par Nicolas Anderbegani

F1 : Russell et Latifi rempilent, Vettel en rose ?

Sans surprise, Williams reconduit en 2021 son duo George Russell-Nicholas Latifi. Un peu de stabilité pour une équipe qui en a bien besoin. C'est cependant l'avenir de Vettel qui agite le paddock désormais: continuera-t-il en F1 et avec qui ?

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Reconductions logiques

Russell, couvé par Mercedes, poursuit son apprentissage et montre de belles aptitudes avec le matériel qu'on lui donne, en témoigne sa belle qualification en Styrie. L'anglais attend évidemment l'opportunité de bondir dans un baquet Mercedes, mais on voit mal comment Mercedes pourrait décider de se séparer de Bottas qui fait du bon travail.

"Non, je ne suis pas du tout déçu par Mercedes" a déclaré le jeune britannique. "Il n'y avait rien de plus qu'ils pouvaient faire, Claire (Williams, Ndlr) était ferme avec sa décision qu'elle ne voulait pas, ou n'était pas prête à me laisser partir, et finalement comme j'ai un contrat avec Williams, je dois respecter cette décision. Alors je suis là, je vais donner tout ce que j'ai pour Williams cette année et l'année prochaine, et voyons ce que cela va retenir après ça."

Pour Nicholas Latifi, c'est une évidence. Son père, Mickael, apporte à Williams un gros sponsor, via son entreprise Sofina. N'oublions pas aussi qu'il est un créancier de Williams, puisque l'écurie de Grove, en difficulté financière, a contracté auprès de Latrus Racing Corp, une société dont le père Latifi est propriétaire, un prêt estimé selon différentes sources à 50 millions de livres, lequel met en gage ni plus ni moins que les installations de l'équipe et sa collection de Formule 1. Le rejeton Latifi n'a pour l'instant rien démontré de concret sur la piste, mais son père pourrait, à terme, être le nouveau patron de Williams Racing. Quoi qu'il en soit, cette reconduction de Russell peut, par ricochet, anticiper une reconduction du duo Hamilton-Bottas chez Mercedes, sauf rebondissement de fou.

Vettel du rouge au rose ?

Depuis quelques jours, la nouvelle rumeur qui enfle, qui enfle, c'est celle d'un transfert de Sebastian Vettel en direction de Racing Point. Éconduit par Ferrari et ayant de plus en plus de mal à dissimuler sa lassitude, l'allemand entretien le mystère sur ses motivations mais ne serait pas contre un volant très compétitif, ce que Merc...euh, pardon, Racing Point est en mesure de lui offrir avec sa nouvelle monoplace très rapide (et très controversée). Lawrence Stroll disposerait d'un top pilote pour faire grandir son équipe qui prendra le nom d'Aston Martin l'an prochain et Vettel se placerait dans le giron de Mercedes (n'oublions pas aussi que Toto Wolff, le team principal de Mercedes F1, est également actionnaire de Aston Martin !)

Sauf qu'une arrivée de Vettel se ferait au détriment de qui ? Lance Stroll, le fils du patron, est-il indéboulonnable ? Ses résultats sont mitigés mais il dispose de la protection du paternel qui a beaucoup investi dans la carrière de son fils. Auquel cas c'est Sergio Perez qui en ferait les frais. Ironie de l'histoire, le mexicain, pilier de l'équipe depuis 2014 (5 des 6 podiums obtenus l'ont été par lui) et qui a contribué à son sauvetage en 2018, se retrouverait sur la touche. Une éventualité qui fait déjà des remous: le hashtag #KeepCheco est devenu tendance sur twitter et de nombreux fans s'émeuvent de cette possible "injustice". Même l'ancien président mexicain Calderon, fervent soutien du pilote, s'en est mêlé.

De toute façon, Perez dispose de puissants sponsors qui lui permettent de peser dans les négociations et, le cas échéant, de retomber sur ses pattes : chez Haas éventuellement, qui a besoin d'argent frais et serait tenté de changer au moins un de ses pilotes (le duo Grosjean-Magnussen est le même depuis 2017), ou alors chez Alfa Romeo. Une sorte de retour a bercail pour Perez, ancien membre de la Ferrari Academy et qui avait débuté en 2011 chez Sauber (qui se cache derrière le team Alfa Romeo). Le contrat de Raikkonen, 40 ans, arrive à échéance et Antonio Giovinazzi n'a pas vraiment convaincu jusqu'à présent. Allez savoir !

Pour résumer

Sans surprise, Williams reconduit en 2021 son duo George Russell-Nicholas Latifi. Un peu de stabilité pour une équipe qui en a bien besoin. C'est cependant l'avenir de Vettel qui agite le paddock désormais: continuera-t-il en F1 et avec qui ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.