par Pierre-Laurent Ribault

Sauber a son ticket d'entrée pour la grille 2010

Il y a finalement une justice en ce bas-monde. Peter Sauber, un des plus authentiques compétiteurs de la  discipline reine du sport automobile aura bien, après moultes péripéties, sa place sur la grille 2010 en remplacement de Toyota. La FIA vient de le confirmer. Après le retrait de BMW qui est parti sans signer les nouveaux accords Concorde, l'écurie de Hinwil se retrouvait sans place légitime dans le paddock, prise par Lotus, et revendue par le constructeur à une structure inconnue, Qadbak Investments, qui s'avérait de plus en plus louche au fur et à mesure que les informations à son propos faisaient surface. Sale temps pour les Suisses, qui se retrouvaient les dindons de la mauvaise farce jouée par les Bavarois.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Les semaines suivantes allaient s'écouler sous forme de montagnes russes pour Peter Sauber et ses hommes. C'est d'abord le retrait de Toyota qui redonnait espoir en ouvrant une entrée à laquelle Sauber posait immédiatement candidature, juste avant qu'il n'apparaisse que Qadbak cachait en fait un homme d'affaires britannique au passé trouble. La vente tombait à l'eau, poussant BMW à faire la seule chose honorable qui aurait du être faite depuis le début: redonner le contrôle de l'écurie à l'homme dont elle porte le nom. L'avenir s'éclaircissait, mais pas pour longtemps: la structure serbe Stefan GP faisait part de son intention de racheter l'entrée de Toyota, qui eux ont signé les accords Concorde avant de se retirer et disposent toujours du droit de participation au championnat 2010. Il aura fallu attendre hier pour que la situation se clarifie définitivement. Toyota ne vendra pas son entrée 2010 et y renonce, ce qui a permis de l'attribuer officiellement à Sauber par la FIA.

La grille 2010 a donc en théorie fière allure avec 26 voitures sur la grille, si toutefois tout le monde se présente à Bahrein en mars, un point sur lequel beaucoup d'observateurs hésitent à se prononcer. Côté Sauber on sait que l'écurie reviendra à des moteurs Ferrari comme c'était le cas avant la période BMW, mais c'est le mystère pour le reste : Petronas, sponsor historique, a en 2010 une alternative possible avec son écurie nationale Lotus, et dans tous les cas il faudra trouver d'autres sponsors. Du côté des pilotes, les titulaires 2009 sont partis vers d'autres pâtures et sont indisponibles sauf surprise. A vos pronostics, sachant que les derniers pilotes vus au volant d'une Sauber sont les jeunes qui ont tourné à Jerez cette semaine : Alexander Rossi, Esteban Gutierrez et Bertrand Baguette.

Source : autosport.com et divers

Crédit image : BMW Sauber F1

Lire également:

Peter Sauber reprend les rênes de BMW F1

Pour résumer

Il y a finalement une justice en ce bas-monde. Peter Sauber, un des plus authentiques compétiteurs de la  discipline reine du sport automobile aura bien, après moultes péripéties, sa place sur la grille 2010 en remplacement de Toyota. La FIA vient de le confirmer. Après le retrait de BMW qui est parti sans signer les nouveaux accords Concorde, l'écurie de Hinwil se retrouvait sans place légitime dans le paddock, prise par Lotus, et revendue par le constructeur à une structure inconnue, Qadbak Investments, qui s'avérait de plus en plus louche au fur et à mesure que les informations à son propos faisaient surface. Sale temps pour les Suisses, qui se retrouvaient les dindons de la mauvaise farce jouée par les Bavarois.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.