par Pierrick Rakotoniaina

Galop d’essai Peugeot e-2008 de 100 kW

En lançant le nouveau 2008, Peugeot n’oublie pas de coller à la tendance actuelle, avec une déclinaison électrique. Nous avons pris le volant d’un modèle de présérie, nous donnant quelques indices sur la version définitive à venir.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Un style inchangé en électrique

Comme pour la e-208, un porte-parole de la marque nous fait part de quelques mises en garde. Il s’agit en effet d’un modèle de présérie, du coup tous les ADAS ne sont pas actifs. En outre les airbags non plus, tout ceci nous poussant à une vigilance accrue.

Le e-2008 ne change pas véritablement en style. Tant mieux, cela nous épargne une voiture qui cherche a se faire remarquer pour souligner son « éco-attitude ». Toutefois il faut noter les badge « E » et une calandre spécifique, sans oublier la trappe de recharge dédiée.

343 kilos de plus

343 kilogrammes, voici le poids supplémentaire qu’embarque le 2008 électrique par rapport au PureTech de 155 chevaux que nous avons essayé. Il a fallu ainsi changer le train arrière pour accueillir le pack de batterie, sans pour autant rogner sur la capacité de coffre.

Mais question sensations de conduite, on apprécie toujours autant le bloc électrique, même s’il perd un peu de réactivité par rapport à  la e-208. Les performances pourtant s’avèrent plutôt modestes, mais on aime le puissant couple de ce bloc de 100 kW disponible très tôt.

310 km, rechargeable sur bornes 100 kW

Toutefois le poids ne se fait pas tant oublier que cela, notamment lors des freinages. Pour maximiser l’autonomie annoncée pour 310 km selon le calcul WLTP, la transmission automatique dispose d’un mode B que l’on ressent nettement. Mais le mieux reste encore d’éviter les modes sport et normal pour l’éco, qui bride la puissance.

Pour ce qui est de la recharge, il faudra compter au moins 16 heures sur une prise domestique, comme on a communément à la maison. Deux modèles de wallbox (11 kW en triphasée ou 7 kW en monophasée) permettent de réduire ce temps à 5h15 et 8h. Pour les longs trajets, la e-2008 supporte les bornes rapides de 100 kW, pour atteindre les 80% en 30 minutes.

Toujours cher

La e-2008 coute encore un peu cher, même avec le bonus de 6 000 € actuellement en vigueur. Notre modèle d’essai atteint même les 43 000 €. Selon nos projections, notre partie de parcours nous a permis d’imaginer une autonomie plus proche des 250 km, que les 310 annoncés.

+ON AIME

  •  Look inchangé
  • Capacité coffre
  • Agrément de conduite

-ON AIME MOINS

  •  Poids
  • Tarifs
  • Mode eco trop castrateur

PEUGEOT e-2008
Prix (à partir de)37 100 €
Prix du modèle essayé43 000 €
Bonus / Malus- 6 000  €
Moteur
Type et implantationSynchrone à aimants permanents
Cylindrée (cm3)-
Puissance (kW/ch)100 / 136
Couple (Nm)260
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitesses1 rapport
Châssis
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreTraverse déformable
Freinsà disques
Jantes et pneus255/45 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)150
0 à 100 km/h (s)-
Consommation
Autonomie310 (WLTP)
CO2 (g/km)0
Dimensions
Longueur (mm)4 300
Largeur (mm)1 770
Hauteur (mm)1 550
Empattement (mm)2 605
Volume de coffre (l)434
Masse à vide (kg)1 548

Pour résumer

En lançant le nouveau 2008, Peugeot n’oublie pas de coller à la tendance actuelle, avec une déclinaison électrique. Nous avons pris le volant d’un modèle de présérie, nous donnant quelques indices sur la version définitive à venir.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.