par Pierre-Laurent Ribault

Super GT 2020-4 Motegi : Baguette et Tsukakoshi gagnent à nouveau

Honda était en forme sur ses terres et Bertrand Baguette et Koudai Tsukakoshi ont signé à Motegi leur seconde victoire en Super GT de la saison au volant de la NSX no17.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Echos

En sus de son système bien rôdé de ballast lié aux points, le Super GT fait très attention à la balance de performance au sein de la grande diversité des autos engagées en GT300. Grâce à la collaboration technique de SRO, les ajustements sont constants et annoncés avant chaque épreuve.

Cette fois, les GT3 se sont vu un peu soulagée, en particulier les Lamborghini Huracan du JLOC qui se plaignaient d'une balance défavorable. Les résultats n'ont pas tardé.

Les course à huis clos, c'est terminé. Le Super GT va à nouveau accueillir des spectateurs pour la prochaine épreuve à Fuji, avec une limite de 5000 entrées et des mesures sanitaires, comme c'est le cas pour la plupart des compétitions sportives au Japon où l'on songe à supprimer cette limite de 5000 personnes dès ce mois au vu de l'évolution favorable de l'épidémie dans le pays après le second pic de l'été.

Qualifications

GT500

A l'approche de la mi-saison, le ballast et/ou le restricteur liés au nombre de points au championnat produisent les effets attendus pour les leaders et les deux Supra TOM'S se sont morfondues dans le bas du tableau. C'est une autre Supra, moins en vue en ce début de saison, qui a repris le flambeau et réussi la pole position : la voiture no38 du team Cerumo aux mains du vétéran Yuji Tachikawa, toujours vert pour sa vingtième saison dans la discipline.

A ses côtés, la Honda NSX no17 du team Real Racing menait la charge du constructeur qui jouait à domicile, plaçant ses quatre NSX en Q2, au contraire de Nissan qui voyait ses deux GT-R de pointe dont les vainqueurs de la course de Suzuka, la no23 de Quintarelli et Matsuda, pénalisées par l'annulation de leurs temps réalisés sons drapeau jaune.

GT300

Là aussi, le système de ballast a chamboulé la hiérarchie et la pole a été décrochée par une voiture inattendue, la Nissan GT-R GT3 aux couleurs RunUp du team Tomei Sports. C'est la première pole position pour cette équipe qui fait partie des vrais privés, tout comme pour l'auto à ses côtés en première ligne, la Porsche 911 GT3 R du team Tsuchiya Engineering.

Comme en GT500, les voitures bien placées au championnat étaient à la peine à l'image de la Supra Green Brave et la Lotus Evora échouée dans le gravier au début de la première session. Exception à cette règle, la GT-R GT3 no11 du team Gainer qui se plaçait dans le haut du tableau.

Course

GT500

Dès les premiers mètres, on sentait la NSX de Bertrand Baguette plus rapide que l'homme de tête Tachikawa sur la Supra Zent Cerumo. Derrière eux, la NSX Modulo aux mains d'Izawa se tenait en embuscade et les trois hommes faisaient rapidement le trou.

Baguette cherchait l'ouverture jusqu'au huitième tour, et passait un valeureux Tachikawa qui avait mis à profit toute son expérience pour résister jusque là. Le pilote de la NSX bleue prenait le large, mais était coupé dans son élan par l'intervention du safety car, suite à une collision spectaculaire provoquée par la Lamborghini no87 en perdition qui détruisait la Supra WedsSport du malheureux Kunimoto.

Le safety car s'effaçait au quinzième tour et Baguette faisait le trou à nouveau alors qu'Izawa en troisième position avait de plus en plus de mal à tenir le rythme. Au milieu du peloton les GT-R avaient retrouvé un meilleur rythme que lors des qualifications et le rookie Hiramine se faisait à nouveau remarquer par une bonne prestation sur la GT-R Impul no12.

Les premiers arrêts commençaient alors que l'on atteignait le premier tiers de la course, pour une fois de 300 km alors que traditionnellement l'épreuve de Motegi est un sprint de 250 km. Tout le monde s'impatientait derrière Izawa, avec en particulier une belle bataille entre les GT-R no12 et no23, et plus loin entre les deux Supra TOM'S qui remontaient de concert, tout ce beau monde avec la sixième place en vue.

Au quarantième tour la GT-R Impul ralentissait et perdait du terrain laissant le champ libre à la voiture soeur no23 de Tsugio Matsuda, et la rivalité grandissante entre les Supra TOM'S se terminait par un accrochage, Cassidy ayant lancé une attaque au freinage un peu trop optimiste face à Sekiguchi qui fermait sèchement la porte. Les deux hommes pouvaient continuer mais un beau morceau de carrosserie de Sekiguchi restait sur le carreau, déclenchant a nouveau l'intervention du safety car.

Tsukakoshi qui avait pendant ce temps remplacé Baguette au volant de la NSX no17 en tête ne perdait pas son sang froid au redépart et maintenait son avance sur Ishiura second sur la Supra Zent no38. Les deux hommes finissaient dans cet ordre, la NSX Mugen no16 d'un très convaincant Sasahara décrochant la dernière marche du podium.

Dans la dernière partie de l'épreuve l'homme en forme était Nick Cassidy qui, s'étant bien repris après son accrochage avec Sekiguchi passait ce dernier puis Matsuda pour accrocher une sixième place synonyme de précieux points dans l'optique du championnat.

Belle et nette victoire pour Baguette et Tsukakoshi, leur seconde de la saison. Les deux hommes prennent la tête du championnat et sur leur forme actuelle et plus généralement celle du clan Honda s'affirment à mi-saison comme de sérieux prétendants au titre.

GT300

Pas de drame en GT300 au départ ou les voitures gardaient leurs positions sur la grille. Aoki sur la GT-R RunUp s'installait résolument en tête mais la Porsche aux couleurs de Hoppy rétrogradait petit a petit, d'abord face à la Subaru BRZ puis face à la Lamborghini JLOC no88.

Aoki, le plus rapide de l'équipage de la GT-R RunUp, allongeait au maximum son relais et passait le volant à son coéquipier Shibata. Celui-ci se faisait passer au sortir de son arrêt par l'AMG-GT Leon no65, bien revenue après une qualification moyenne grâce à un arrêt ravitaillement sans changer de gommes.

Shibata se maintenait bien derrière l'AMG noire et pouvait espérer un beau podium mais se rangeait sur le bas-côté à quatre tours de la fin, réservoir vide, à la grande déception de tous ceux qui espéraient l'exploit de ce populaire team privé. Gamou sur l'AMG-GT Leon en tête n'était plus inquiété et passait le premier sous le drapeau a damiers, devant la Lamborghini Huracan GT3 Evo no88 de Kogure et Motojima et la Subaru BRZ d'Iguchi et Yamauchi qui enfile cette saison les bons résultats.

A noter, une sombre histoire de famille après l'arrivée : La Nissan GT-R GT-3 du team Realize Kondo a été déclassée de la sixième position suite à une réclamation du team Gainer, autre team Nissan, pour irrégularité pendant l'arrêt au stand ! Dommage pour JP de Oliveira qui, après ses exploits non récompensés de Suzuka, voit une nouvelle fois le résultat de sa belle prestation s'évaporer.

Au championnat, Baguette et Tsukakoshi prennent la tête en GT500 alors que Hiranaka et Yasuda voient leur régularité payer pour l'instant à la tête du GT300.

Retour a Fuji pour la cinquième épreuve du championnat les 3 et 4 octobre.

Crédit photos : GT Association

Classement

GT500

PoNoMachineDriverDiff.TireWH
117KEIHIN NSX-GT

Honda NSX-GT / HR-420E

Koudai Tsukakoshi

Bertrand Baguette

2:03'20.756BS46
238ZENT GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG

Yuji Tachikawa

Hiroaki Ishiura

7.796BS24
316Red Bull MOTUL MUGEN NSX-GT

Honda NSX-GT / HR-420E

Hideki Mutoh

Ukyo Sasahara

11.160YH2
414WAKO'S 4CR GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG

Kazuya Oshima

Sho Tsuboi

12.501BS48
5100RAYBRIG NSX-GT

Honda NSX-GT / HR-420E

Naoki Yamamoto

Tadasuke Makino

12.927BS52
637KeePer TOM'S GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG

Ryo Hirakawa

Nick Cassidy

15.220BS66
73CRAFTSPORTS MOTUL GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20B

Kohei Hirate

Katsumasa Chiyo

18.532MI24
823MOTUL AUTECH GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20B

Tsugio Matsuda

Ronnie Quintarelli

18.601MI44
939DENSO KOBELCO SARD GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG

Heikki Kovalainen

Yuichi Nakayama

18.609BS34
1064Modulo NSX-GT

Honda NSX-GT / HR-420E

Takuya Izawa

Hiroki Otsu

24.502DL18
1136au TOM'S GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG

Yuhi Sekiguchi

Sacha Fenestraz

26.695BS82
1212CALSONIC IMPUL GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20B

Daiki Sasaki

Kazuki Hiramine

27.262BS
1324Realize corporation ADVAN GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT500 / NR20B

Mitsunori Takaboshi

Jann Mardenborough

16 LapsYH2
8ARTA NSX-GT

Honda NSX-GT / HR-420E

Tomoki Nojiri

Nirei Fukuzumi

37 LapsBS8
19WedsSport ADVAN GR Supra

TOYOTA GR Supra GT500 / RI4AG

Yuji Kunimoto

Ritomo Miyata

54 LapsYH6

GT300

PoNoMachineDriverDiff.TireWH
165LEON PYRAMID AMG

Mercedes AMG GT3 / M159

Naoya Gamou

Togo Suganami

2:03'26.633BS57
288JLOC LAMBORGHINI GT3

Lamborghini HURACAN GT3 / DGF

Takashi Kogure

Yuya Motojima

2.272YH
361SUBARU BRZ R&D SPORT

SUBARU BRZ GT300 / EJ20

Takuto Iguchi

Hideki Yamauchi

5.633DL69
496K-tunes RC F GT3

LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE

Morio Nitta

Sena Sakaguchi

8.957DL
521Hitotsuyama Audi R8 LMS

Audi R8 LMS / DAR

Shintaro Kawabata

Tsubasa Kondo

9.678YH9
611GAINER TANAX GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT

Katsuyuki Hiranaka

Hironobu Yasuda

17.310DL105
755ARTA NSX GT3

Honda NSX GT3 / JNC1

Shinichi Takagi

Toshiki Oyu

17.449BS45
825HOPPY Porsche

PORSCHE 911 GT3 R / MA186

Takamitsu Matsui

Kimiya Sato

18.031YH
94GOODSMILE HATSUNE MIKU AMG

Mercedes AMG GT3 / M159

Nobuteru Taniguchi

Tatsuya Kataoka

22.844YH15
1034Modulo KENWOOD NSX GT3

Honda NSX GT3 / JNC1

Ryo Michigami

Jake Parsons

23.597YH21
1110TANAX ITOCHU ENEX with IMPUL GT-R

NISSAN GT-R NISMO GT3 / VR38DETT

Kazuki Hoshino

Keishi Ishikawa

24.850YH39
1260SYNTIUM LMcorsa RC F GT3

LEXUS RC F GT3 / 2UR-GSE

Hiroki Yoshimoto

Shunsuke Kohno

28.900MI
132SYNTIUM Apple LOTUS

LOTUS EVORA MC / GTA V8

Hiroki Katoh

Masataka Yanagida

32.046YH93
1418UPGARAGE NSX GT3

Honda NSX GT3 / JNC1

Takashi Kobayashi

Kosuke Matsuura

32.153YH45
1531TOYOTA GR SPORT PRIUS PHV apr GT

TOYOTA GR SPORT PRIUS PHV / 2UR-G

Koki Saga

Yuhki Nakayama

32.736BS15

Championnat

GT500

PoNoDriverTotalWH
117Koudai Tsukakoshi

Bertrand Baguette

4386
236Yuhi Sekiguchi

Sacha Fenestraz

4182
337Ryo Hirakawa

Nick Cassidy

3876
4100Naoki Yamamoto

Tadasuke Makino

3264
514Kazuya Oshima

Sho Tsuboi

3264
638Yuji Tachikawa

Hiroaki Ishiura

2856
723Tsugio Matsuda

Ronnie Quintarelli

2550
839Yuichi Nakayama1938
93Kohei Hirate

Katsumasa Chiyo

1632
1016Hideki Mutoh

Ukyo Sasahara

1224
1164Takuya Izawa

Hiroki Otsu

1020
1239Heikki Kovalainen838
1339Kenta Yamashita638
1439Sena Sakaguchi538
158Tomoki Nojiri

Nirei Fukuzumi

48
1619Yuji Kunimoto

Ritomo Miyata

36
1724Mitsunori Takaboshi

Jann Mardenborough

12

GT300

PoNoDriverTotalWH
111Katsuyuki Hiranaka

Hironobu Yasuda

40120
265Naoya Gamou

Togo Suganami

39117
361Takuto Iguchi

Hideki Yamauchi

34102
42Hiroki Katoh

Masataka Yanagida

3193
552Hiroki Yoshida

Kohta Kawaai

2575
655Shinichi Takagi

Toshiki Oyu

1957
756Kiyoto Fujinami

Joao Paulo de Oliveira

1648
818Takashi Kobayashi

Kosuke Matsuura

1545
988Takashi Kogure

Yuya Motojima

1545
1010Kazuki Hoshino

Keishi Ishikawa

1339
115Natsu Sakaguchi

Yuya Hiraki

1133
1221Shintaro Kawabata

Tsubasa Kondo

927
1396Morio Nitta

Sena Sakaguchi

824
1434Ryo Michigami

Jake Parsons

824
154Nobuteru Taniguchi

Tatsuya Kataoka

721

Pour résumer

Honda était en forme sur ses terres et Bertrand Baguette et Koudai Tsukakoshi ont signé à Motegi leur seconde victoire en Super GT de la saison au volant de la NSX no17.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.