par Nicolas Anderbegani

F1 2021 : Haas, la plus russe des américaines

Haas F1 entame sa 6ème saison de Formule 1, avec l'espoir de redresser la barre après un exercice 2020 des plus compliqués. Pas de nouvelle voiture pour l'instant, mais de nouvelles couleurs très explicites.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Haas a changé son duo de pilotes. Adieu Romain Grosjean et Kevin Magnussen, place aux jeunes....et à de l'argent frais. Avec le recrutement de Mick Schumacher, le fils de qui vous savez, et du fantasque Nikita Mazepin, l'écurie américaine a l'assurance d'attirer sur elle des projecteurs.

Russia Today

Mais d'ailleurs, peut-on parler d'écurie américaine ? En tous cas, la livrée n'exalte pas les racines yankeees du team et met surtout en avant la nouvelle manne financière qui irrigue l'ex-écurie de Romain Grosjean, à savoir la Russie ! Le liseré blanc, bleu et rouge ne fait planer aucun doute et, bien que le nom Haas apparaisse en gros (surtout pour remplir un peu les pontons), on remarque surtout l'apparition du sponsor Uralkali, un géant minier russe dont l'un des principaux actionnaires n'est autre que Dmitri Mazepin, le père de Nikita Mazepin. Le principal sponsor de ce dernier, Uralkali, a une place prépondérante sur le capot moteur, les dérives de l'aileron avant, la face postérieure de l'aileron arrière, le museau, le devant du cockpit et le Halo. L'écurie est désormais appelée Uralkali Haas F1 Team. Le drapeau américain est ridiculement minuscule, apposé en bas du ponton. De là à alimenter déjà des rumeurs de rachat, il n'y a qu'un pas.

Un duo contrasté

Auréolé de son titre de F2, formé et placé par la Ferrari Driver Academy, Mick Schumacher est attendu comme le leader naturel de l'équipe. De son côté, Nikita Mazepin a plutôt mal commencé sa carrière en F1 avec la polémique suscitée par sa vidéo instagram déplacée à l'encontre d'une jeune femme, une affaire qui est très mal passée auprès de Haas, qui se remettait à peine des déboires de communication avec son ancien sponsor Rich Energy, et auprès de la Formule 1. Les pilotes ont une communication très propre assez éloignée de ce genre de frasques, surtout dans le contexte acuel où e sport essaie de se donner une image plus inclusive. Le rejeton Mazepin n'est pas un manche non plus (5e de la F2) mais le contraste de personnalité est  marqué avec son équipier au nom prestigieux. De quoi peut-être avoir moins de pression ?

Du côté de la monoplace, rien à dire de spécial vu qu'il s'agit de la monoplace 2020 simplement relookée. Gene Haas a déjà prévenu que la voiture de 2021 n'apporterait quasiment pas d'évolution, les ressources étant déjà tournées vers 2022 et sa refonte technique. Mais l'américain veut-il encore placer des billes dans la structure ? Haas doit donc s'attendre à serrer les dents cette année et à espérer disposer d'un nouveau bloc Ferrari performant pour retrouver un peu de performance. Mais au moins, la sécurité financière est de mise.

Images : Haas

Pour résumer

Haas F1 entame sa 6ème saison de Formule 1, avec l'espoir de redresser la barre après un exercice 2020 des plus compliqués. Pas de nouvelle voiture pour l'instant, mais de nouvelles couleurs très explicites.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.