par Pierrick Rakotoniaina

Essai BMW Série 4 M440i 374 ch

La nouvelle BMW Série 4 entend se démarquer de la berline avec laquelle elle partage sa plateforme. Cela va au-delà du design, nous l’avons compris sur les routes de Normandie.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Peu à voir avec la Série 3

Voilà déjà deux générations de Série 3, que la déclinaison coupé a pris le nom de Série 4. Désormais, le constructeur va plus loin pour faire de cette dernière un modèle à part entière. Cela commence par le design, même s’il reste un lien de parenté sous certains aspects avec la berline. À un ou deux détails près, les deux modèles ne partagent aucun élément de carrosserie.

Le dessin de la calandre rend désormais impossible la confusion avec la 4 portes. Au bout du bas capot de la Série 4, elle paraît un peu moins monumentale dans la rue. Son profil aux traits tirés lui donne clairement de la sportivité, tout comme la partie arrière. Le pack M renforce visuellement son dynamisme, souligné en outre par une caisse abaissée et des voies élargies. À côté, son ainée prend un sacrée coup de vieux. Mais qu’elle est longue avec ses 4,77 m !

Un coupé hyper équipé

Du coup, elle offre un grand coffre. Un détail qui compte quand arrivent les vacances. Des congés en couple de préférence, car la vie à l’arrière s’avère un peu compliquée, comme à l’accoutumé avec cette carrosserie. On retrouve la moderne planche de bord de la Série 3. On se sent bien dans les sièges confortables, au maintien excellent. Au chapitre des équipements, il ne manque absolument rien pour faciliter les voyages.

BMW a trouvé un bon équilibre entre boutons physiques et commandes tactiles ou gestuelles. On repère toute la panoplie du geek averti. Carplay, navigation évoluée, sono du tonnerre. On n’a qu’une seule envie: aligner les bornes. D’autant plus que les ADAS s’avèrent bien calibrées. On craque sur l’assistance de marche arrière, parcourant automatiquement les 50 derniers mètres. Idéal pour se tirer d’un mauvais pas.

Un moteur au top!

Que vaut cette M440i au volant ? Sous le capot, un 6 cylindres en ligne, avec une légère hybridation 48V. La cavalerie compte 374 chevaux, et un couple impressionnant de 500 Nm. La transmission intégrale est imposée. Boite mécanique ? Non, elle n’apparaît pas au catalogue de cette nouvelle Série 4. Le bloc joue une jolie musique, et booste l’ambiance. Sous l’accélérateur, ça dépote !

Peu importe le régime, le moteur répond présent ! Vivement la M4. Là, ça pousse déjà bien fort. Toutefois, on regrette qu’en mode Sport la boite manque de réactivité. Les aspirants rallymen s’en plaindront. En manuel, on peut verrouiller les rapports, ce dont on usera pour éviter la mauvaise surprise d’un changement de vitesse à un moment inopportun. Quant au XDrive, il règle la question de la motricité.

Confortable et assez sportive

Cette M440i fait preuve d’une efficacité assez redoutable. Son amortissement en offre pour tous les goûts. Rallier la cote à 800 kilomètres de là au rythme de la balade ? Elle sait le faire, en ménageant bien les occupants. Ses suspensions font preuve d’une bonne rigueur quand on hausse le rythme. Pour autant, elle ne se transforme pas alors en un bout de bois, qui vous envoie chez l’ostéo le lendemain.

La direction ne manque pas de consistance, même si on aimerait un meilleur ressenti. Néanmoins là aussi, il faut en laisser un peu à la M4. BMW a fait des efforts pour doper l'agrément de conduite. Du carrossage négatif à l'avant, une assiette et un centre de gravité abaissés, une caisse renforcée entre autres la diffère largement de la Série 3. Et l’on peut dire que le résultat se montre particulièrement satisfaisant. La consommation, on ne l’a pas vraiment surveillée… Pas loin de 13 litres en adoptant un rythme plutôt déraisonnable.

Dès 48 000 €

Attention, asseyez-vous, on va parler tarifs. La grille démarre à 48 000 €, un prix plutôt raisonnable pour la catégorie. Le bon de commande pour une M440i xDrive demande 68 400 €. Notre modèle d’essai, bourré d’options réclame 90 609,98 € sans compter le malus. Mais pour ce montant, on a un concentré de ce qui se fait de mieux en termes de compromis aujourd’hui chez BMW. Maintenant, on attend que le monde tourne à nouveau dans le bon sens, pour s’attaquer à la M4.

+ON AIME

  •  Compromis confort/dynamisme
  • Agrément moteur
  • Technologies

-ON AIME MOINS

  •  Réactivité boite en mode Sport
  • Beaucoup d'options
  • Design calandre clivant

BMW Série 4 M440i
Prix (à partir de)48 000 €
Prix du modèle essayé90 609,98 €
Bonus / Malus+ 2 205 à 6 039 €
Moteur
Type et implantation6 cylindres en ligne - Injection directe turbo essence
Cylindrée (cm3)2 998
Puissance (ch/kW)374 / 275
Couple (Nm) 500
Transmission
Roues motricesintégrale
Boîte de vitesses auto 8 rapports
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 255/35 R19
Performances
Vitesse maximale (km/h) 250
0 à 100 km/h (s) 4,5
Consommation
Cycle mixte (l/100 km) 7,5 à 8,1
CO2 (g/km) 170 à 186
Dimensions
Longueur (mm) 4 770
Largeur (mm) 1 852
Hauteur (mm) 1 393
Empattement (mm) 2 851
Volume de coffre (l)440
Poids (kg) 1 740 à 1 815

Pour résumer

La nouvelle BMW Série 4 entend se démarquer de la berline avec laquelle elle partage sa plateforme. Cela va au-delà du design, nous l’avons compris sur les routes de Normandie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.