Lancer le diaporama
Essai Mercedes Classe-E coupé E300 [Vidéo] 1
+13
LANCER LE DIAPORAMA
par David Christian Koskas

Essai Mercedes Classe-E coupé E300 [Vidéo]

Il ne manquait plus qu’elle ! Après l’arrivée de la grande Classe-S coupé, et la nouvelle génération de Classe-C coupé, c’est au tour de la Mercedes Classe-E de revenir sur le devant de la scène. Et elle ne le fait pas avec moins d’élégance! 

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Il ne manquait plus qu’elle ! Après l’arrivée de la grande Classe-S coupé, et la nouvelle génération de Classe-C coupé, c’est au tour de la Mercedes Classe-E de revenir sur le devant de la scène. Et elle ne le fait pas avec moins d’élégance! 

[Mise à jour - 14/11/2017] Intégration de la vidéo de l'essai - Sujet publié initialement sur Le Blog Auto le 03 juin 2017.

Extérieur et intérieur

Quand on la regarde, la question essentielle s’impose tout de suite… elle doit couter cher, voire même très cher ! On va attendre encore un peu avant de se faire mal avec ce chiffre, mais effectivement, elle n’est pas bon marché. Cela saute aux yeux tout d’abord à cause de l’immense étoile au milieu de la calandre bien sur. Mais aussi par son look plein de charme, ses formes fluides et élancées, sans oublier ce brin de sportivité dans les détails, qui donnent envie de la conduire. Ses feux à leds à l’avant comme à l’arrière captivent le regard, et on ne l’imagine pas non plus autrement qu’avec ses roues de grand diamètre. La courbe du toit semblant tirée d’un seul trait parfait, souligne le sans faute de la main de son designer. Même si elle reprend les codes de style de ses petite et grande sœurs, on ne la confondra pas avec elles.

A bord, c’est le choc émotionnel. Le beau flirte avec l’excellence technologique. Les matériaux sont sélectionnés avec soin, que ce soit pour les cuirs pleine fleur, et les placages du plus bel effet. On ne tâte pas la qualité des éléments, on les caresse… Chaque détail s’avère flatteur : les fines surpiqures, les aérateurs ressemblant à des petites turbines, les boutons, tout ! Et quand on met le contact, les deux grands écrans prennent vie avec des animations qui retardent chaque départ, le regard bloqué dessus. On va se permettre tout de même une remarque… on pourrait se passer de l’horloge analogique, vraiment anachronique dans ce cocon certes luxueux, mais qui déborde de technologie. Une fois n’est pas coutume, on n’ est pas si mal installé à l’arrière !

Mercedes Classe-E coupé : sur la route

Pour ne pas gâcher le plaisir, Mercedes met à disposition un bloc 2 litres 4 cylindres turbo essence de 265 ch. Là aussi, pas d’inquiétude, il ne manque pas d’énergie pour tirer sans peine notre élégant Classe E coupé. La boite automatique à 9 rapports pleine de douceur, permet ainsi au conducteur de s’occuper de l’essentiel, c’est à dire jouir du confort offert à bord. Et on n’a pas envie franchement de se bousculer, on préfère profiter de la balade. Il ne faut pas pour autant qu’un camion ou un camping vienne gâcher la fête. Pas de problème, une simple pression sur l’accélérateur, et ces chicanes mobiles se voient effacées en quelques instants. Les chiffres de la fiche technique en témoignent, avec un 0 à 100 km/h exécuté en 6,4 secondes et une vitesse de pointe électroniquement bridée à 250 km/h.

Toutefois, quand l’ennui nous guette, ce véhicule loisir sait aussi un peu pimenter l’existence. Grace à la magie de la suspension pilotée, le chassis se dynamise, et accompagne une cartographie moteur plus sportive sur simple demande du conducteur. Soyons clairs, elle ne se transforme pas pour autant en danseuse de ballet qui se jouerait des épingles à cheveux d’une route de montagne avec grace. Elle stabilise cependant mieux son assiette pour passer les courbes sans trop s’avachir sur ses appuis, et contient de façon plus franche les mouvements de caisse. Le poids plutôt conséquent vient limiter les ardeurs d’un pilote qui oublierait soudainement qu’on ne chahute pas un véhicule taillé pour le cruising. Son truc, ce sont les voyages au long cours dans la quiétude et le moelleux d’un prestigieux jet d’affaires, le silence en plus. Pour les plus énervés, il faudra regarder dans le catalogue AMG.

Conclusion

Nous y voilà… qu’en est-il du tarif ? Il faudra débourser au moins 60 000 euros avec ce moteur. Et ça, c’est pour ceux qui fermeraient les yeux sur les options. Car quand on y goute, on a envie d’en cocher le maximum, et le montant au bas du bon de commande s’envole ! Est-ce réellement un problème ? Si on peut se le permettre, on a tendance à penser que non.

+ Design
 Agrément moteur
 Equipements technologiques
- Axé confort
 Tarifs...

Mercedes Classe E coupe
Moteur
Type et implantation4 cyl. turbo essence
Cylindrée (cm3)1 991
Puissance (kW/ch)265
Couple (Nm)370
Transmission
Roues motricesarrière
Boîte de vitessesautomatique
Châssis
Suspension avant -
Suspension arrière -
Freins -
Jantes et pneus -
Performances
Vitesse maximale (km/h)250
0 à 100 km/h (s) 6,4
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)-
Cycle extra-urbain (l/100 km)-
Cycle mixte (l/100 km) 6,6
CO2 (g/km) 150
Dimensions
Longueur (m) 4,83
Largeur (m) 1,85
Hauteur (m) 1,43
Empattement (m) 2,87
Volume de coffre (l)425
Réservoir (l) 66
Masse à vide (kg)1685

Pour résumer

Il ne manquait plus qu’elle ! Après l’arrivée de la grande Classe-S coupé, et la nouvelle génération de Classe-C coupé, c’est au tour de la Mercedes Classe-E de revenir sur le devant de la scène. Et elle ne le fait pas avec moins d’élégance! 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos