par Nicolas Anderbegani

F1 Pays-Bas 2022 course : Verstappen prophète en son pays

Max Verstappen a été pendant quelques tours potentiellement sous la menace d'Hamilton, mais l'ultime safety-car a permis au néerlandais de venir à bout de Mercedes et de l'emporter pour la 2e fois consécutive sur ses terres.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La stratégie sera cruciale sur cette piste courte, où les dépassements sont compliqués et le trafic en piste important.

Départ

Hamilton est le seul dans le top 5 à partir sur des mediums, ses rivaux directs étant en softs. Ambiance survoltée dans le stadium avec une marée orange dévouée à son champion Max Verstappen.

C’était chaud, Hamilton a touché Sainz à l’intérieur de Tarzan ! Il a et glissé mais s’en sort bien. Verstappen a conservé sa 1ère position devant Leclerc. Ocon est bien parti, 9e.

 

Tour 2

Magnussen est sorti et a heurté les barrières sur le flanc, il est reparti mais dans quel état ? Verstappen devance Leclerc d’une seconde, Sainz est à 2 secondes, Hamilton déjà à 3.7. Russell repasse Norris qui l’avait devancé au départ.

Tour 6

Hamilton est dans la zone DRS de Sainz avec ses mediums. Son rythme est intéressant vu sa stratégie différente.

L’anglais se rapproche mais il n’est pas assez près de l’espagnol dans le banking.

Tour 8

Alonso 13e piaffe d’impatience derrière Pierre Gasly, qui peut-être lui succédera chez les bleus en 2023 ?

Tour 10

Verstappen mène avec 1.8 sur Leclerc, alors que Sainz est en difficulté avec ses tendres et se trouve déjà à 6.4 secondes de la tête. Hamilton, Perez et Russell suivent. Norris roule isolé, 7e est à 4s de Russell et 2s. devant Stroll. Et Alonso passe Gasly à Tarzan ! enfin un dépassement !

Tour 12

Alonso passe Tsunoda. Vettel, Gasly et Ricciardo inaugurent les arrêts aux stands. Le ciel est gris mais le risque de pluie demeure limité.

Tour 13

Alonso s’arrête à son tour et passe les hards. Peut-il aller au bout ?

Tour 15

Sainz et Perez aux stands. Et problème pour Ferrari, pas possible ! 12.5 d’arrêt, le voilà 11e !  Une des 4 roues n’était pas préparée au bon endroit !!!. « Oh my god » déplore l’espagnol. Et Perez en repartant a roulé sur le pistolet Ferrari…

Tour 16

Beau dépassement de Mick Schumacher sur Vettel par l’extérieur

Tour 17

Leclerc s’arrête, Hamilton lui revenait dessus et il était à 5s de Verstappen.  Ses pneus s’effondraient…Les Mercedes pourraient contrarier le monégasque car elles semblent mieux tenir leurs gommes.

Tour 19

Verstappen s’arrête, les deux Mercedes en mediums sont en tête. Le champion du monde repart avec une marge de 5s sur Leclerc.

Ocon repart 11e derrière Alonso en hards. On va voir comment la bataille va se passer entre les deux. Pendant ce temps, Sainz passe Albon et passe P6.

1/3 de course

Hamilton, parti en mediums, mène devant son équipier Russell à 3.5s. Les Mercedes pourraient taquiner Leclerc pour le podium. Verstappen qui s’est arrêté est 3e à 3s. de la Mercedes et grignote 5 à 6 dixièmes par tour. Leclerc suit P4 à 5 secondes du néerlandais, et avec 7s d’avance sur Perez. Après ses malheurs aux stands, Sainz, P6, est à 12s du mexicain.

Tour 27/29

Verstappen est quasiment dans la zone DRS de Russell. Et il passe facilement à Tarzan après une aspiration dans la ligne droite. Russell s’est décalé mais ne pouvait rien faire.

Verstappen remonte désormais sur Hamilton mais Mercedes l’arrête. L’anglais repart 5e devant Sainz, et ne doit plus s’arrêter à priori.

Tour 32

Russell stoppe à son tour. Pendant ce temps, Zhou talonne Gasly pour la 12e place mais le français défend chèrement sa place.

Hamilton a un bon rythme en durs. Il est à 18s de Verstappen qui mène avec ses mediums, mais s’il doit s’arrêter encore, le pilote Red Bull ressortira peut-être derrière l’anglais.

Tour 34

Meilleur tour pour Russell. Hamilton rattrape Perez. Les Mercedes ont un rythme intéressant et une stratégie qui pourrait s’avérer très payante.

Mi-course

Hamilton prend le meilleur tour.  Et il est dans la zone DRS de Perez. Comment va se passer la bataille ?

Hamilton se décale pour doubler, Perez bloque les freins et emmène Hamilton vers l’extérieur, le forçant à lever ! Pas surprenant.

Tour 37

Hamilton passe à Tarzan mais il est gêné par Vettel qui sort des stands ! Perez a failli en profiter et repasser ! Quelques secondes perdues qui pourraient compter…

Tour 39

Au tour de Russell de rattraper Perez et il passe du premier coup.

Verstappen mène avec 9s sur Leclerc, lequel a également 9s sur Hamilton, qui claque encore un meilleur tour. La situation de Leclerc n’est pas géniale car en s’arrêtant il repartira forcément derrière les deux Mercedes.

Tour 41

Perez s’arrête et chausse des durs. Cette gomme fonctionne très bien en effet.

Tour 43

Meilleur tour de Perez, qui est sur les talons de Norris.

Hamilton est revenu à 4.8 de Leclerc et à 15s de Verstappen.

Tour 44

Tsunoda à l’arrêt !!! SC ? La donne stratégique va peut-être changer ! Non le japonais repart, certes au ralenti. Visiblement un problème de roue est survenu aux stands.

Tour 46

Leclerc aux stands. Il repart en 4e position. Tsunoda repasse par les stands, on s’affaire sur son harnais…

Tour 47

Virtual safety car, du pain béni pour Verstappen qui va s’arrêter sous ce régime. Pas de chance pour Leclerc décidément.

Les Mercedes font aussi un double arrêt mais chaussent des mediums. Ferrari est marron.

Tour 50

La course est relancée. Ocon est 6e mais il va avoir chaud avec Sainz derrière, ainsi que Norris et Alonso en softs.

Tour 52

Meilleur tour pour Alonso qui talonne Norris. Il tente de le déborder dans Tarzan mais Norris ne laisse pas la place.

Tour 55

Meilleur tour pour Hamilton, qui est à 11 s de Verstappen

Bottas à l’arrêt dans la ligne droite ! Sainz passe Ocon, mais il va falloir vérifier les drapeaux jaunes !

Tour 56

Safety Car !

Verstappen aux stands. Pneus softs. Hamilton prend la tête. Russell passe aussi devant le néerlandais. Leclerc prend aussi des softs.

La relance va être intéressante !

Tour 58

Le peloton passe par les pits stands. Russell change de pneus et passe les softs. Il reste 3e, bonne pioche pour l’anglais.

Sainz s’arrête mais ressort du pit stop limite sous le nez d’Alonso. Unsafe release…

Tour 60

La relance. Ça va être bon !

Et bien c’est vite plié, Verstappen n’a fait qu’une bouché d’Hamilton, dès la ligne droite. Sainz a passé Perez.

Tour 63

Hamilton est dépité de la stratégie. Russell passe Hamilton, mais ça été chaud entre les deux, Hamilton a fait un écart qui a surpris son équipier. Hamilton est dégoûté et se plaint de son team.

Tour 66/67

Leclerc est maintenant dans les échappements d’Hamilton. Et il passe à Tarzan.

Grosse bataille Alonso Norris pour la P7 et ça chauffe aussi entre Sainz et Perez pour la P5.

Tour 68

5s de pénalité pour Sainz suite à sa relance dans les stands sous le nez d’Alonso.  Ça pourrait lui coûter cher car pas mal de voitures suivent derrière lui.

Tour 70

Sainz défend sa place à la sortie de Tarzan et force Perez à aller dans les graviers. Perez se plaint, mais c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité…

Arrivée

Verstappen est invincible, qui peut l’arrêter ? Il est prophète en son pays. 10e victoire de l’année, le titre se rapproche à grands pas. Le stadium explose de joie et se noie dans la brume des fumigènes, qui étaient interdits…

Russell a bien joué avec ses softs et termine 2e, devant Leclerc qui décroche enfin un podium et s’en sort bien gràace à la SC, sinon c’était P4 à la régulière. Hamilton est un 4e très frustré, devant Perez, Alonso et Norris. Après avoir connu bien des déboires, Sainz recule à la 8e place avec sa pénalité et termine devant Ocon. Stroll complète le top 10.

Classements

Avec 310 points, Verstappen compte 109 points d'avance sur Leclerc et Perez, tous deux à égalité à 201 points. Cela représente plus de 4 victoires d'avance...autant dire que le titre est plié et que Max peut maintenant viser un record, celui de victoires en 1 saison. Il est à 3 unités du record détenu par Schumacher avec 13 succès en 2004. Charles Leclerc profite de ce podium pour reprendre la place de dauphin, mais cela reste tres serré avec Perez et Russell qui possède 188 points. Sainz (175) et Hamilton (158) sont désormais distancés dans la lutte pour le vice-championnat. Plus loin, bien plus loin, Norris assure sa 7e place (82 pts) alors que Ocon (66pts) voit revenir Alonso (59 pts).

Au championnat équipes, Red Bull dispose de 511 points contre 376 à Ferrari, soit plus de 3 doublés d'avance ! Là aussi, la messe est dite. Ferrari doit même regarder dans ses rétroviseurs, puisque Mercedes se rapproche dangereusement : plus que 30 points de retard. La Scuderia a encore montré des faiblesses : pit stop de Sain raté puis pénalité, rythme de course décevant...Alpine conforte sa 4e place (125 pts) car elle a l'avantage d'avoir deux voitures qui se battent pour les points, alors que McLaren ne peut compter que sur Norris. Ricciardo est totalement transparent.

 

 

 

 

 

 

Pour résumer

Malgré les safety-car, Max Verstappen et Red Bull ont bien joué et repoussé la menace Mercedes pour l'emporter une nouvelle foid. Le néerlandais est désormais très proche du second titre mondial. Leclerc est 3e, Alonso 6e.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.