par La rédaction

F1 Nürburgring qualifications: Webber prend la pole chez Vettel

Nul n'est prophète en son pays. Sebastian Vettel ne partira pas en pole position de son Grand Prix national, pas même en première ligne puisqu'il a été devancé en qualifications par Webber, auteur de sa troisième pole de la saison et par un étonnant Lewis Hamilton.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Q1: Après avoir chaussé un train de pneus tendres en fin de session, Felipe Massa s'empare assez aisément du meilleur temps en 1'31"826. Son dauphin est Adrian Sutil avec plus de quatre dixièmes de retard. Viennent ensuite deux autres pilotes germaniques, Heidfeld devançant Michael Schumacher. Paul di Resta profite lui aussi de ses gommes tendres pour se classer cinquième devant l'autre Mercedes de Nico Rosberg. Septième, Fernando Alonso est le pilote le plus rapide en pneus durs, d'un souffle devant Hamilton et Vettel. En bas du classement on notera l'élimination de Kamui Kobayashi qui est sorti très tard de son stand avant d'être gêné dans son tour rapide.

Q2: Le premier tour est le bon pour Lewis Hamilton qui en 1'30"998 devance Sebastian Vettel de 19 millièmes et Fernando Alonso d'un dixième et demi. Webber est quatrième, talonné par Nico Rosberg. La bagarre pour les dernières places en Q1 est particulièrement intense en fin de session et ce sont finalement Sutil, Petrov et Schumacher qui se battront pour la pole position au détriment de Heidfeld, di Resta et Maldonado, éliminés dans les dernières secondes.

Q3: Fernando Alonso est le premier pilote à franchir la ligne avec un chrono de 1'30"866, immédiatement battu par Hamilton en 1'30"725. Mais Webber va mettre rapidement ces deux hommes d'accord en signant un remarquable 1'30"251 que personne n'est en mesure de battre, pas même Vettel qui échoue à un dixième de son équipier. Dans sa seconde tentative, Alonso parvient à se rapprocher des deux Red Bull sans toutefois les inquiéter réellement, d'autant plus que Webber améliore encore en 1'30"079 et décroche sa troisième pole de la saison. Au terme d'un tour phénoménal, Lewis Hamilton se hisse en première ligne au nez et à la barbe d'un Sebastian Vettel impuissant. Pour son Grand Prix national, le leader du championnat s'élancera depuis la troisième position. Il n'avait pas pris le départ d'un Grand Prix depuis la première ligne depuis Monza l'an dernier.

Source: F1.com

Pour résumer

Nul n'est prophète en son pays. Sebastian Vettel ne partira pas en pole position de son Grand Prix national, pas même en première ligne puisqu'il a été devancé en qualifications par Webber, auteur de sa troisième pole de la saison et par un étonnant Lewis Hamilton.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.