par Pierrick Rakotoniaina

Essais F1 Jerez: 2ème jour

Les essais ont repris mercredi en Andalousie. McLaren, BMW-Sauber, Williams, Honda, et la Scuderia Toro Rosso ont rejoint Ferrari, Toyota, Redbull et Renault. La journée a été surtout marquée par une révélation de la part de McLaren-Mercedes, qui a secoué tout le petit paddock de Jerez, et jusque dans plusieurs rédactions, dont la notre.  Ils nous annonçaient il y a peu qu'ils allaient dépêcher en Espagne deux MP4/20B, deux chassis hybride. Tout le monde pensait évidemment que ces voitures étaient modifiées pour accueillir les nouveaux moteurs V8 de chez Mercedes. Mais il n'en est rien...

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Les essais ont repris mercredi en Andalousie. McLaren, BMW-Sauber, Williams, Honda, et la Scuderia Toro Rosso ont rejoint Ferrari, Toyota, Redbull et Renault. La journée a été surtout marquée par une révélation de la part de McLaren-Mercedes, qui a secoué tout le petit paddock de Jerez, et jusque dans plusieurs rédactions, dont la notre.  Ils nous annonçaient il y a peu qu'ils allaient dépêcher en Espagne deux MP4/20B, deux chassis hybride. Tout le monde pensait évidemment que ces voitures étaient modifiées pour accueillir les nouveaux moteurs V8 de chez Mercedes. Mais il n'en est rien...

Les blocs sont prêts, ont tourné dans la MP4/20 en décembre et ne demandent qu'à chanter dans le ventre des chassis MP4/20B. Malheureusement, des problèmes de conception des points d'ancrage du moteur ne permettent pas d'intégrer le Mercedes dans la McLaren Hybride. Le problème ne peut être résolu, et McLaren n'a pas d'autre choix que d'attendre que la nouvelle MP4/21 sorte des ateliers pour pouvoir y accoupler le V8 à la nouvelle transmission et tourner sur une piste. Donc oui, Pedro de la Rosa, le plus rapide aujourd'hui, et Gary Paffett roulent avec des moteurs V10! Quoiqu'on en dise, jusqu'à l'arrivé de la nouvelle voiture, beaucoup de temps voué au développement du moteur sera perdu.

Chez Toyota, on suit le programme prévu, toujours avec Ricardo Zonta 3ème temps, Jarno Trulli 12e temps et Ralf Schumacher 7ème temps. L'Allemand nous en dit plus sur ce quoi travaille Toyota, à savoir l'adaptation des pneus Bridgestone, la fiabilisation de l'ensemble Moteur-Boite.  Le train arrière de l'auto semble un réel pas en avant d'après lui, et l'objectif de plusieurs victoires cette année semble très réaliste nous dit-il.

Michael Schumacher, qui roule toujours sur un chassis F2004 propulsé par le V8 Ferrari, signe aujourd'hui le second meilleur temps bien loin derrière De la Rosa, qui rappelons-le roule en V10. Luca Badoer continue son programme sur la F2005 à moteur V10 mais à puissance simulée. Les Italiens semblent bien démarrer l'année, aucun soucis particuliers n'étant à signaler.

Pour RedBull, les soucis de refroidissements constatés hier semblent ne pas s'arranger, et il faudra sans doute attendre le retour à l'usine pour comprendre et tenter de résoudre le problème. On a même trouer la carrosserie pour tout de même pouvoir suivre le programme qu'ils se sont fixés. Espérons que tout ira mieux pour eux à barcelone dans 15 jours. Coulthard ferme la marche aujourd'hui en 16e position en 1'21.19. Tonio Liuzzi a tourné sur RB1 pour le compte de la Scuderia Toro Rosso avec leur fameux V10 Cosworth, plus ou moins muselé par les restrictions FIA. Beaucoup de tours, puisqu'il en couvrira 90, et certains pilotes en ont fait plus de 100.

Chez Williams, Alexander Wurz a fait ses premiers tours de roues dans l'après-midi, mais une sortie de route est vite venu interrompre la bonne marche des opérations. Peut-être ne se sent-il pas encore à l'aise dans le, forcément exigu, cockpit de la Williams, l'homme mesurant rappelons-le plus d'1.90m. Il finira juste devant Coulthard. Nico Rosberg lui, continue son apprentissage, mais ne couvrira que 50 tours dans toute la journée. Rien à signaler du côté de Grove.

Terminons le rapport de cette séance d'essais tout d'abord avec Renault, Fisichella continuant la découverte de cette nouvelle R26, et Fernando Alonso qui lime le bitume pour le compte de Michelin. L'Espagnol champion du monde aura le loisir de découvrir le nouveau chassis Renault demain. On appréciera, sur la photo de dessus, le rétrécissement de la partie arrière de cette R26.

Apparition de la BMW-Sauber hybride, toute blanche et vierge de sponsor, malgré les nouvelles vestes que portaient les mécaniciens sur lesquelles apparaissaient même les logos O2, avec qui les Allemands viennent de conclure un accord. Nick Heidfeld était tout seul, au grand dam de Jacques Villeneuve. En effet, beaucoup s'attendaient à ce que l'équipe de Mario Thiessen déploient les grands moyens, comme il nous l'avait précisé, avec plusieurs voitures par tests. Mais cette fois-ci, il semble avoir écarté le pilote canadien...

Honda a fait rouler cet après-midi son tout juste reconduit pilote d'essais, Anthony Davidson, et James Rossiter sur des autos hybrides. La suite demain avec le retour de Mark Webber, Scott Speed, Marc Gené et Rubens Barrichello.

1. P. de la Rosa - McLaren Mercedes V8 - 1'16"514 (+0"000) - 86 tours
2. M. Schumacher - Ferrari V8 - 1'17"969 (+1"455) - 58 tours
3. R. Zonta - Toyota V8 - 1'18"544 (+2"030) - 74 tours
4. F. Alonso - Renault V10 - 1'18"593 (+2"079) - 105 tours
5. N. Heidfeld - BMW Sauber V8 - 1'18"822 (+2"308) - 57 tours
6. G. Fisichella - Renault V8 - 1'19"125 (+2"611) - 66 tours
7. R. Schumacher - Toyota V8 - 1'19"196 (+2"682) - 36 tours
8. N. Rosberg - Williams Cosworth V8 - 1'19"380 (+2"866) - 51 tours
9. A. Davidson - Honda V8 - 1'19"426 (+2"912) - 110 tours
10. L. Badoer - Ferrari V10 - 1'19"767 (+3"253) - 94 tours
11. J. Rossiter - Honda V8 - 1'19"886 (+3"372) - 105 tours
12. J. Trulli - Toyota V8 - 1'19"966 (+3"452) - 19 tours
13. G. Paffett - McLaren Mercedes V8 - 1'20"129 (+3"615) - 82 tours
14. V. Liuzzi - Toro Rosso Cosworth V10 - 1'20"194 (+3"680) - 91 tours
15. A. Wurz - BMW Sauber V8 - 1'20"759 (+4"245) - 32 tours
16. D. Coulthard - Red Bull Ferrari V8 - 1'21"200 (+4"686) - 29 tours

Crédits photos: XPB.CC et Sutton






Pour résumer

Les essais ont repris mercredi en Andalousie. McLaren, BMW-Sauber, Williams, Honda, et la Scuderia Toro Rosso ont rejoint Ferrari, Toyota, Redbull et Renault. La journée a été surtout marquée par une révélation de la part de McLaren-Mercedes, qui a secoué tout le petit paddock de Jerez, et jusque dans plusieurs rédactions, dont la notre.  Ils nous annonçaient il y a peu qu'ils allaient dépêcher en Espagne deux MP4/20B, deux chassis hybride. Tout le monde pensait évidemment que ces voitures étaient modifiées pour accueillir les nouveaux moteurs V8 de chez Mercedes. Mais il n'en est rien...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.