par La rédaction

F1 2014: Retour en chiffres sur le Grand Prix du Canada

Le circuit Gilles Villeneuve est atypique et réserve souvent des surprises. Dimanche dernier il n'a pas failli à sa réputation en désignant un vainqueur surprise, Daniel Ricciardo qui a réussi à briser l'hégémonie Mercedes.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le circuit Gilles Villeneuve est atypique et réserve souvent des surprises. Dimanche dernier il n'a pas failli à sa réputation en désignant un vainqueur surprise, Daniel Ricciardo qui a réussi à briser l'hégémonie Mercedes.

Tout avait pourtant bien commencé pour l'équipe allemande avec une septième pole position décrochée samedi par Nico Rosberg devant son équipier Lewis Hamilton. C'était la troisième pole de l'année pour le leader du championnat et la septième de sa carrière.

En course tout allait pour le mieux jusqu'au trente-septième tour lorsque les deux flèches d'argent perdaient subitement de la puissance. Neuf tours plus tard, pour la première fois de la saison, une Mercedes ne franchissait pas en position de leader la cellule de chronométrage. Felipe Massa brisait ainsi une série de 413 tours consécutifs avec une Mercedes devant le reste du peloton. Le tour suivant Lewis Hamilton était contraint d'abandonner pour la seconde fois de la saison, laissant en tête son meilleur ennemi.

Sergio Pérez, privé de DRS, a longtemps fait le jeu de Rosberg en étant incapable de le dépasser et en le protégeant des autres concurrents. Mais à cinq tours de l'arrivée, il craque sous la pression de Daniel Ricciardo. L'Australien ne mettra pas plus de deux tours pour régler son compte à Rosberg et empocher la première victoire de sa carrière.

Il devient ainsi le quatrième Australien après le regretté Jack Brabham, Alan Jones et Mark Webber à brandir le trophée du vainqueur en F1 et offre à Red Bull un 48ème succès, le premier de la saison.

Côté motoriste, il s'agit de la première victoire d'un moteur Renault turbocompressé depuis le succès d'Ayrton Senna lors du Grand Prix des USA 1986 sur Lotus.

A l'arrivée, Nico Rosberg réalise la bonne opération en montant sur son septième podium consécutif et en portant son avance sur Hamilton à 22 points. Avec Alonso et Hülkenberg ils sont les trois seuls pilotes à avoir marqué des points lors de tous les Grands Prix de la saison.

Le Grand Prix de Montréal a également vu se briser la série de 25 arrivées consécutives de Max Chilton qui a enregistré le premier abandon de sa carrière en F1.

Enfin, ce week-end Kimi Raïkkonën est entré dans le club très fermé des 200 Grands Prix puisqu'ils sont seulement quatorze à avoir pris autant de départs. Ils seront quinze à Silverstone avec Felipe Massa.

Crédit photo: Red Bull Racing

Pour résumer

Le circuit Gilles Villeneuve est atypique et réserve souvent des surprises. Dimanche dernier il n'a pas failli à sa réputation en désignant un vainqueur surprise, Daniel Ricciardo qui a réussi à briser l'hégémonie Mercedes.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.