par Pierrick Rakotoniaina

Essai Peugeot 3008 Hybrid 225

Le Peugeot 3008, ce SUV français au succès indéniable, passe par la case restylage. A-t-il les armes pour rester au sommet ? Nous l’avons pris en mains dans les environs de Chantilly.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Nouvelle finition Black Pack

Sur l’un des segments les plus concurrentiels, le 3008 a tiré son épingle du jeu. Ce facelift attendu, a pour mission de moderniser un style déjà futuriste. Les designers lui ont appliqué le regard aperçu sur la 508. En dehors des crocs lumineux, les feux et le dessin de la calandre s’avèrent plutôt éloignés d’un 2008 ou d’une 208, les deux dernières nouveautés du constructeur.

La calandre met encore plus en valeur le Lion qui semble apparaitre en 3D. Pour le reste, son profil demeure quasiment inchangé. Même chanson pour l’arrière, à l’exception des feux à triple griffes, que l’on pourrait retrouver tel quel sur un concept-car. On apprécie particulièrement cette nouvelle finition black pack, passant au noir tous les éléments brillants. Une petite touche chic qui n’existait pas auparavant.

Vision de nuit

À bord, le 3008 garde logiquement les bonnes choses, et en améliorent certaines. On note notamment de meilleurs ajustements sur la console centrale. On remarque immédiatement le nouvel écran de 10 pouces, intégrant de nouvelles fonctionnalités. Dommage, on ne retrouve pas derrière le volant la dalle avec l’affichage 3D perfectionné de la 208. Après 4 ans, l’ensemble ne vieillit pas d’un pouce.

On se sent plutôt bien dans ce 3008, à l’avant comme à l’arrière. Le troisième passager sur la banquette, celui du milieu, peut serrer les jambes grâce au plancher quasiment plat. Un détail plutôt rare sur le segment. En termes d’aides à la conduite, elle récupère les toutes dernières, notamment le régulateur intelligent gérant l’arrêt et le redémarrage. La vision de nuit peut également faire partie des options.

Motorisation hybride identique

Disons-le tout de suite, rien ne change vraiment en termes de motorisation. Le PureTech 1.6 de 180 chevaux s’accompagne toujours d’un bloc électrique constituant ainsi la propulsion hybride. Notre parcours plutôt routier, ne se montrait pas vraiment favorable à l’autonomie en mode zéro émission. Il a fallu ainsi moins de 40 kilomètres pour arriver au bout de la batterie. Ensuite, les transitions d'un moteur à l'autre se montrent quasiment imperceptibles.

Le mode Sport rend la voiture plus réactive à l’accélération… et surtout nous fait profiter de la musique d’un échappement sonore sortant des enceintes. On ne peut toujours pas le désactiver. Dans le même temps la direction gagne en consistance, mais on n’a déjà pas grand-chose à lui reprocher en marche normale. La plupart du temps, la paix règne à bord de ce 3008 restylé.

Confortable et plaisant à conduire

Son confort reste toujours aussi impérial pour tous les passagers, conducteur compris. Ce dernier apprécie la conduite en mode hybride ou électrique. Il peut aussi prendre du plaisir quand il s’agit d’hausser le rythme. Toutefois, ici le poids supplémentaire des batteries nuit à l’agilité, mais pas au bien-être à bord. Cela, les occupants peuvent aisément le confirmer. Il faut dire que les mouvements de caisse contenus ne donnent pas le mal de mer.

On a toutefois un reproche à faire vis-à-vis de la pédale de frein. Elle n’a pas le naturel d’un 3008 à motorisation conventionnelle. Rien de bien méchant, il faut juste s’y habituer. Néanmoins on se fait vite au mode B, qui optimise la régénération lors des phases de ralentissement. Ainsi, on met moins de force sur la pédale au moment de s’arrêter. L’air de rien, cela pousse à l’anticipation, et rend la conduite beaucoup plus coulée.

Dès 45 100 €

En se mettant à jour, le Peugeot 3008 Hybrid 225 améliore un existant déjà de qualité. Sa consommation en outre n’explose pas même batterie vie, en se maintenant en dessous des 8 litres. Coté recharge, du classique avec un temps allant de 2 à 7 heures suivant l’installation sur laquelle on le branche. Pas de surprise pour les tarifs, il se montre un peu plus cher. 45 100 € au moins pour notre hybride. Il s’avère nettement plus chic que ses cousins du groupe PSA, ce qui justifie en partie la facture plus élevée. Et le 5008 ? On vous en parle bientôt…

Click here

+ON AIME

  •  restylage réussi
  • équipements
  • compromis confort/dynamisme

-ON AIME MOINS

  •  prix un peu élevés
  • feeling pédale de frein
  • son en mode sport

Peugeot 3008 Hybrid 225
Prix (à partir de)41 500 €
Prix du modèle essayé49 900 €
Bonus / Malus0 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne - Injection directe turbo essence + élec
Cylindrée (cm3) 1 598
Puissance (ch/kW)225 / 165
Couple (Nm) 360
Transmission
Roues motrices av
Boîte de vitesses auto
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus 205/55 R19
Performances
Vitesse maximale (km/h) 225
0 à 100 km/h (s) 8,7
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 1,3 à 1,5
CO2 (g/km) 30 à 35
Dimensions
Longueur (mm) 4 447
Largeur (mm) 2 098
Hauteur (mm)1 624
Empattement (mm) 2 675
Volume de coffre (l) 395
Poids (kg) 1 760

Pour résumer

Le Peugeot 3008, ce SUV français au succès indéniable, passe par la case restylage. A-t-il les armes pour rester au sommet ? Nous l’avons pris en mains dans les environs de Chantilly.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.