par Pierre-Laurent Ribault

Qualifications Grand Prix de Hongrie : Alonso rétrogradé, McLaren pénalisé

Qualifications du Grand Prix de Hongrie, dernières minutes: comme il est d'usage, les pilotes rentrent pour chausser un train de pneus frais et repartir pour leur ultime tour lancé qui bien souvent décide de leur place en grille. Au stand McLaren, Fernando Alonso est prêt à repartir, et derrière lui Lewis Hamilton attend que la place soit libre pour changer lui aussi ses pneus. La sucette se lève, mais Alonso ne bouge pas. Les secondes s'égrennent. Au bout de dix secondes, la McLaren no 1 s'envole enfin pour aller chercher la pole position. Le temps de changer ses pneus, Hamilton en fait autant, mais c'est trop tard, il ne pourra pas passer la ligne pour son dernier tour lancé avant que le drapeau à damiers ne s'abatte. Ron Dennis en jette son casque de rage, et Alonso est en pole.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Qualifications du Grand Prix de Hongrie, dernières minutes: comme il est d'usage, les pilotes rentrent pour chausser un train de pneus frais et repartir pour leur ultime tour lancé qui bien souvent décide de leur place en grille. Au stand McLaren, Fernando Alonso est prêt à repartir, et derrière lui Lewis Hamilton attend que la place soit libre pour changer lui aussi ses pneus. La sucette se lève, mais Alonso ne bouge pas. Les secondes s'égrennent. Au bout de dix secondes, la McLaren no 1 s'envole enfin pour aller chercher la pole position. Le temps de changer ses pneus, Hamilton en fait autant, mais c'est trop tard, il ne pourra pas passer la ligne pour son dernier tour lancé avant que le drapeau à damiers ne s'abatte. Ron Dennis en jette son casque de rage, et Alonso est en pole.

Immédiatement, chacun se repasse cette curieuse séquence de Alonso stationnaire alors que la sucette est levée. Et les questions des journalistes de fuser vers les protagonistes. Hamilton, après avoir fait connaître son sentiment de façon on ne peut plus nette à Ron Dennis à son retour au stand, fait de son mieux pour ne pas se lancer dans des accusations qui bouillonnent dans sa tête, Dennis affiche le masque des mauvais jours (et il y en a un paquet ces temps-ci) et Fernando Alonso fait l'innocent. Les commissaires du Grand Prix interrogent, enquêtent, et confirment finalement la grille de départ, mais l'affaire ne s'arrête pas là. Quelques minutes plus tard, la FIA délivre un verdict tout différent: les actions de Alonso et McLaren sont préjudiciables à la compétition et au sport automobile. En conséquence, le pilote espagnol est rétrogradé à la sixième position, et les points de McLaren au championnat constructeur, si l'écurie en marque à l'issue du Grand Prix, seront annulés. McLaren a annoncé faire appel de la décision.

L'ambiance continue de s'arranger chez les rouge et chrome, rappelant les grands moments de l'époque Prost-Senna. Les mois qui viennent vont paraître très longs à Ron Dennis.

Source: Times Online et divers.

Crédit image: Vodafone McLaren Mercedes

Lire également:

Qualifications GP de Hongrie: Alonso sur le fil

Pour résumer

Qualifications du Grand Prix de Hongrie, dernières minutes: comme il est d'usage, les pilotes rentrent pour chausser un train de pneus frais et repartir pour leur ultime tour lancé qui bien souvent décide de leur place en grille. Au stand McLaren, Fernando Alonso est prêt à repartir, et derrière lui Lewis Hamilton attend que la place soit libre pour changer lui aussi ses pneus. La sucette se lève, mais Alonso ne bouge pas. Les secondes s'égrennent. Au bout de dix secondes, la McLaren no 1 s'envole enfin pour aller chercher la pole position. Le temps de changer ses pneus, Hamilton en fait autant, mais c'est trop tard, il ne pourra pas passer la ligne pour son dernier tour lancé avant que le drapeau à damiers ne s'abatte. Ron Dennis en jette son casque de rage, et Alonso est en pole.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.