par Thibaut Emme

F1 2014 - Bahreïn jour 2 : presque une journée normale

Les écuries commencent-elles à voir le bout du tunnel ? Aujourd'hui seules 2 d'entre elles n'ont pas pu faire plus de 20 tours, toutes les autres les enfilant presque comme des perles. Même RedBull s'y est enfin mis...

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Les écuries commencent-elles à voir le bout du tunnel ? Aujourd'hui seules 2 d'entre elles n'ont pas pu faire plus de 20 tours, toutes les autres les enfilant presque comme des perles. Même RedBull s'y est enfin mis...

Les deux écuries ayant compilé le moins de tours sont Marussia et Lotus. L'écurie russe a subi une avarie du système d'alimentation en essence, Lotus de son coté a encore eu un souci de batterie, comme hier, malgré le changement de tout le système dans la nuit. Ces écuries devront donner un coup de collier sur les deux derniers jours pour ne pas accumuler plus de retard. La Lotus E22 n'a pris la piste qu'hier et Marussia n'avait fait qu'une seule journée à Jerez.

Du coté de RedBull on a assisté enfin à une journée normale après les 5 premiers jours cauchemardesques de l'écurie autrichienne. Vettel a réussi à faire 59 tours : "Définitivement un meilleur jour aujourd'hui. Nous avons fait plus de tours donc c'est encourageant. C'est bon de vérifier la voiture, vérifier la fiabilité, mais de façon évidente il nous reste encore beaucoup de travail". Même Toro Rosso y est allé de ses presque 60 tours. Ils ont visiblement trouvé la solution aux principaux soucis qui handicapaient leurs voitures.

Les plus assidus ont été Valtteri Bottas pour Williams avec 116 tours et Fernando Alonso pour Ferrari avec 97 boucles du circuit de Sakhir. Les écuries ont tenté plusieurs long runs (simulations de course) pour éprouver la fiabilité des nouvelles monoplaces dans la chaleur de Bahreïn (40° sur la piste). A noter que Mercedes qui était l'une des écuries avec le moins de pépins jusqu'à présent à connu une journée galère arrivant tout de même à faire 85 tours (mais 2 drapeaux rouges).

McLaren, après plusieurs sorties de régularité a tenté d'améliorer le chrono. Kevin Magnussen, le débutant de l'écurie anglaise, a signé un bon 1 minute 34 secondes 910. Ce temps est à comparer avec le 1 minute 32 secondes 867 de la pole position de 2013 (Nico Rosberg) ainsi qu'avec le meilleur tour en course de Sebastian Vettel en 1'36''961. Finalement, malgré leur aileron avant plus étroit, leur aileron arrière modifié pour générer moins d'appui, l'interdiction des échappements soufflant sur des ailerons et surtout les nez plongeant vers le bas, ces F1 pourraient être bien plus rapides que celles de l'an dernier une fois que les équipes et les pilotes auront compris leurs fonctionnements.

Temps non officiels du jour 2 :

1. Kevin Magnussen, McLaren, 1m34.910s, 46 tours

2. Nico Hulkenberg, Force India, 1m36.445s, 59 tours

3. Fernando Alonso, Ferrari, 1m36.516s, 97 tours

4. Nico Rosberg, Mercedes, 1m36.965s, 85 tours

5. Valtteri Bottas, Williams, 1m37.328s, 116 tours

6. Kamui Kobayashi, Caterham, 1m39.855s, 66 tours

7. Sebastian Vettel, Red Bull, 1m40.340s, 59 tours

8. Jean-Eric Vergne, Toro Rosso, 1m40.609s, 58 tours

9. Esteban Gutierrez, Sauber, 1m40.717s, 55 tours

10. Romain Grosjean, Lotus, 1m41.670s, 18 tours

11. Max Chilton, Marussia, 1m42.511s, 17 tours

Source : Formula 1, Illustration : RedBull Racing, Marussia, Ferrari, Mercedes AMG

Pour résumer

Les écuries commencent-elles à voir le bout du tunnel ? Aujourd'hui seules 2 d'entre elles n'ont pas pu faire plus de 20 tours, toutes les autres les enfilant presque comme des perles. Même RedBull s'y est enfin mis...

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.