Lancer le diaporama
Essai Citroën C3 Aircross sur la neige 1
+9
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Citroën C3 Aircross sur la neige

Depuis quelques jours, beaucoup de Français rallient les stations de sports d’hiver pour s’offrir quelques jours de vacances sur les pistes. La plupart d’entre eux s’y rendent avec leur véhicule habituel, souvent traction avant. Citroën avec leur système Grip Control promet de rendre la vie plus facile sur la neige, notamment au volant d’un C3 Aircross. Nous l’avons testé à Val d’Isère.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Un équipement déjà bien connu chez PSA

On a déjà dit beaucoup de choses à propos du C3 Aircross, que nous avons découvert sur les routes et chemins de l’Ile de Beauté. Mais il y avait un mode de la molette du Grip Control, que nous ne pouvions tester, celui dédié aux routes enneigées. Avec ce simple artifice électronique, Citroën entend bien optimiser la traction pour s’en sortir dans la plupart des situations délicates de l’hiver.

Cet artifice, on le retrouve également dans d’autres modèles de PSA, notamment le Peugeot 2008. Ici, notre petit SUV aux Chevrons dispose sous le capot d’un bloc THP essence de 110 chevaux, associé à une boite automatique. Vous l’avez déjà compris, pas de transmission intégrale intelligente ou manuelle. De toute façon, il ne s’agit surement pas de dire que cela équivaut un vrai 4X4, cela tombe sous le sens.

Juste de l'électronique

Sans rentrer dans une explication détaillée dans un langage d’ingénieur, il faut savoir qu’un calculateur électronique donne des consignes à l’antipatinage. Ainsi, suivant la vitesse de chacune des quatre roues, il applique le meilleur couple possible sur celles qui motricent. Évidemment, on croit qu’il s’agit plus d’une option payante qu’autre chose, mais il faut tout de même reconnaître une certaine efficacité du dispositif.

Cela, on l’a vérifié non seulement sur la route, on y reviendra, mais aussi sur circuit pour évaluer les capacités de notre C3 Aircross sans stress. Ce qu’on aime le plus avec le Grip Control, sa facilité d’utilisation. Cela paraît un peu idiot dit comme ça, mais il suffit d’enfoncer l’accélérateur. Et le verdict est sans appel, on décolle bien plus aisément ainsi, par rapport à un démarrage sans le Grip Control enclenché. Même sur une neige bien tassée et verglacée, la voiture part facilement à chaque fois.

L'importance des équipements

Il faut cependant ne pas oublier le détail qui tue… La monte pneumatique. Des Michelin Alpin 5, qui participent grandement au succès de notre allure sur ce terrain hostile. On peut alors faire à peu près ce qu’on veut sur le circuit de Tignes, qu’on parcourt sans difficulté. On se permet alors quelques figures en se servant du frein à main mécanique. Au-delà de 50 km/h, le Grip Control n’a vraiment plus d’utilité, alors il se désactive automatiquement. Presque dans le même temps, l’ESP se remet en place (si on l’a débranché).

En partant ensuite sur les routes de notre choix, on découvre alors les alentours de Val d’Isère sous des impressionnantes couches de neige. Devant nous, une impressionnante machine perce littéralement le paysage pour faire place non pas à une route dégagée, mais une tranchée avec deux murs dépassant allégrement la hauteur de la voiture. On atteignait là aussi les limites de l’adhérence des pneumatiques.

Option peu chère, mais ne pas oublier les pneumatiques

Une paire de très efficaces chaussettes faites d’un solide textile suffit alors pour nous redonner le sourire. Pourtant, on aborde une forte pente fraichement dégagée par l’engin, rendue à peine praticable pour un véhicule 4X4 même bien équipé. Notre C3 Aircross s’en sort avec brio ! Et si nous ne nous étions pas assurés de la complicité du conducteur de la machine en cas de problème, nous n’aurions jamais osé nous engager même avec un tout-terrain chainé. Mention spéciale également à l’assistance d’aide à la descente qui rendra service au plus angoissés et fainéants d’entre nous.

La plupart du temps un Citroën C3 Aircross ou une traction plus ou moins quelconque « bien pilotée » ne craint pas grand-chose sur les routes d’accès aux stations avec des pneumatiques neige. Simplement le Grip Control apporte une sérénité à ceux qui sont moins à l’aise avec ce type de conditions. Grace à lui une bonne part de peur s’envole là où normalement on commencerait à douter. Cette option, on peut la cocher sur le bon de commande pour seulement 300 ou 500 € suivant les finitions. Mais attention, les pneus de série ne sont pas ceux-ci, et cela fait une énorme différence.

+ON AIME

  • Système facile
  • Plutôt efficace avec les bons pneumatiques
  • Aide à la descente

-ON AIME MOINS

  • Achat des pneus hiver obligatoire

CITROËN C3 AIRCROSS
Prix (à partir de)15 950 €
Prix du modèle essayé22 750 €
Bonus / MalusMalus 140€
Moteur
Type et implantation3 cyl. turbo essence
Cylindrée (cm3)1199
Puissance (kW/ch)81 / 110
Couple (Nm)205
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesAutomatique à 6 raports
Châssis
Suspension avantPseudo McPherson
Suspension arrièreTraverse déformable
Freins
Jantes et pneus215/50 R17
Performances
Vitesse maximale (km/h)183
0 à 100 km/h (s)10,6
Consommation
Cycle urbain (l/100 km)6,9
Cycle extra-urbain (l/100 km)4,8
Cycle mixte (l/100 km)5,6
CO2 (g/km)126
Dimensions
Longueur (mm)4154
Largeur (mm)1756
Hauteur (mm)1637
Empattement (mm)2600
Volume de coffre (l)410
Réservoir (l)45
Masse à vide (kg)1203

Illustrations : Citroën

Pour résumer

Depuis quelques jours, beaucoup de Français rallient les stations de sports d’hiver pour s’offrir quelques jours de vacances sur les pistes. La plupart d’entre eux s’y rendent avec leur véhicule habituel, souvent traction avant. Citroën avec leur système Grip Control promet de rendre la vie plus facile sur la neige, notamment au volant d’un C3 Aircross. Nous l’avons testé à Val d’Isère.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos