par La rédaction

Ecclestone: "Je voudrais voir le GP de France revenir au calendrier"

Détenteur des droits commerciaux de la F1, Bernie Ecclestone, 79 ans, a exprimé son souhait de réintégrer le Grand Prix de France au calendrier du championnat du monde. Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, le Britannique évoque les futures destinations de la F1 comme l'Inde en 2011 ou les Etats-Unis en 2012 et rappelle qu'il possède un contrat avec la Fédération française: "Dès qu'elle nous trouve un circuit, nous arrivons". Selon lui, le manque de volonté politique serait l'unique raison de ce blocage qui dure depuis 2008.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Détenteur des droits commerciaux de la F1, Bernie Ecclestone, 79 ans, a exprimé son souhait de réintégrer le Grand Prix de France au calendrier du championnat du monde. Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, le Britannique évoque les futures destinations de la F1 comme l'Inde en 2011 ou les Etats-Unis en 2012 et rappelle qu'il possède un contrat avec la Fédération française: "Dès qu'elle nous trouve un circuit, nous arrivons". Selon lui, le manque de volonté politique serait l'unique raison de ce blocage qui dure depuis 2008.

"Votre pays organisera l’Euro 2016 de football. Avec le soutien du gouvernement et des fonds publics, probablement. Bien sûr, il est difficile de parvenir à l'équilibre commercial si une structure privée organise un Grand Prix. En revanche, la F1 est un moyen très bon marché pour un pays d'obtenir de la publicité. Les retombées financières générées sont énormes."

Au sujet des divers projets mort-nés montés l'an passé il ajoute: "Le problème, c'est que beaucoup de gens ont promis monts et merveilles à votre Premier ministre. Ils l'ont laissé tomber les uns après les autres. Il a soutenu tous ces projets puis il s'est retrouvé tout seul. Aujourd'hui, je ne suis plus en contact avec qui que ce soit sur le projet du Grand Prix de France. Le projet est au point mort. Mais ma porte est grande ouverte."

Compte tenu de la crise économique en Europe et du déficit budgétaire colossal de la France on voit mal le gouvernement mettre la main à la poche pour relancer notre Grand Prix national. Autant dire qu'on n'est malheureusement pas près de voir des F1 courir sur le sol national.

A lire: L'interview complète sur le site du JDD

Pour résumer

Détenteur des droits commerciaux de la F1, Bernie Ecclestone, 79 ans, a exprimé son souhait de réintégrer le Grand Prix de France au calendrier du championnat du monde. Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, le Britannique évoque les futures destinations de la F1 comme l'Inde en 2011 ou les Etats-Unis en 2012 et rappelle qu'il possède un contrat avec la Fédération française: "Dès qu'elle nous trouve un circuit, nous arrivons". Selon lui, le manque de volonté politique serait l'unique raison de ce blocage qui dure depuis 2008.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.