par Thibaut Emme

Essai Nissan Qashqai : Un baleineau gracile

Après six années de bons et loyaux services, le constructeur nippon renouvelle celui qui a révolutionné si ce n'est créé le genre SUV compact en Europe et dans le monde. Avec cette deuxième version, le Qashqai se dote à nouveau des armes pour aller conquérir les différents marchés et se repositionne face à ses sérieux concurrents germaniques.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Son esthétique a été confiée au centre de Design européen de Nissan et son développement au NTCE, le centre technique européen du constructeur. Le Qashqai, pur produit européen compte bien continuer aussi de réussir en dehors du vieux continent.

Révolutionner le pionnier sans le dénaturer

Extérieurement, tout change, rien ne change. La vieillissante face avant du Qashqai laisse place à une face aux lignes tendues, organisée autour du gros logo Nissan et de sa "banane" chromée. Cette dernière est encadrée par les deux blocs optiques dont les feux diurnes à LED dessinent une sorte de boomerang. Les feux 100% LED (finition Tekna) fournissent un éclairage puissant permettant de voir clairement la route jusqu'à potron-minet.

Comme un rappel, le même boomerang est visible en creux sur le bouclier avant. Très imposant, ce bouclier est affiné visuellement par une partie basse noire. Les anti-brouillards plutôt 'simples' par rapport à cette face avant très travaillée, sont soulignés d'un jonc chromé rond et placés à la frontière avec cette partie noire.

Solidité et dynamisme

L'arrière pour sa part est massif (dans le bon sens du terme) et respire la solidité. Le montant D participe à cette impression grâce à une base très remontante sur les ailes arrières. Les feux, imposants, y contribuent également. Débordant très largement sur les ailes et sur le hayon, les feux dessinent eux aussi la fameuse "banane" en reprenant plus ou moins le dessin de l'ancien modèle. Le bouclier arrière, notamment sa partie basse, noire, auraient peut-être mérité un peu plus de "folie".

Le profil a visiblement été chouchouté par les designers de Nissan. Plusieurs plis de carrosserie parcourent les ailes et les portières. A mi-portière arrière, le bas de caisse, la ceinture de caisse et ses plis de carrosserie font remonter l'oeil vers le haut du hayon. La ligne de pavillon quant à elle descend légèrement et les deux se rejoignent au milieu du montant D. Le traitement noir des montants des portières contribue également à étirer visuellement ce profil pourtant imposant.

Malgré un gabarit important, le Qashqai réussit à avoir un dessin dynamique. Le design donne un coup de vieux à l'ancienne version et place le nouveau Qashqai parmi les crossovers du segment C les plus agréables à regarder.

Une fintion intérieur en nette hausse

A l'intérieur, les passagers bénéficient de plus de place et la qualité perçue est en hausse. Les matériaux utilisés pour la planche de bord sont agréables au toucher et flatteurs visuellement. Le conducteur peut piloter beaucoup de choses depuis le volant et un grand écran central tactile (option) permet également d'accéder à toutes les fonctions. Côté pratique, le nouveau Qashqai dispose d'un accoudoir central qui cache un peu plus de 6 litres de contenance.

Dans le coffre, le plancher peut s'escamoter et se modifier de plus d'une dizaine de façons, plancher plat, maxi-volume, et même la possibilité de créer une séparation verticale. Avec 430 litres de contenance, le coffre est pratique et permet de placer facilement les bagages d'une famille, ou un sac de golf et son chariot. Notre modèle d'essai disposait d'une sellerie cuir/Alcantara couleur crème du plus bel effet contrastant avec l'intérieur noir.

LIRE LA SUITE >>>

Une machine à rouler

Un comportement sain et rassurant

A l'aise en ville

Chronique d'un succès annoncé

Galerie photos

Illustration : T. Emme/Le Blog Auto (sauf 7. Nissan)

Pour résumer

Après six années de bons et loyaux services, le constructeur nippon renouvelle celui qui a révolutionné si ce n'est créé le genre SUV compact en Europe et dans le monde. Avec cette deuxième version, le Qashqai se dote à nouveau des armes pour aller conquérir les différents marchés et se repositionne face à ses sérieux concurrents germaniques.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.