par La rédaction

Canada: Alonso impérial, en route pour le titre

Un Alonso solide a obtenu une victoire de plus dans ce grand prix du Canada. Alors que la seconde place semblait promise à Kimi Raikkonen, le diable rouge Michael Schumacher s'en est emparée, après qu'une safety car ait réduit les écarts à 7 tours de l'arrivée. Le pilote Mclaren finira troisième. Le film de la course à la suite de la note...

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Un Alonso solide a obtenu une victoire de plus dans ce grand prix du Canada. Alors que la seconde place semblait promise à Kimi Raikkonen, le diable rouge Michael Schumacher s'en est emparée, après qu'une safety car ait réduit les écarts à 7 tours de l'arrivée. Le pilote Mclaren finira troisième. Le film de la course à la suite de la note...

Grand soleil au dessus du circuit Gilles Villeneuve, théâtre du Grand Prix du Canada. David Coulthard qui a changé son V8 Ferrari prend le départ depuis la dernière ligne aux côtés de Franck Montagny. A l'extinction des feux, Giancarlo Fisichella a failli anticipé son envol, d'où une hésitation qui finalement lui fera perdre une place au profit de Kimi Raikkonen. Le Finlandais dans ce début de course est très proche de Fernando Alonso, alors que la seconde McLaren, celle de Juan Pablo Montoya se bat avec Nico Rosberg. Le pauvre pilote allemand à force de vouloir résister au Colombien se fera envoyer dans le mur après l'enchainement de virages à la suite de la ligne de départ. Sanction immédiate pour Juan Pablo, avec un passage par les stands pour changer un pneu et son nez avant. Les deux Midland se sont aussi harponnées à l'épingle du casino, et ces deux incidents ont impliqué l'entrée en piste de la Safety Car. Franck Montagny qui était passé par les puits dans ce premier tour doit abandonner, V8 Honda cassé.

Pendant ce temps là, Juan Pablo entame sa remontée, et dépasse David Coulthard dans la ligne droite précédent les stands. Giancarlo Fisichella écope lui d'une pénalité pour départ volé, comme on pouvait s'en douter, qui profite à Jarno Trulli. L'italien est talonné par Michael Schumacher, lui-même voyant remonté Fisico sortant des stands arpès avoir observé un Drive through. Au bout de 10 tours, on distingue en tête Alonso devant Raikkonen et le reste du monde. Dans la douzième boucle, Kimi est près de doubler Alonso avant la dernière chicane, alors que Montoya touche le fameux mur du Québec pour finalement abandonner.

Les voitures parties dans la seconde moitié de la grille sont les premieres à ravitaller aux alentours du 15ème tour. Les positions commencent déjà à se figer, avec Alonso, Raikkonen et Trulli aux trois premières places. Au vingtième passage, l'Espagnol et le Finlandais comptent déjà 20 secondes d'avance, soit une seconde plus rapide au tour depuis le départ par rapport au reste de la concurrence. Au 22eme tour, Alonso s'arrête enfin pour son premier pit stop, alors que Trulli semblant en difficulté se fait doubler par Schumacher désormais 3ème. Kimi Raikkonen qui paraissait être en mesure de prendre la tête grâce au jeu des ravitaillements, perd du temps aux stands puisqu'il n'avait pas bloqué ses roues arrières au moment du changement de pneus, et son mécanicien n'a pas pu changer la roue arrière droite (à confirmer). Juste avant la mi-course, Michael Schumacher s'arrête enfin, avant Massa et les BMW qui sont les derniers à passer aux stands.

Avant la salve des seconds ravitaillement, Kimi Raikkonen entame une bagarre par chronos interposés avec Alonso qui le voit remonter petit à petit sur l'Espagnol. Les freins commencent à souffrir avec des blocages de roues de plus en plus fréquents. D'ailleurs, pas mal de pilotes perdent plus ou moins le contrôle de leurs monoplaces dans les zones de freinage et à la chicane du mur du Québec. Au 47e tour, Jarno Trulli sur sa Toyota est à une solide 5e position avant d'observer son ravitaillement. Phénomène observé depuis le début de la saison avec le retour à des pneumatiques plus tendres, chaque écart de trajectoire implique des glissades sur les dépôts de gommes laissés au fur et à mesure en dehors de la ligne idéale. A 20 tours de l'arrivée, Alonso est le premier pilote de tête à ravitailler. Raikkonen lors de son second passage aux puits cale, et perd encore beaucoup de temps, qui permet à Schumacher de se retrouver immédiatement derrière lui. A 12 tours du bout, Schumi stoppe une seconde fois, et laisse Raikkonen tranquille en seconde place.

En toute fin de Grand Prix, Villeneuve surpris derrière la Toyota de Ralf tape violemment le mur d'où l'intervention d'une dernière Safety Car qui réduit les écarts à 7 tours du drapeau à damiers. David Coulthard double un tendre Jenson Button avant la dernière chicane pour le gain du point de la 8e position lors de l'avant dernier tour. Pendant ce temps là, Michael Schumacher sur sa Ferrari a doublé Raikkonen en délicatesse au freinage de l'épingle du casino, et ce dans la dernière boucle!!! Alonso une fois de plus obtint une victoire après avoir dominé un Grand Prix dont la victoire lui semblait promise dès les qualifications.

Prochain GP aux Etats-unis dimanche 1er juillet

Classement GP Canada :

1. Alonso (Renault)
2. Schumacher (Ferrari)
3. Raikkonen (McLaren-Mercedes)
4. Fisichella (Renault)
5. Massa (Ferrari)
6. Trulli (Renault)
7. Heidfeld (BMW)
8. Coulthard (Redbull-Ferrari)

Championnat pilotes:

1. Alonso 84
2. Schumacher 59
3. Raikkonen 39
4. Fisichella 37
5. Massa 28
6. Montoya 26
7. Button 16
8. Barrichello 13
9. Heidfeld 12

Pour résumer

Un Alonso solide a obtenu une victoire de plus dans ce grand prix du Canada. Alors que la seconde place semblait promise à Kimi Raikkonen, le diable rouge Michael Schumacher s'en est emparée, après qu'une safety car ait réduit les écarts à 7 tours de l'arrivée. Le pilote Mclaren finira troisième. Le film de la course à la suite de la note...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.