par Thibaut Emme

WEC Hypercar : Glickenhaus et Pipo Moteurs s'associent

La Scuderia Glickenhaus continue de se préparer pour la saison WEC hypercar 2021. L'aventure se fera avec Pipo Moteurs, motoriste français de renom.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le nom Pipo Moteurs ne vous dit peut-être rien si vous ne suivez pas le sport automobile de près. Pourtant, l'entreprise sise à Guilherand-Granges (Ardèche) à côté de Valence (Drôme) a un passé et un palmarès qui parle pour elle. Jugez plutôt, créée en 1973 par Jean-Pierre Fleur (alias Pipo) à 22 ans, l'entreprise a préparé des moteurs de Formule 2 avant d'être appelé par quelques grands noms du sport auto.

Peugeot, sous la férule de Jabouille, leur fait préparer la 405 Mi16 de super tourisme, ainsi que la 306 Maxi de rallye. Pipo Moteurs conçoit, développe et produit alors le moteur de la Peugeot 206 WRC. En 2000, Pipo Moteurs remporte donc le championnat WRC avec la 206 de chez Peugeot. Pipo ira jusqu'au retrait de Peugeot Sport du rallye, après la 307 CC WRC dont ils ont conçu le moteur.

La réputation du motoriste français est faite. Malcolm Wilson fait appel à eux pour la Focus WRC alors qu'il était fidèle à Cosworth jusque alors. Nouveau titre WRC... Au total, 3 titres constructeurs avec Peugeot, 2 avec M-Sport Ford. Pas mal non ? Pipo continue avec M-Sport, et désormais Hyundai pour sa i20 WRC, ou Bentley pour sa Continental GT3 (V8 bi-turbo) ou même Petter Solberg pour sa Citroën DS3 de rallycross (WRX) sont passés par l'officine ardéchoise. Il y a 2 ans, Frédéric Barozier, ancien bras droit du fondateur, a repris Pipo Moteurs quand ce dernier a pris sa retraite.

Aujourd'hui, l'annonce concerne l'endurance et le futur règlement hypercar. Ce dernier autorisera des moteurs non hybrides à courir dans la catégorie reine et c'est l'option choisie par la scuderia Glickenhaus. Pour rappel, James Glickenhaus est un homme très riche, et surtout passionné de voitures. Après avoir réussi le tour de force de faire apposer officiellement les logos et nom Ferrari sur sa Ferrari P4/5 by Pininfarina, il s'est lancé dans la course automobile.

Notre avis, par leblogauto.com

Pour le WEC (surtout les 24 heures du Mans), il a une vision "à l'ancienne". C'est à dire de réunir une équipe de passionnés qui vont créer un prototype entièrement de A à Z pour courir contre les grands noms de l'automobile.

Ici donc, Glickenhaus a choisi Pipo Moteur pour bouger la future SCG 007C hypercar. Le moteur devrait être un V8 double turbo "made in Ardèche". Le moteur (de 3,8 litres ?) promet de chanter fort dans la Sarthe. On a hâte ! Mais, il faut prendre le temps de bien faire. Pour le moment, le moteur, entièrement nouveau, en est à l'étape de la modélisation et devrait arriver sur le banc de test à l'automne. La voiture pour sa part devrait partir en piste en janvier 2021. Finalement, le report du début de la saison 2021 est peut-être une chance pour SCG et la 007C.

Reste désormais à savoir comment se fera la balance de performance (ou l'équivalence de technologie) entre les hypercars non hybrides, les hybrides, et le LMDh américain. Ce dernier semble avoir les faveurs de beaucoup de participants. Si James Glickenhaus pouvait donner des idées à d'autres privés passionnés, nous n'en serions que plus ravis !

Illustration : Scuderia Glickenhaus et Pipo Moteurs

Pour résumer

La Scuderia Glickenhaus continue de se préparer pour la saison WEC hypercar 2021. L'aventure se fera avec Pipo Moteurs, motoriste français de renom.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.