par Nicolas Anderbegani

WEC : Glickenhaus sera bien présent en 2022

Après une période de flottement, la Scuderia Glickenhaus a confirmé sa présence dans le championnat WEC Hypercar en 2022. Une bonne nouvelle pour assurer un minimum de compétition, en attendant mieux !

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Glickenhaus, le valeureux petit poucet

L'Endurance est dans une période de transition qui doit précéder, nous l'espérons, un nouvel âge d'or. D'ici 2024, que ce soit via des prototypes Hypercar ou des LMDh, Peugeot, Ferrari, Porsche, Audi, BMW, Acura, Cadillac et peut-être encore d'autres viendront rejoindre Toyota, qui tient bon la barre depuis des années, ainsi que Alpine qui, en attendant de lancer sa propre LMDh, fait prolonger la vie de son "ex" LMP1.

On doit saluer le mérite de Glickenhaus, petit constructeur indépendant, qui s'est lancé dès le départ dans la catégorie Hypercar face à un géant comme Toyota. La Glickenhaus 007 a débuté à Portimao avec le trio Richard Westbrook-Romain Dumas-FRank Mailleux, obtenant une 4e place, puis on l'a revue à Monza avec une 3e place et enfin au Mans où les deux voitures ont terminé 4e et 5e, la meilleure des deux terminant dans le même tour que l'Alpine, ce qui était somme toute très encourageant.

Toutefois, depuis le Mans, les 007 n'ont plus fait d'apparition en piste. Gickenhaus avait déploré une Balance de Performance pas assez équitable et  "ne pas vouloir participer à une parade perpétuelle Toyota" en WEC."Le fait qu'ils aient eu des problèmes et qu'ils terminent quand même loin devant n'est pas correct", avait constaté Jim Glickenhaus, estimant que la Bop avait trop avantagé la Toyota qui disopsait de 4 roues motrices. "La balance entre Alpine et nous était incroyablement bonne, mais Toyota était sur une autre planète. On nous avait dit que l'on roulerait dans une catégorie avec une BoP, que tout le monde aurait une chance équitable, mais ce que nous avons vu en course ne ressemblait pas à une catégorie régie par une BoP."

Le suspense est désormais  terminé. Une 007 C devrait faire son apparition aux 1000 Miles de Sebring et aux 6 Heures de Spa-Francorchamps, soit les deux premières manches WEC, avant de revenir dans la Sarthe avec cette fois-ci deux prototypes engagés.

https://platform.twitter.com/widgets.js

#Balancetaperformance

La question de la Bop sera en effet très sensible quand les Hypercars des uns et les LMDh des autres vont se retrouver ensemble en piste. L'ACO et la FIA auront une tâche oh combien importante, car cela peut avoir de lourdes conséquences. On sait que Ford a quitté la catégorie GTE prématurément fin 2019 après une modification de Bop qui lui a été très défavorable, le constructeur américain n'ayant pas supporté ce système bridant la performance. En effet, comment accepter un système qui, au final, pénalise les meilleurs ?

Cette année encore, le championnat 2021 en GTE s'est achevé par une énorme polémique entre Ferrari et Porsche. La FIA a modifié la Bop juste avant le double final de Bahreïn, en pénalisant plus que prévu les 488 GTE qui, privées de puissance, se sont retrouvées larguées par les 911 sur le premier round, puis, face aux protestations de Maranello, la FIA a de nouveau rééquilibré la Bop pour la dernière course de Bahreïn, permettant à Ferrari de revenir dans le match contre Porsche. Beaucoup de politique et de lutte d'influence derrière tout cela évidemment...C'est finalement un accrochage en fin de course et ses conséquences qui ont suscité la controverse, mais la question de la Bop est venue clairement envenimer la fin du championnat qui, au demeurant, a offert une superbe bataille !

Vivement 2022...ou plutôt 2023 ?

Pour résumer

Après une période de flottement, la Scuderia Glickenhaus a confirmé sa présence dans le championnat WEC Hypercar en 2022. Une bonne nouvelle pour assurer un minimum de compétition, en attendant mieux !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.