par La rédaction

La première journée de Vergne en F1

Si Jean-Eric Vergne avait déjà pris le volant d’une Formule 1, le Français a enfin découvert le pilotage de la monoplace de Toro Rosso dans le cadre d’un Grand Prix en participant à la première séance d’essais libres du Grand Prix de Corée. Manque de chance, c’était sous la pluie.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

« C’était la première fois que je pilotais cette monoplace », affirmait-il dans un communiqué Toro Rosso. « La dernière fois que j’ai piloté une Toro Rosso, c’était durant les essais Rookie d’Abu Dhabi l’année dernière. Je dois admettre que je n’étais pas le plus heureux lorsque j’ai ouvert le rideau ce matin et que j’ai vu la pluie. J’ai trouvé la séance assez difficile à cause des conditions très humides, même si je suis content de ce que j'ai fait, car je n'ai pas crashé la voiture et j'ai également pris du plaisir à piloter. C'est difficile de juger ce que j'ai fait, car normalement dans une session de ce type, on effectue deux relais avec une pause entre les deux pour regarder aux données et voir où se situe la progression. Or ce n'était pas possible de faire ça ce matin en raison de la météo. Il s'agissait donc d'acquérir de l'expérience et d'en apprendre un peu plus sur la façon dont l'équipe fonctionne. Peu importe les conditions de piste, je suis heureux d'avoir eu cette opportunité, même si je n'ai pas parcouru beaucoup de tours. Cela signifie que je serai mieux préparé quand je reprendrai la piste à Abu Dhabi. »

« Ce n'était pas des conditions rêvées pour faire son premier roulage en F1 dans le Championnat », a déclaré Laurent Mekies, ingénieur en chef, l’autre Français de l’équipe. « On a trouvé la piste plus ou moins dans les conditions dans lesquelles on l'avait laissée l'année dernière et Jean-Éric n'a fait aucune faute dans un contexte difficile. Il a fait de bons débuts pour l'équipe. »

Jean-Eric Vergne a terminé la séance en 13e position avec neuf tours à son actif (2’07’’541). 18 pilotes classés avec Michael Schumacher en tête en 2’02’’784.

Depuis, Lewis Hamilton a mis fin à la série de pole positions de Red Bull...

Source et photo : Toro Rosso

Pour résumer

Si Jean-Eric Vergne avait déjà pris le volant d’une Formule 1, le Français a enfin découvert le pilotage de la monoplace de Toro Rosso dans le cadre d’un Grand Prix en participant à la première séance d’essais libres du Grand Prix de Corée. Manque de chance, c’était sous la pluie.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.