le tir en 1985 avec l'Excel SE, dont le moteur est poussé à 180ch et une finition en hausse. C'est insuffisant pour convaincre et les ventes plafonnent à une moyenne de 200 unités par an.

A la fin des années 80, le dessin (bien que signé Giugiaro en ce qui concerne l'Elite) commence à dater, tout comme son architecture moteur avant/roues arrières motrices. Les ventes chutent et c'est ce qui décidera surement Lotus à ne pas catalyser son moteur. Elle n'a pas droit non plus au moteur turbo de l'Esprit. L'Excel disparait fin 1992, lorsque le pot catalytique devint obligatoire. Ventes 1992: 15 exemplaires. La dernière fut offerte à la veuve de Colin Chapman.

A lire également:

Brève rencontre: Lotus Elan

Lotus, Lotus, Lotus!

Pour résumer

Comme beaucoup de 2+2 les Elite/Eclat/Excel n'étaient ni sportive, ni réellement utilisable au quotidien. Ajoutez-y la finition des Anglaises des années 70-80 et la concurrence interne avec l'Esprit et vous comprendrez pourquoi ces Lotus ont tendance à être oubliées des livres d'histoire...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.