par Nicolas Anderbegani
La FIA a publié ses conclusions

F1 - plafond budgétaire : Red Bull au piquet ?

Voilà un sujet brûlant et épineux qui devrait agiter la Formule 1en coulisses, alors que les enjeux sportifs, eux, sont pliés, avec un Max Verstappen couronné à l’insu de son plein gré à Suzuka et Red Bull qui caracole en tête des constructeurs. Quoique.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Plafond budgétaire, kezako ?

Entré en vigueur l’an passé, le plafond budgétaire fixe désormais un montant de dépenses maximal que les écuries ne doivent pas dépasser, ce plafond ne prenant cependant par en compte certaines dépenses comme les salaires des pilotes. De 145 millions l’an passé environ, celui-ci a été abaissé à 140 en 2022. Chaque écurie, après un audit interne, a dû présenter ses comptes à la FIA en mars dernier pour permettre à l'instance de vérifier leur conformité avec le nouveau Règlement Financier.

Depuis quelques semaines déjà, et notamment à Singapour, certains patrons, Toto Wolff et Mattia Binotto en tête, ont agité le chiffon rouge des dépassements budgétaires, leurs incriminations ayant clairement dans le collimateur Red Bull qui était au centre des rumeurs. Initialement, la fédération internationale devait délivrer aux écuries de Formule 1 leur certificat de conformité avec le plafond budgétaire 2021 le mercredi 5 octobre, mais elle avait reporté les décisions de quelques jours, soit après le Grand Prix du Japon. Un report qui n’a fait qu’accréditer les rumeurs sur des « discussions » et des « arrangements » en coulisses…

Une infraction mineure, vraiment ?

Or, les premières conclusions officielles de la FIA sont tombées aujourd’hui : sur les 10 équipes, deux sont en infraction. La FIA mentionne également aussi Williams, qui a été sanctionnée en juin dernier pour ne pas avoir présenté ses comptes avant la date butoir du 31 mars 2022. À l'époque, l'écurie avait reconnu sa faute et s'acquittant d'une amende de 25 000 dollars. Aston Martin est ensuite mentionnée pour un problème de procédure, et enfin Red Bull, qui est la seule équipe à avoir visiblement dépassé le plafond en 2021. La FIA évoque une « infraction mineure », c’est-à-dire en dessous de la barre des 5%, ce qui représente tout de même plus de 7 millions de dollars potentiels. Or, avec 7 millions, on peut en développer des choses !

Sortez le pop-corn

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Toto Wolff et Lewis Hamilton avaient déjà déclaré dans le paddock, au Japon, que de tels dépassements avaient pu clairement influer sur le championnat 2021, et Mattia Binotto a enfoncé le clou en expliquant qu’un dépassement « même mineur » peut se traduire par plusieurs dixièmes de performance en piste. Du côté de Red Bull, Christian Horner avait crié à la « diffamation » après les rumeurs lancées à Singapour. L’écurie autrichienne a bien entendu réagi au communiqué FIA, estimant être dans les clous pour 2021 au niveau des « coûts pertinents » tout en se montrant disponible pour toute enquête complémentaire. On voit bien que le diable sera dans les détails et que chacun va jouer sur les mots, la règle et l’esprit de la règle.

Encore une montagne qui accouchera d'une souris ?

Pour Aston Martin et surtout Red Bull, quelle seront les conséquences ? La FIA précise qu'elle doit déterminer "la ligne de conduite appropriée à adoptée en vertu du Règlement Financier", ajoutant que "de plus amples informations seront communiquées" ultérieurement.

Les sanctions possibles pour les infractions reprochées aux deux écuries sont rappelées: "Les infractions de procédure peuvent résulter en des sanctions financières et/ou des sanctions sportives mineures (en cas de facteurs aggravants), comme le détaille le Règlement Financier. Une infraction mineure de dépassement du plafond (moins de 5% du plafond budgétaire) peut résulter en des sanctions financières et/ou des sanctions sportives mineures."

"Seule une infraction majeure de dépassement du plafond (plus de 5% du plafond budgétaire), si elle est confirmée devant le Panel d'arbitrage du plafond budgétaire, résulte en un retrait de points obligatoire au championnat des constructeurs et peut résulter en des sanctions financières et/ou des sanctions sportives majeures supplémentaires."

Malgré la prudence de la FIA, il y a fort à parier que les réactions des équipes ne seront pas conciliantes. Wolff, Binotto et d’autres appellent clairement la FIA à prendre des sanctions appropriées et exemplaires. Impossible avec les réactions offensives de Mercedes de ne pas y voir les prolongations des contentieux nés l’an passé, alors que Ferrari devrait faire un peu profil bas après l’affaire des débitmètres et de l’accord secret de 2019…Pour la FIA, sa crédibilité est en jeu (comme souvent), de même que le principe même du plafond budgétaire. Si un dépassement mineur à moins de 5%, qui représente néanmoins plusieurs millions, n’entraîne que des sanctions « pour la forme », il y a fort à parier que d’autres équipes la joueront border line à l’avenir avec moins de scrupules…

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Le rapport de la FIA confirme que Red Bull a bien dépassé le plafond budgétaire en 2021, mais que l'infraction est mineure. Les autres patrons d'écurie ne l'entendront pas de cette oreille, l'affaire est sans doute loin d'être terminée.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.