par Pierre-Laurent Ribault

WEC 2013 Bahrein : A Toyota la conclusion

Le score de Toyota ne sera pas resté vierge (si on met de côté la pseudo-victoire de Fuji) cette année en WEC. La TS030 no8 de Buemi/Davidson/Sarrazin a inauguré in extremis son compte de victoires pour la dernière épreuve du championnat à Bahrein après une course qui a vu pour une fois l’effectif des LMP1 décimé par les ennuis mécaniques au point que pour la première fois depuis longtemps une LMP2 monte sur le podium.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Le score de Toyota ne sera pas resté vierge (si on met de côté la pseudo-victoire de Fuji) cette année en WEC. La TS030 no8 de Buemi/Davidson/Sarrazin a inauguré in extremis son compte de victoires pour la dernière épreuve du championnat à Bahrein après une course qui a vu pour une fois l’effectif des LMP1 décimé par les ennuis mécaniques au point que pour la première fois depuis longtemps une LMP2 monte sur le podium.

Qualifications

Les deux Toyota ont affiché leur forme dès les qualifications avec une première ligne bleue et blanche, les voitures japonaises battant de peu les Audi, un peu à la surprise de l’équipe de Cologne d’ailleurs. La pole était réalisée par Lapierre/Nakajima/Wurz sur la no7 devant Buemi/Davidson/Sarrazin avec la voiture soeur à 3 dixièmes. Les deux Audi n'étaient pas loin, la no1 de Fässler/Lotterer/Tréluyer devançant la no2 de Duval/Kristensen/McNish. En LMP2, où le titre restait à attribuer, L'Oreca-Nissan du Pecom Racing no49 de Companc/Käffer/Minassian s'invitait devant les favoris, l'Oreca G-Drive no26 et la Morgan Oak no24.

En GTE Pro non plus rien n’était joué en arrivant à Bahrein, Aston Martin, Ferrari et Porsche ayant tous trois leurs chances. Porsche, avec l’évolution 2014 de la voiture engagée pour la première fois (le constructeur de Weissach a coupé court aux interrogations en confirmant sa présence en GTE Pro en WEC l’année prochaine à nouveau, en parallèle de l'engagement en LMP1), montrait les dents en plaçant les deux 991 aux deux premières positions, la no92 de Lieb/Lietz devant la no91. Tout de suite derrière deux autres prétendants se plaçaient, l'Aston Martin no97 devant la Ferrari AF Corse no51. En GTE Am, l'Aston Martin danoise no95 faisait une fois encore la pole devant la Ferrari orange 8Star Motorsports.

Course

 Les deux Toyota ne rataient pas leur départ et restaient devant les Audi, sans pour autant faire vraiment le trou. Surprise à l'approche des deux heures, la voiture de tête, la no7, s'arrêtait sur le bord de la piste. Alex Wurz descendait et rentrait à pied aux stands, signe d'abandon sur ennui mécanique. La seconde Toyota héritait alors du commandement devant l'Audi no2 et la no1, mais une heure plus tard à la mi-course c'était au tour de Loïc Duval de ranger la R18 e-tron quattro no2 dans l'échappatoire, boîte bloquée... Les espoirs d'Audi se reportaient sur la no1 qui ne pouvait refaire son retard, d'autant que Marcel Fässler écopait d'un drive through. C'est donc la Toyota no8 qui l'emportait, obtenant la première victoire pour cette voiture et la première pour Toyota en 2013, un peu plus d'une minute devant l'Audi no1. La seule LMP1 privée, la Lola Toyota Rebellion de Belicchi/Beche/Prost, n'était pas là pour prendre la dernière marche du podium, ayant abandonné tôt dans l'épreuve.

En LMP2, un duel serré entre les Oreca-Nissan G-Drive no26 et Pecom no49 a tenu les spectateurs en alerte pendant une bonne partie de l'épreuve jusqu'à ce que Pierre Käffer n'endommage la no49 dans une sortie de piste à l'approche de la 5ème heure, perdant une dizaine de minutes et régressant en conséquence au classement. Du coup, derrière la no26 de Rusinov/Martin/Conway qui remporte sa quatrième victoire de la saison et monte sur le podium général, c'est la Morgan-Nissan no24 de Pla/Heinemeier Hansson/Brundle qui termine seconde et décroche le titre LMP2 pour Oak Racing, un triomphe pour l'écurie de Jacques Nicolet complété par le titre pilotes pour l'équipage no35 de Baguette/Gonzalez/Plowman.

En LMGTE Pro, les chances de titre pour Porsche s'évanouissaient rapidement lorsque la no92 était harponnée dans la première heure par la Lotus en perdition de Dominik Kraihamer. Du coup la bataille se résumait à un duel entre la Ferrari no51 et l'Aston Martin no97 avec en figurants de luxe la seconde Aston no99 et la Ferrari no71. La lutte tournait court lorsque l'Aston Martin no97 abandonnait sur problème moteur à la mi-course, la no99 étant également victime d'un problème moteur définitif en fin d'épreuve. C'est donc la Ferrari AF Corse no51 de Gimmi Bruni et Toni Vilander qui remportait la course en GTE Pro, obtenant par la même occasion le titre pilotes et le titre constructeurs pour Ferrari.

Aston Martin peut se consoler quelque peu avec la victoire de la no95 de Nygaard/Poulsen/Thiim, l'équipage danois qui aura sûrement eu sur la plus haute marche une pensée pour Allan Simonsen. Aston Martin remporte également le trophée pilotes GTE Am pour l'équipage de la no96, Stuart Hall et Jamie Campbell Walter, accompagnés pour cette course par Roald Goethe. Le titre écuries est pour le 8Star Motorsports qui place sa Ferrari en deuxième position de la course.

On reviendra bientôt sur cette saison qui a pérennisé avec succès le WEC, avant que le championnat ne franchisse un nouveau palier la saison prochaine avec le nouveau réglement technique LMP1 et l'arrivée de Porsche.

Crédit photos : FIA WEC, G-Drive Racing, Toyota Hybrid Racing, Aston Martin Racing

Classement

PosCatDriverCarTLapsTotal TimeGap
18LMP1Anthony DAVIDSON, Sébastien BUEMI, Stéphane SARRAZINToyota TS030 - HybridM1996:01'15.303
21LMP1André LOTTERER, Benoit TRÉLUYER, Marcel FÄSSLERAudi R18 e-tron quattroM1996:02'25.8881'10.585
326LMP2Roman RUSINOV, John MARTIN, Mike CONWAYOreca 03 - NissanD1846:01'15.73815 Laps
424LMP2Olivier PLA, David HEINEMEIER HANSSON, Alex BRUNDLEMorgan - NissanD1846:02'25.63515 Laps
541LMP2Björn WIRDHEIM, Wolfgang REIP, Jon LANCASTERZytek Z11SN - NissanD1846:03'00.24215 Laps
635LMP2Bertrand BAGUETTE, Ricardo GONZALEZ, Martin PLOWMANMorgan - NissanD1826:01'48.00817 Laps
745LMP2Jacques NICOLET, Keiko IHARA, David CHENGMorgan - NissanD1806:03'10.06219 Laps
825LMP2Fabien GIROIX, Robbie KERR, Craig DOLBYOreca 03 - NissanD1786:01'56.94321 Laps
951LMGTE ProGianmaria BRUNI, Toni VILANDER,Ferrari F458 ItaliaM1756:02'30.72224 Laps
1091LMGTE ProJörg BERGMEISTER, Patrick PILET,Porsche 911 RSRM1756:03'14.25424 Laps
1171LMGTE ProKamui KOBAYASHI, Giancarlo FISICHELLA,Ferrari F458 ItaliaM1746:02'30.74025 Laps
1292LMGTE ProMarc LIEB, Richard LIETZ,Porsche 911 RSRM1746:02'54.59325 Laps
1395LMGTE AmChristoffer NYGAARD, Kristian POULSEN, Nicki THIIMAston Martin Vantage V8M1736:02'43.31626 Laps
1449LMP2Luis PEREZ COMPANC, Nicolas MINASSIAN, Pierre KAFFEROreca 03 - NissanM1726:01'30.20727 Laps
1581LMGTE AmVicente POTOLICCHIO, Rui AGUAS, Davide RIGONFerrari F458 ItaliaM1726:01'34.50227 Laps
1661LMGTE AmFrançois PERRODO, Emmanuel COLLARD, Matt GRIFFINFerrari F458 ItaliaM1726:03'10.21927 Laps
1750LMGTE AmPatrick BORNHAUSER, Julien CANAL, Fernando REESChevrolet Corvette C6-ZR1M1716:01'53.46428 Laps
1896LMGTE AmStuart HALL, Roald GOETHE, Jamie CAMPBELL-WALTERAston Martin Vantage V8M1696:02'43.26330 Laps
1976LMGTE AmRaymond NARAC, Jean-Karl VERNAY, Markus PALTTALAPorsche 911 GT3 RSRM1626:02'11.86337 Laps
2099LMGTE ProPedro LAMY, Bruno SENNA, Richie STANAWAYAston Martin Vantage V8M1455:01'42.11454 Laps
2197LMGTE ProDarren TURNER, Stefan MÜCKE,Aston Martin Vantage V8M1093:47'11.62590 Laps
222LMP1Tom KRISTENSEN, Loïc DUVAL, Allan McNISHAudi R18 e-tron quattroM932:48'41.258106 Laps
2388LMGTE AmChristian RIED, Gianluca RODA, Paolo RUBERTIPorsche 911 GT3 RSRM863:43'56.408113 Laps
2457LMGTE AmTracy KROHN, Niclas JÖNSSON, Maurizio MEDIANIFerrari F458 ItaliaM832:57'18.558116 Laps
257LMP1Alexander WURZ, Nicolas LAPIERRE, Kazuki NAKAJIMAToyota TS030 - HybridM641:55'44.693135 Laps
2612LMP1Andrea BELICCHI, Mathias BECHE, Nicolas PROSTLola B12/60 Coupé - ToyotaM441:22'16.426155 Laps
2732LMP2Thomas HOLZER, Dominik KRAIHAMER, Jan CHAROUZLotus T128D550'07.462194 Laps
2831LMP2Kevin WEEDA, Vitantonio LIUZZI, Lucas AUERLotus T128D0199 Laps

Pour résumer

Le score de Toyota ne sera pas resté vierge (si on met de côté la pseudo-victoire de Fuji) cette année en WEC. La TS030 no8 de Buemi/Davidson/Sarrazin a inauguré in extremis son compte de victoires pour la dernière épreuve du championnat à Bahrein après une course qui a vu pour une fois l’effectif des LMP1 décimé par les ennuis mécaniques au point que pour la première fois depuis longtemps une LMP2 monte sur le podium.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.