par Joest Jonathan Ouaknine

Après les voitures Chinoises, les pilotes de F1 Chinois?

On le sait, Bernie Ecclestone adore l'argent. S'il existait de richissimes martiens prèts à payer une fortune pour accueillir un grand prix de F1, il créerait un grand prix sur Mars!

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Par ailleurs, en tant que responsable de FOCA TV, qui gère les droits télés de la F1, "Mr E" veut de l'audimat. Alors, c'est bien beau de faire des grands prix en Chine ou à Bahrein, mais il faut aussi qu'il y ait des téléspectateurs. Et qu'est-ce qui motive les téléspectateurs? Un pilote-local! Ecclestone a donc fait les yeux doux à Basil Shaaban, anonyme pilote à mi-temps en F3 Britanniques, mais disposant d'un double passeport Libanais et Bahreinite. Au point de lui souhaiter une bonne saison de GP2... Alors qu'il cherche un volant en F3!

 

Quant à la Chine, évidemment, Ecclestone ne pouvait pas rester de marbre face à un pays d'1,3 milliards d'habitants... D'où un certain forcing pour qu'il y ait un pilote Chinois en F1.

Ho-Pin Tung n'est pas un vrai Chinois: c'est un huaqiao, un Chinois de la diaspora. Ses parents, nés à Shanghai, se sont installés en Hollande, où ils ont ouvert un restaurant chinois (je sais, ça fait cliché, mais c'est vrai.) C'est là que Ho-Pin est né (il possède la double-nationalité), il y a 24 ans.

La tête bien pleine (il maitrise le néerlandais, l'anglais, l'allemand et le français; Nico Rosberg est battu!), c'est également un bon pilote. Bon kartman, il débute en Formule Ford. Mais c'est en Formule BMW Asia qu'il se fait remarqué, en 2003: pour sa première saison, il s'offre 10 victoires et une 2e place, sur 14 courses! L'année suivante, la F1 débarque à Shanghai et pour se faire de la pub, Williams/BMW lui offre un test, hélas sans suite. Il retourne en Europe où il dispute la F3 Recaro (le championnat allemand.) En 2006, le rouleau-compresseur Ho-Pin se remet en marche: 9 victoires et 0 abandons en 20 courses! Il remporte le titre avec 50 points d'avance sur le second.

Les médias Chinois s'intéressent à lui et du coup, il a du prendre des cours intensifs de chinois!

Désormais, son agenda es plutôt plein: pilote du team chinois en A1 GP, WSR en 2007... Il louche également sur le Champ Car (où il pourrait jouer le "local" à Assen et à Zhuhai) et vers Spyker.

Un autre pilote Chinois dont on entend beaucoup parler est Cheng Congfu. Né à Pekin il y a 22 ans, il se fait remarquer en 2002: en Formule Asia (où il ne participe qu'à 10 des 16 manches), il remporte 6 victoires et dans l'édition locale de la formule Renault, il remporte également 6 victoires (sur 8 manches.) Il est alors recruté par McLaren et Mercedes dans leur "driver program".

Dans la foulée, il s'exile en Grande-Bretagne. Il dispute une demi-saison de Formule Renault anglaise, il redouble en 2004, 2005 et 2006 (meilleur résultat: 3e en 2006)! Il n'y a guère remporté qu'une seule manche de Winter Series en 2005 (devenant le premier Chinois à s'y imposer) et il a conduit la McLaren de F1 pour une exhibition à Brno, en 2004. A noter qu'il est l'autre pilote du team Chinois en A1 GP.

Autant Ho-Pin Tung fait figure de pilote rapide, mais soutenu par personne, autant Cheng Congfu est un pilote qui plafonne en Europe et qui est néanmoins surveillé par McLaren et Mercedes (qui, hasard ou coïncidence, a ouvert il y a peu une usine à Pekin.)

Alors, lequel ira en F1?

Pour résumer

On le sait, Bernie Ecclestone adore l'argent. S'il existait de richissimes martiens prèts à payer une fortune pour accueillir un grand prix de F1, il créerait un grand prix sur Mars!

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.