par Nicolas Anderbegani

F1 : 1 point pour le meilleur tour dès Melbourne ?

Ayant obtenu un accord de principe par le conseil mondial du sport automobile jeudi dernier, l'attribution d' 1 point pour l'auteur du meilleur tour en course pourrait être introduite dès le 1er grand prix de la saison en Australie.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Valoriser le meilleur tour

Dans sa volonté de dynamiser le spectacle en F1, Liberty Media a proposé sans succès l'an passé de modifier le barème de points. Finalement, sous couvert de l'approbation du Groupe stratégique F1 et de la Commission F1 de la FIA, qui devrait être soumise à un vote électronique dans les jours qui viennent, c'est par le biais du meilleur tour en course que le règlement sportif pourrait évoluer dès la reprise.

L'idée est claire : maintenir un enjeu supplémentaire jusqu'à la fin du Grand prix, alors que parfois, sauf bataille serrée, les derniers tours peuvent ressembler à des processions où les pilotes roulent à l'économie et préservent leur monture jusqu'au drapeau à damier. Toutefois, certaines restrictions seraient apportées à l'attribution de ce point du meilleur tour : seuls les pilotes classés dans le Top 10 pourront y prétendre, afin d'éviter qu'un pilote en queue de classement et totalement hors du coup passe un train de pneus super tendre dans les derniers tours pour claquer un chrono. En somme, si l'auteur du meilleur tour est au-delà du Top 10, le point n'est pas attribué. D'un côté, en partant du principe qu’il n'y ait pas d'abandon, on peut comprendre qu'attribuer un point de meilleur tour au 20e soit dérangeant alors que le 11e classé n'aurait rien. Mais d'un autre côté, on ajoute une contrainte qui risque encore de ne pas être très lisible par le grand public.

Pas une première

La F1 a déjà attribué 1 point au meilleur tour, entre 1950 et 1958, à une époque où le barème (8-6-4-3-2) et le faible nombre de courses induisaient que le championnat pouvait être fortement impacté par le moindre point supplémentaire acquis. Plus récemment, avec un tel système, Felipe Massa, avec 3 meilleurs tours contre 1 seul à Hamilton, aurait remporté le titre 2008. Mais on peut supposer qu'avec un tel barème, l'anglais en aurait sans douté chassé davantage en cours de championnat. La saison passée, cela aurait permis à Bottas de rester devant Vertsppen au championnat (le finlandais termine à 2 points du néerlandais au classement final mais a réalisé 7 meilleurs tours contre 2 au jeune pilote Red Bull).

Le point pour la pole position a été également envisagé, comme en Indycar, sauf que le barème course de l'Indycar, qui attribue 50 points au vainqueur, relativise fortement le point de la pole, qui a peu d'incidence sur le classement du championnat. De plus, en F1, cela ne pourrait qu'avantager encore plus les grosses équipes qui monopolisent les premières lignes.

L'avis de leblogauto.com

L'idée, sur le papier, n'est pas mauvaise : après tout, le meilleur tour a une portée symbolique moins forte que la pole position (on sait à quel point la pole a contribué à la légende de Senna) et son obtention reste honorifique, n'apportant aucune récompense particulière. Mais restent deux problèmes : quel mérite et quelle valeur accorder à un meilleur tour réalisé en fin de course par un pilote qui a chaussé exprès des gommes tendres et puis, quelle valeur ajoutée cela peut-il réellement apporter en terme d'enjeu, de suspense ou de spectacle ? Cela vaut néanmoins la peine d'essayer.

Pour résumer

Ayant obtenu un accord de principe par le conseil mondial du sport automobile jeudi dernier, l'attribution d' 1 point pour l'auteur du meilleur tour en course pourrait être introduite dès le 1er grand prix de la saison en Australie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.