Lancer le diaporama
F1 2017 : voici la nouvelle Sauber C36 1
+3
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

F1 2017 : voici la nouvelle Sauber C36

L'écurie Sauber, qui a récupéré in extremis la 10ème place du championnat 2016 (et les millions qui vont avec), présente sa nouvelle monoplace qui doit lui permettre de retrouver un peu de couleurs.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

L'écurie Sauber, qui a récupéré in extremis la 10ème place du championnat 2016 (et les millions qui vont avec), présente sa nouvelle monoplace qui doit lui permettre de retrouver un peu de couleurs.

Des couleurs justement, cette C36 en perd, mais en gagne aussi. Le jaune de Banco do Brasil a disparu avec le départ de Felipe Nasr, tandis que du doré fait son apparition, et que le blanc s'étend. Voilà pour la livrée (assez vierge de sponsors NDLA). Esthétiquement, la C36 se conforme au nouveau règlement avec un aileron "en banane" et une cascade de plans pour "sauter" les énormes pneus. Le museau reste avec le disgracieux "doigt" (comme chez Williams F1) mais s'affine. Il dissimule visiblement un "duct" (conduit aérodynamique) dont la sortie supérieure est masquée ici.

Les pontons se creusent avec des entrées d'air plus étroites. La prise d'air supérieure s'élargie, elle, avec un pied milieu proéminent. Une solution inédite. L'aileron de requin (qui fait sa réapparition cette saison) ne reçoit pas de couleur, ce qui permet de le rendre plus "discret". Le capot moteur a l'air relativement étroit et court (les échappements dépassent assez). Enfin l'aileron s'élargit, avec là encore des montant "en zig-zag" qui semblent travaillés. C'est de profil que les changements se voient le plus non ? Aucune pièce de cette C36 provient de la C35 de 2016.

La C3, cadeau pour les 25 ans des débuts en F1

Pour fêter les 25 ans de la première saison en F1 (*), Sauber mise beaucoup sur la C36. Mais, également sur ses pilotes. Ainsi, Ericsson a été conservé (il fait partie des proches de ceux qui ont sauvé l'écurie l'an dernier NDLA). De plus, l'espoir allemand, Pascal Wehrlein le rejoint. Aussi, la comparaison entre les deux sera intéressante et pourrait déterminer l'avenir du poulain de Mercedes.

La Sauber C36 utilisera l'unité de puissance Ferrari spécification Abu Dhabi 2016. Un retard de une saison mais une fiabilité théoriquement éprouvée. Espérons pour Sauber que ce choix conservateur (et financier) ne se traduise pas une nouvelle fois par des monoplaces en queue de peloton.

(*) Sauber a débuté en F1 en 1993, mais a connu une période "BMW" de 2005 à 2010.

Illustration : Sauber

Pour résumer

L'écurie Sauber, qui a récupéré in extremis la 10ème place du championnat 2016 (et les millions qui vont avec), présente sa nouvelle monoplace qui doit lui permettre de retrouver un peu de couleurs.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos