par La rédaction

Officiel : Schumacher chez Mercedes GP

A la surprise de... pas grand monde en fait, Michael Schumacher vient d'être confirmé aux côtés de Luca di Montezemolo reconnaissait avec regret que Michael Schumacher ("un nouveau Michael, pas le Michael que j'ai connu" disait-il) avait de fortes chances de retrouver la compétition. Après avoir pris sa retraite en 2006, le septuple champion du monde allemand revient en compétition avec l'ambition de grossir un palmarès fort de 91 succès en 250 GP. Après avoir confirmé que son cou était totalement guéri, point avancé l'année dernière pour renoncer au remplacement de Felipe Massa, Schumacher a donc signé. C'est un double retour au sources puisque Schumi retrouve le constructeur qui lui avait mis le pied à l'étrier en le plaçant chez Jordan pour un Grand Prix de Belgique 91 resté dans sa légende, et son mentor Ross Brawn qui l'a amené au sommet chez Benetton puis Ferrari. La confiance est donc totale chez Mercedes GP.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

A la surprise de... pas grand monde en fait, Michael Schumacher vient d'être confirmé aux côtés de Nico Rosberg pour composer le line-up de Mercedes GP la saison prochaine. La rumeur se faisant grandissante depuis des semaines et des semaines. Du côté de Ferrari, on avait même ouvert la porte à son départ lorsque Luca di Montezemolo reconnaissait avec regret que Michael Schumacher ("un nouveau Michael, pas le Michael que j'ai connu" disait-il) avait de fortes chances de retrouver la compétition. Après avoir pris sa retraite en 2006, le septuple champion du monde allemand revient en compétition avec l'ambition de grossir un palmarès fort de 91 succès en 250 GP. Après avoir confirmé que son cou était totalement guéri, point avancé l'année dernière pour renoncer au remplacement de Felipe Massa, Schumacher a donc signé. C'est un double retour au sources puisque Schumi retrouve le constructeur qui lui avait mis le pied à l'étrier en le plaçant chez Jordan pour un Grand Prix de Belgique 91 resté dans sa légende, et son mentor Ross Brawn qui l'a amené au sommet chez Benetton puis Ferrari. La confiance est donc totale chez Mercedes GP.

A 41 ans Michael Schumacher s'offre un contrat portant sur une année à hauteur de 7 millions d'euros (on est donc loin des 22,5 millions d'euros envisagés pour la seule saison 2010). C'est le même salaire que celui refusé par Jenson Button et une misère pour le pilote allemand qui reprend le volant pour le plaisir. De toute façon, Schumacher a-t-il encore besoin d'argent ?

Mais nul doute que l'Allemand ne va pas s'aligner pour faire de la figuration. Une huitième couronne mondiale est-elle envisageable ? Certitude, que l'on soit fan ou détracteur de Michael Schumacher, cette arrivée officielle offre un nouvel élan à la Formule 1. Schumacher est-il vraiment prêt physiquement ? A-t-il récupéré totalement de son accident en moto ? Est-il encore compétitif ? Premiers indices le mois prochain lors des premiers essais et première réponse le 14 mars à l'occasion du GP du Bahrein.

[poll id="9"]

Source : Mercedes

A lire également:

Michael Schumacher... Le retour ? Luca di Montezemolo confirme pour Schumacher et Schumacher chez Mercedes GP : ce serait trop beau ?

Pour résumer

A la surprise de... pas grand monde en fait, Michael Schumacher vient d'être confirmé aux côtés de Luca di Montezemolo reconnaissait avec regret que Michael Schumacher ("un nouveau Michael, pas le Michael que j'ai connu" disait-il) avait de fortes chances de retrouver la compétition. Après avoir pris sa retraite en 2006, le septuple champion du monde allemand revient en compétition avec l'ambition de grossir un palmarès fort de 91 succès en 250 GP. Après avoir confirmé que son cou était totalement guéri, point avancé l'année dernière pour renoncer au remplacement de Felipe Massa, Schumacher a donc signé. C'est un double retour au sources puisque Schumi retrouve le constructeur qui lui avait mis le pied à l'étrier en le plaçant chez Jordan pour un Grand Prix de Belgique 91 resté dans sa légende, et son mentor Ross Brawn qui l'a amené au sommet chez Benetton puis Ferrari. La confiance est donc totale chez Mercedes GP.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.